Phytothérapie et polyarthrite rhumatoïde : quantité d’acide gamma-linolénique à consommer pour espérer une efficacité (2)

Voici la traduction du résumé d’une seconde étude indiquant l’efficacité et l’innocuité de la prise d’AGL en quantité différente de celle préconisée dans l’étude précédente (2,8mg/jour ici contre 1,4 g/jour ).

L’acide gamma-linolenique dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Un essai randomisé et contrôlé par placebo.

 Objectif. Etudier l’efficacité et les effets indésirables de l’acide gamma-linolénique (AGL), obtenue par les graines d’une plante contenant de l’huile grasse insaturée supprimant les processus inflammatoires et les lésions articulaires chez l’animal, dans le traitement de la PR.

Méthode. Cinquante-six patients en phase active de PR ont été randomisé en double-aveugle en 2 groupes pour un essai durant 6 mois permettant de comparer la prise d’AGL à la prise d’un placebo. L’étude a duré 6 mois et durant ces 6 mois tous les patients ont reçu de l’AGL en simple aveugle. Les patients étaient traités avec 2.8mg/jour d’AGL sous forme d’acide gras libre ou avec de l’huile de graine de tournesol (placebo) administré dans des comprimés identiques.

Résultats. Le traitement par AGL de 6 mois a entrainé des résultats statistiquement significatifs et cliniquement pertinents en terme de réduction des signes et symptômes de l’activité de la maladie chez les patients atteints de PR.

L’amélioration globale (amélioration d’au moins 25% de 4 mesures) a été meilleur dans le groupe traité par AGL (14 des 22 patients versus 4 des 19 patients dans le groupe placebo ; p=0.015). Durant les 6 mois suivants, les deux groupes ont vu une régression de l’activité de la maladie. Mais les patients ayant pris de l’AGL durant les 6 mois de l’étude ont vu une amélioration progressive aussi au cours des 6 mois suivants. Dans ce groupe, 16 des 21 patients ont montré une amélioration significative à 12 mois après l’entrée dans l’étude.

Conclusion. L’AGL au dosage utilisé dans cette étude est un traitement bien toléré et efficace dans le cadre de la PR. L’AGL est un composant que l’on trouve dans les huiles de graine de plantes mais que l’on utilise habituellement dans des dosages moindres que ceux utilisés dans cette étude. Son utilisation thérapeutique n’est instauré pour aucune pathologie aux Etats-Unis. D’autres études contrôlées sur la PR sont nécessaires.

Référence : Arthritis Rheum. 1996 Nov;39(11):1808-17. gamma-Linolenic acid treatment of rheumatoid arthritis. A randomized, placebo-controlled trial. Zurier RB1, Rossetti RG, Jacobson EW, DeMarco DM, Liu NY, Temming JE, White BM, Laposata M.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :