Site icon Nelly Darbois, kinésithérapeute à St Alban Leysse et rédactrice

Rééducation ligament croisé antérieur (LCA) non opéré : avis kiné

rééducation ligament croisé antérieur non opéré info
Publicités

Vous avez eu une rupture partielle ou complète du ligament croisé antérieur (LCA) et vous n’avez pas été opéré ? Vous vous interrogez probablement sur la rééducation la plus pertinente à suivre pour récupérer au mieux. On parle souvent de « traitement conservateur » ou de « traitement fonctionnel » dans ce cas, lorsqu’il n’y a pas d’opération.

Et si on trouve énormément d’infos y compris en français sur la rééducation d’une ligamentoplastie du LCA (traitement chirurgical), on en trouve beaucoup moins sur la rééducation lors d’un traitement conservateur. D’où cet article 🙂.

Kiné, je réponds aux questions les plus fréquentes des patient-es et internautes sur la rééducation du LCA non opéré. Comme d’habitude, je me base à la fois sur :

Encore des questions auxquelles je n’ai pas répondu ? J’y réponds avec plaisir en commentaire 💬.

♻️ Dernière mise à jour de l’article : avril 2022.

Sommaire

Attelle, béquilles en cas de rupture du LCA non opéré ?

Il n’y a pas d’études comparant spécifiquement l’évolution de personnes qui ont mis une attelle ou pris des béquilles, par rapport à celles qui n’ont rien fait de cela. Il faut donc raisonner de manière théorique pour définir si oui ou non il vaut mieux mettre une attelle ou marche quelques temps avec des béquilles en cas de lésion du ligament croisé antérieur sans opération.

Commençons par discuter de l’intérêt des cannes béquilles. Leur intérêt peut être :

Si vous arrivez à marcher sans béquille avec peu de boiterie, sans douleur, et sans sensation de genou qui se dérobe, alors, vous pouvez très bien vous en passer. Sinon, vous pouvez en prendre pour quelques jours, tout au plus quelques semaines.

Concernant l’attelle (aussi appelée orthèse), voilà pourquoi on peut généralement vous en prescrire une (kiné, médecin) :

Mon expérience me conduit à penser qu’on peut tout à fait se passer de l’attelle. Pour augmenter la stabilité à la marche, on peut sous simplement marcher plus doucement, ou éventuellement prendre des béquilles.

Pour conserver une bonne extension du genou, quelques conseils sur les bonnes postures et les exercices à réaliser peuvent suffire.

Une attelle est souvent contraignante à porter. Certaines personnes peuvent aussi là porter trop, ce qui provoquer des raideurs du genou en flexion.

Dans la plupart des cas, l’attelle du genou n’est donc pas nécessaire après une rupture du LCA non opérée.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient tout de même avoir recours à une attelle, voici le type de modèle qui convient complètement. Pas besoin d’aller chercher des modèles sophistiques qui n’apportent rien de plus. Vous pouvez vous procurer ce modèle en pharmacie avec une ordonnance d’un kiné ou médecin pour que cela vous soit remboursé.

Attelle d’immobilisation du genou
⭐⭐⭐⭐ 367 avis
60

Quand commencer la rééducation/kiné après une rupture du LCA non opéré ?

Dès que vous êtes disponible et que vous en avez envie !

Certaines personnes pensent qu’elles doivent attendre d’avoir moins mal au genou pour débuter la rééducation, ou qu’il dégonfle beaucoup. Pourtant, voir un kiné rapidement permet justement de faire le point sur ce que vous pouvez faire pour limiter ces douleurs et cet œdème. Sauf si bien, sûr, vous avez selon vous eu suffisamment d’infos par votre médecin et vos recherches personnelles.

Je vous conseille donc de prendre rendez-vous en kinésithérapie dès les premiers jours après votre accident. Et ce même si vous n’avez pas encore fait d’IRM et que le diagnostic de rupture totale ou partielle du LCA n’est pas certain.

⚠️ Il n’y a pas d’urgence absolue pour autant.

Ce premier rendez-vous en kinésithérapie sera surtout l’occasion de faire le point sur l’état de votre genou et vos préoccupations. Vous pourrez poser toutes les questions que vous voulez et vous repartirez de ce rendez-vous avec des infos concrètes de choses à faire (ou ne pas faire) dans les jours à venir.

De plus, ce rendez-vous ne voudra pas forcément dire débuter « à fond les ballons » la rééducation. Votre kiné proposera par exemple de vous revoir peut-être seulement 1 ou 2 semaines après cette première prise de contact.

💡 Si vous ne pouvez pas vous déplacer facilement, sachez qu’un kinésithérapeute à domicile peut intervenir (🔗 voir notamment : trouver un kiné à domicile).

Enfin, sachez que nous n’avons pas de données publiées dans la littérature médicale internationale qui nous permettent de dire que les personnes débutant rapidement la « rééducation » récupèrent plus vite ou mieux que les autres.

D’ailleurs, nous n’en n’avons pas non plus qui montrent que les personnes ayant de la rééducation récupèrent probablement mieux que celles qui n’en n’ont pas. Mais il y a par contre un très grand consensus à ce sujet : 100 % d’expert-es internationaux et multidisciplinaires des lésions ligamentaires du genou sont d’accord avec cette affirmation :

After an ACL injury, patients may be offered a period of progressive rehabilitation to improve impairments and improve overall function.

Diermeier et al. 2020

Existe-t-il un protocole de rééducation d’une rupture du ligament croisé antérieur non opéré ?

Il existe de nombreux protocoles pour la rééducation du LCA non opéré. Ces protocoles peuvent être trouvés au sein des centres de rééducation, des hôpitaux, des écoles de kiné, des cliniques, des équipes médicales ou paramédicales de sportifs et sportives de haut niveau, ou encore dans des cabinets de kiné libéraux.

On en trouve aussi beaucoup sur internet. Certains très synthétiques, d’autres très détaillés. Par exemple :

Souvent, le médecin ou chirurgien que vous avez vu donnera un protocole type à suivre. Il n’est pas personnalisé par rapport à votre cas et n’apportera donc rien de plus que les protocoles ci-dessus.

Il n’existe en revanche aucune étude qui compare l’efficacité d’un protocole par rapport à un autre. Ni aucun protocole qui a été désigné comme faisant consensus par des personnes prenant souvent en charge ce type de rééducation.

ℹ️ Ne soyez donc pas surpris que votre kiné face « à sa sauce », en fonction de ses habitudes et de votre ressenti ! C’est très bien comme ça, à partir du moment où il ou elle respecte quelques grands principes :

🏋🏼 Besoin d’idées d’exercices ? Vous pouvez aller faire un tour du côté de PhysiotherapyExercice.

Exemple d’exercice classique après une rupture du LCA non opérée, que vous pourrez trouver sur PhysiotherapyExercise

Vous trouverez beaucoup de protocoles de rééducation et d’exercices du LCA non opéré, notamment sur internet. Aucun cependant n’a été testé ou désigné comme plus efficace qu’un autre.

Combien de temps de rééducation pour un ligament croisé antérieur non opéré ?

De nombreux paramètres vont faire varier ce temps de rééducation avec une rupture du LCA, ou la durée des séances de kinésithérapie :

⏱️ Généralement, la rééducation d’une rupture du LCA non opéré dure plusieurs mois : entre 3 mois et 1 an, en moyenne plutôt 4 à 6 mois.

Ce qui détermine la fin de la rééducation, ce n’est pas un durée, mais bien une évolution des symptômes et la reprise ou non des activités visées. De plus, rééducation ne veut pas forcément dire séances de kinésithérapie.

Faut-il aller en centre de rééducation pour une rupture du LCA non opéré ?

La rupture du LCA n’est pas un motif suffisant pour bénéficier d’un séjour en hospitalisation complète en centre de rééducation.

Certains centres peuvent parfois proposer des places en hôpital de jour, mais je pense qu’il serait plus pertinent de laisser ces places pour des personnes ayant besoin de plus de soins rééducatifs par une tierce personne (par exemple, en cas de paralysie cérébrale spastique, ou de kiné pour maladie de Parkinson).

Une exception cependant : les sportifs de haut-niveau peuvent parfois bénéficier d’un avantage (non justifié moralement ni scientifiquement seulement moi) et avoir une place en centre de rééducation. Même en cas de rupture du LCA non opéré.

La rééducation du LCA ne nécessite pas une prise en charge supervisée quotidienne et une aide au nursing (habillage, repas, etc.) pour maximiser les chances de guérison. Le séjour en centre de rééducation n’est donc pas nécessaire.

Peut-on marcher avec une rupture du ligament croisé antérieur ?

Tout à fait ! Il n’y a aucune contre-indication à reprendre la marche le jour même de la rupture du ligament croisé antérieur. C’est même au contraire bénéfique, car cela :

⚠️ Vous pouvez prendre quelques précautions pour limiter les douleurs et éviter d’aggraver l’instabilité du genou :

Vous pouvez marcher autant que vous voulez. Vérifiez simplement que cela n’augmente pas de manière significative vos douleurs pendant ou après la session de marche.

On peut marcher tout de suite après une rupture du LCA, avec ou sans béquilles. C’est tout de même souvent plus facile et sûr de prendre des béquilles pour quelques jours, parfois semaines.

Quand a lieu la reprise du sport après une rupture du ligament croisé antérieur sans opération ?

Nous avons beaucoup de chiffres tirés d’études nationales ou internationales sur la reprise du sport après une opération du LCA. Nous n’en avons pas sur la reprise sans opération du LCA.

Il est raisonnable de penser que les délais sont à peu près les mêmes pour les personnes qui récupèrent sans avoir besoin d’une chirurgie car :

Attention cependant : certaines personnes peuvent reprendre le sport rapidement, mais avoir une récidive de rupture du LCA. C’est pour cela qu’il est recommandé d’attendre en moyenne 9 mois avant de reprendre le sport après une ligamentoplastie du LCA (et donc également sans ligamentoplastie). (Kaplan 2019)

Plus précisément : le risque de récidive est diminué de 51 % pour chaque mois d’attente pour reprendre le sport jusqu’à 9 mois. Ensuite, le risque n’est pas moins important en attendant plus longtemps. (Kaplan 2019)

⏱️ Il est suggéré d‘attendre au minima 4 à 6 mois avant de prendre le sport. Idéalement, 9 mois. (Kaplan 2019)

Ce n’est en fait pas tellement un temps minimum qu’il faudrait attendre mais le fait de remplir certains critères. 5 critères sont définis pour reprendre après une ligamentoplastie. À défaut de documentation spécifique sur la reprise sans opération, on peut s’appuyer dessus. (Kaplan 2019)

Ces 5 critères sont :

  1. l’état psychologique (la confiance que vous avez en vos capacités à reprendre, la sensation d’un genou stable ou non) ;
  2. la force musculaire (des muscles contrôlant le genou) ;
  3. les capacités fonctionnelles (ce que vous arrivez à faire qui sollicite vos jambes) ;
  4. des facteurs de risque modifiables ou non modifiables ;
  5. la durée écoulée depuis la rupture du LCA/l’opération.

Ces critères doivent être discutés directement avec les kinés qui connaissent votre parcours, votre dossier. Certains peuvent être objectivés par certains tests, sans qu’on soit sûr que ces tests apportent une réelle plus-value pour prendre une meilleure décision concernant la reprise du sport. (Kaplan 2019)

Ces tests sont par exemple :

Dans la pratique, certaines personnes recommencent la course à pied sur terrain stable et très progressivement 2 à 3 mois après la rupture ligamentaire (au plus tôt).

Dans l’ordre, on reprend d’abord :

Quels sont les résultats à attendre d’une rééducation d’une rupture du LCA non opéré ?

À long terme (2 à 5 ans après la rupture), vous pouvez attendre les mêmes résultats qu’après une ligamentoplastie du LCA ! La plupart des gens peuvent ainsi reprendre le sport, y compris les sports de pivôt, et même en compétition. Et bien sûr, toutes leurs activités quotidiennes, sans douleur particulière.

Une équipe de recherche a regardé comment 50 sportifs et sportifs de haut-niveau opérés ou non du LCA après une rupture avaient évolué 20 ans après leur lésion. Voilà leurs conclusions :

Le risque d’arthrose du genou était le même que les athlètes aient été opérés ou non.

Les athlètes opérés avaient un genou plus stable lors de la réalisation de certains tests cliniques, mais cela n’avait aucune répercussion sur tous les autres paramètres évalués. Les athlètes opérés ou non se sentaient aussi bien et sûr dans leurs corps et avaient pu reprendre leurs activités sportives de manière identique.

Yperen 2018

Puis-je me faire opérer du LCA si la rééducation ne suffit pas ?

Oui c’est une option possible et vers laquelle certaines personnes se tournent.

Par exemple, une étude néerlandaise a suivi 2 groupes d’environ 80 personnes entre 18 et 65 ans ayant eu une rupture du LCA :

Dans ce second groupe, 50 % des personnes ont finalement opté pour l’opération dans les 5 ans qui ont suivi la rupture du LCA.

Ce chiffre est similaire dans une étude antérieure. Et dans les 2 ans suivant la rupture, 39 % avaient eu recours à la chirurgie après avoir tenté la rééducation seule. (Cochrane 2016)

Une autre étude mentionne cependant un taux de recours à la chirurgie de 0 % dans les 10 ans qui ont suivi la rupture ! (Tsoukas 2016)

C’est pour cela qu’une équipe de recherche fixe le pourcentage de risque de recourir à une ligamentoplastie du LCA après avoir essayé un traitement fonctionnel à 17,5 %. (Krause 2018)

Puis-je avoir un arrêt de travail pour une rupture du ligament croisé antérieur non opéré ?

Oui. Des arrêts de travail peuvent être réalisés pour n’importe quel motif, y compris une rupture partielle ou totale du LCA non opéré. Ce qui détermine la délivrance d’un arrêt de travail, c’est avant tout :

Si vous avez un travail très physique, un arrêt de travail de quelques jours ou semaines est souvent nécessaire. Pour un travail plus sédentaire, c’est à évaluer au cas par cas.

Encore des questions auxquelles je n’ai pas répondu ? N’hésitez pas à les laisser en commentaire, cela rendra service à tout le monde 🙂.

Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

Vous pourriez également être intéressé par ces articles :

📘 Sources scientifiques 📘

Il existe moins d’études sur la rééducation du LCA non opéré que sur la rééducation après reconstruction chirurgicale. De plus, les études portent surtout sur la comparaison des effets d’un traitement conservateur versus chirurgical, et pas tellement sur l’efficacité de différents protocoles de rééducation.

J’ai recherché via Pubmed les études sur le traitement conservateur d’une rupture du LCA. Voici les études que j’ai sélectionné pour la rédaction de cet article. Je me suis focalisée sur les études chez les adultes.

Protocole, exercices

⭐ Weiler R, Monte-Colombo M, Mitchell A, Haddad F. Non-operative management of a complete anterior cruciate ligament injury in an English Premier League football player with return to play in less than 8 weeks: applying common sense in the absence of evidence. BMJ Case Rep. 2015 Apr 26;2015:bcr2014208012. doi: 10.1136/bcr-2014-208012. PMID: 25917066; PMCID: PMC4422908

Meuffels DE, Poldervaart MT, Diercks RL, et al. Guideline on anterior cruciate ligament injury. Acta Orthop. 2012;83(4):379-386. doi:10.3109/17453674.2012.704563

Paterno MV. Non-operative Care of the Patient with an ACL-Deficient Knee. Curr Rev Musculoskelet Med. 2017;10(3):322-327. doi:10.1007/s12178-017-9431-6

Prise en charge globale d’une rupture du LCA

HAS 2008. Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées
du ligament croisé antérieur du genou chez l’adulte

Diermeier T, Rothrauff BB, Engebretsen L, et al. Treatment After Anterior Cruciate Ligament Injury: Panther Symposium ACL Treatment Consensus Group. Orthop J Sports Med. 2020;8(6):2325967120931097. Published 2020 Jun 24. doi:10.1177/2325967120931097

Résultats, séquelles, complications

van Yperen DT, Reijman M, van Es EM, Bierma-Zeinstra SMA, Meuffels DE. Twenty-Year Follow-up Study Comparing Operative Versus Nonoperative Treatment of Anterior Cruciate Ligament Ruptures in High-Level Athletes. Am J Sports Med. 2018 Apr;46(5):1129-1136. doi: 10.1177/0363546517751683. Epub 2018 Feb 13. PMID: 29438635.

Reijman M, Eggerding V, van Es E, van Arkel E, van den Brand I, van Linge J, Zijl J, Waarsing E, Bierma-Zeinstra S, Meuffels D. Early surgical reconstruction versus rehabilitation with elective delayed reconstruction for patients with anterior cruciate ligament rupture: COMPARE randomised controlled trial. BMJ. 2021 Mar 9;372:n375. doi: 10.1136/bmj.n375. PMID: 33687926; PMCID: PMC7941216.

Krause M, Freudenthaler F, Frosch KH, Achtnich A, Petersen W, Akoto R. Operative Versus Conservative Treatment of Anterior Cruciate Ligament Rupture. Dtsch Arztebl Int. 2018 Dec 24;115(51-52):855-862. doi: 10.3238/arztebl.2018.0855. PMID: 30765021; PMCID: PMC6381773.

Webster KE, Hewett TE. Anterior Cruciate Ligament Injury and Knee Osteoarthritis: An Umbrella Systematic Review and Meta-analysis. Clin J Sport Med. 2022 Mar 1;32(2):145-152. doi: 10.1097/JSM.0000000000000894. PMID: 33852440.

Monk APaul, Davies LJ, Hopewell S, Harris K, Beard DJ, Price AJ. Surgical versus conservative interventions for treating anterior cruciate ligament injuries. Cochrane Database of Systematic Reviews 2016, Issue 4. Art. No.: CD011166. DOI: 10.1002/14651858.CD011166.pub2

Tsoukas D, Fotopoulos V, Basdekis G, Makridis KG. No difference in osteoarthritis after surgical and non-surgical treatment of ACL-injured knees after 10 years. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc. 2016;24:2953–2959

Temps de récupération avant la reprise du sport

Kaplan Y, Witvrouw E. When Is It Safe to Return to Sport After ACL Reconstruction? Reviewing the Criteria. Sports Health. 2019 Jul/Aug;11(4):301-305. doi: 10.1177/1941738119846502. Epub 2019 May 28. PMID: 31136725; PMCID: PMC6600576.

Quitter la version mobile