Mentions légales

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19 de la Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la Confiance dans l’économie numérique, dite L.C.E.N., nous portons à la connaissance des utilisateurs et visiteurs du site : kinedarbois.fr les informations suivantes.

Propriétaire du site

Nelly Darbois

276 route de la féclaz

73 230 Saint-Alban Leysse FRANCE

SIRET 85243264000013

Publication

Directrice de la publication : Nelly Darbois

Contact : nelly.darbois [a] gmail.com

Hébergeur

Automattic

60 29th Street #343

San Francisco, CA 94110

USA

Politique vis-à-vis des liens affiliés

Pourquoi y a-t-il des liens affiliés vers Amazon sur certains articles ?

Mon site web avait vocation initialement à informer mes patient-es de mes prestations de kinésithérapeute à domicile. J’ai ensuite fait le constat de questionnements fréquents des internautes sur des sujets en lien avec la kinésithérapie, sans qu’il y ait de contenu fiable et sourcé en français répondant à ces questions de manière précise et accessible pour le plus grand nombre.

Je diffuse donc également des informations fiables et sourcées, qui répondent aux questions que se posent le plus souvent les gens confrontés à des problèmes de santé pris en charge par les kinésithérapeutes.

Certains sujets que j’aborde soulèvent l’intérêt de l’utilisation de certains produits de santé : revitive medic, déambulateurs 4 roues, semelles contre l’aponévrosite plantaire, etc. J’insère alors ponctuellement des liens vers ces produits, en indiquant systématiquement l’intérêt ou non d’y recourir, et les alternatives d’achat.

Comment sélectionnez-vous les produits sur lesquels vous pratiquez l’affiliation ?

Si le sujet de l’article s’y prête, je suis amenée à donner mon avis sur deux types différents de produits :

Lorsque ces produits sont vendus par l’intermédiaire d’Amazon (et parfois d’autres plateformes d’affiliation), je peux insérer un lien affilié vers eux. J’apporte cependant une attention particulière à mettre bien en évidence l’intérêt ou au contraire l’absence d’intérêt à acheter ce produit.

Je suis consciente cependant que mon opinion peut être biaisée, notamment parce que je suis potentiellement rémunérée par Amazon si les personnes achètent des produits. Bien que j’essaie d’être le plus objective possible, et de toujours justifier mes recommandations par une réflexion s’appuyant sur les données fondamentales et les preuves disponibles, je ne peux garantir d’être totalement objective. N’hésitez pas à réagir en commentaire si vous remarquez un biais dans un raisonnement, cela pourra me permettre de revoir mon jugement.

A quoi sert l’argent récolté par l’affiliation ?

L’argent récolté par l’affiliation a pour but à terme de me dégager plus de temps pour rédiger du contenu de qualité. Cela permet aussi de payer les frais de nom de domaine et d’hébergement du site internet.

Comment se passe concrètement l’affiliation ?

Si vous n’avez pas refusé les cookies sur mon site, un cookie sera créé lorsque vous cliquez sur un lien affilié sur mon site web vers Amazon. Il dure 24 heures puis est automatiquement supprimé sans que vous n’ayez rien à faire. Vous pouvez également le supprimer plus rapidement via votre navigateur, quand vous le souhaitez.

Si vous achetez un produit sur Amazon dans ces 24 heures, je toucherais une commission sur cet achat. Elle est de l’ordre de 1 à 12 % en fonction du type de produit. Elle ne concerne pas seulement les produits vers lesquels je renvoie, mais tout produit que vous achetez sur Amazon durant 24 heures.

L’achat d’un produit affilié ne coûte ni ne rapporte rien à l’acheteur.

Pourquoi faire de la pub au mastodonte Amazon qui n’en n’a vraiment pas besoin et qui a des pratiques douteuses ?

J’ai pendant des années à titre individuel boycotté Amazon. Ce boycott s’appuyait sur des prémisses assez vagues et auxquelles je n’ai finalement jamais trouvé d’étayage théorique ou empirique satisfaisant, malgré mes nombreuses lectures sur le sujet. Voici certaines des affirmations qui remportaient mon adhésion modérée :

  • Amazon maltraite ses employés (y a-t-il vraiment plus de souffrance objectivée chez les employés d’Amazon que dans la plupart des autres entreprises ?) ;
  • Amazon ne paie pas d’impôts (le problème ne vient pas plutôt d’une législation trop souple ou d’un contrôle judiciaire insuffisant ?) ;
  • Amazon a un monopôle. Le monopôle, c’est mal (aggravons-nous vraiment ce monopole en faisant un lien internet vers Amazon, tout en suggérant en parallèle d’autres lieux pour acheter un produit ? Un monopôle est-il toujours mal en soi ? Est-ce sain d’esprit de se satisfaire de ces prémisses et d’appliquer des actions en découlant sans arriver pourtant à étayer son raisonnement ?) ;
  • Amazon met en danger les petites librairies et les maisons d’édition indépendantes (n’a-t-on pas de tout temps eu peur que « l’indépendance » disparaisse ? Qu’entend-on vraiment par « indépendant » ? Est-on vraiment sûr qu’Amazon ne peut pas au contraire donner plus de visibilité à des ouvrages indépendants par exemples édités en auto-édition ?)
  • Amazon est une entreprise purement capitaliste, c’est mal (« capitalisme=mal=à mettre à la poubelle » m’a toujours gêné cognitivement. Malgré 10 années passées au quotidien dans des milieux modérément ou intensément anti-capitalistes, je n’ai jamais lu ou entendu d’argumentaire rationnel pour étayer cette affirmation.).

D’autre part, et surtout, je me suis toujours demandée si le boycott individuel ou collectif pouvait vraiment avoir un impact significatif, et quels exemples historiques on aurait pour appuyer cette idée. Je me demande même si un boycott ne pourrait pas être contre-productif :

  • on encourage les initiatives « par le bas » pour contrôler des choses « méta » qui se passent au niveau mondial ;
  • Amazon est très pratique et fait gagner je pense un temps considérable. Ce temps peut-être utilisé à des fins plus utiles que galérer à acheter un article en ligne ou se déplacer en magasin.

J’aime réfléchir au ratio coût/bénéfices de mes actions individuelles ou collectives. À l’heure actuelle, j’estime que les bénéfices à faire des liens vers Amazon dépassent où sont neutres vis à vis des coûts négatifs.

Si vous avez connaissance d’un ouvrage ou d’un article qui me permettrait de remettre en question mon positionnement et mon attitude actuelle envers Amazon, je serais ravie que vous me communiquiez sa référence ! En sachant que j’ai déjà lu :

  • En Amazonie : infiltré dans le « meilleur des mondes » de Jean-Baptiste Malet ;
  • Le monde selon Amazon de Benoît Berthelot ;
  • Le système Amazon d’Alec Macgillis ;
  • et plusieurs articles du Monde diplomatique traitant du sujet.