Tests et scores dans le suivi de la polyarthrite rhumatoïde

Voici les tests et scores les plus souvent utilisés (particulièrement lors des études cliniques) pour permettre le suivi de l’évolution de la polyarthrite rhumatoïde (PR) ainsi que l’efficacité des traitements instaurés.

Dans cet article sur les biothérapies, la revue Cochrane évoquait les critères ACR (acronyme de Collège Américain de Rhumatologie). Avant de prendre un traitement, le médecin évalue votre état en utilisant cette grille et en vous faisant passer d’autres examens, ce qui permet également de poser le diagnostic de PR :

Critères ACR

Vous obtenez un score entre 0 et 18. Vous suivez ensuite un traitement et au bout de quelques temps (un, deux, trois mois ou plus), un médecin remplit à nouveau cette grille. Vous obtenez un nouveau score compris entre 0 et 18 qui sera comparé au premier.

On dit alors que vous êtes « ACR 20 » si :

· vous avez une amélioration ≥ 20 % du nombre d’articulations douloureuses et

· une amélioration ≥ 20 %  du nombre de synovites et

· une amélioration ≥ 20 % de 3 parmi les 5 items suivants :

                     évaluation de la douleur par le patient (EVA).

                     appréciation globale par le patient (EVA).

                     appréciation globale par le praticien (EVA).

                     auto questionnaire évaluant le handicap fonctionnel.

                     marqueur biologique de l’inflammation.

On parle aussi d' »ACR 50″ ou « ACR 70 » en cas d’amélioration de respectivement 50 et 70% de ces critères.

Le second score beaucoup utilisé est le DAS 28. C’est lui qui permet de juger de la gravité de votre PR et d’éventuellement vous faire passer à un niveau de traitement supérieur (les biothérapies, pour un DAS 28> 3,2 ou 5,1 selon les cas). Pour le calculer, le médecin applique une formule paraissant assez complexe au premier abord :

DAS= 0,55 x(Indice articulaire : 28) + 0,284 x(synovites : 28) + 0,33 log VS + 0,0142 appréciation globale du patient

C’est en fait assez facile à comprendre.

L’appréciation globale du patient : c’est un chiffre obtenu en demandant au patient comment il se sent par rapport à sa maladie sur une échelle allant de 0 (tout va bien) à 100 (tout va très mal)

La vitesse de sédimentation (VS) : elle est obtenue grâce à une prise de sang

Le nombre de synovites : le médecin compte le nombre de synovites que vous avez sur 28 sites recensés (les mêmes que pour l’indice articulaire)

L’indice articulaire : c’est la somme des scores obtenus pour chacune des 28 articulations examinées, où l’on note : 0= absence de douleur ; 1= douleur à la pression ; 2= douleur et grimace ; 3 = douleur et retrait du membre, sur les sites suivants :

DSA 28

 

On pourra aussi trouver dans les études le Simple Disease Activity Index (SDAI) qui se calcule ainsi :

SDAI = nombre d’articulations douleureuses sur les 28 sites + nombre de synovites sur les 28 sites + évaluation globale du patient + évaluation globale du praticien + dosage de la CRP (examen sanguin)

 

Sources : rhumato.info et HAS

 

 

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :