Phytothérapie : quelle quantité d’huile de graine de bourache consommer pour espérer une efficacité ?

Suite à la traduction de ce résumé d’étude, mettant en évidence l’efficacité de l’acide gamma-linolénique contre certains symptômes de la PR, j’ai cherché à en savoir plus sur la dose à prendre, les produit en contenant en quantité suffisante et la durée de la prise permettant une efficacité. Voici une étude assez vieille (1993) qui remplit ces critères.

 Traitement de la polyarthrite rhumatoïde avec de l’acide gamma-linolénique.

 Objectif. Etudier l’efficacité clinique et les effets secondaires de l’acide gamma-linolénique, un acide gras essentiel dérivé contenu dans certaines graines de plantes qui supprime l’inflammation et la lésion des tissus articulaire  dans les essais sur l’animal.

Type d’étude. Un essai contrôlé par placebo, randomisé en double aveugle durant 24 semaines.

Lieu. Clinique de rhumatologie d’un hôpital universitaire.

Patients. Trente-sept patients souffrants de polyarthrite rhumatoïde et de synovites actives.

Intervention. Prise de 1,4g/jour d’acide gamma-linolénique dans de l’huile de graines de bourrache ou prise d’huile de graines de coton (placebo).

Variables mesurées. Le score de satisfaction globale concernant la maladie du patient et du praticien ; la douleur articulaire, le gonflement articulaire, la raideur matinale, la force de préhension et l’habilité dans la vie quotidienne.

Résultats. Le traitement par acide gamma-linolénique a montré une diminution importante des signes et symptômes de l’activité de la maladie des patients atteints de PR (p<0.05). A contrario, les patients prenant un placebo n’ont montré aucune amélioration, ou leur maladie a évolué négativement. L’acide gamma-linolénique a réduit le nombre d’articulations douloureuses de 36%, l’indice de douleur articulaire de 45%, le nombre d’articulations gonflées de 28%, et le score d’articulation gonflées de 41%, tandis que le groupe placebo n’a pas montré d’amélioration significative de ces mesures. D’autres réponses cliniques (changements significatifs dans 4 autres mesures) ont aussi été meilleur dans le groupe traité activement (p<0.05). Aucun patient n’a abandonné le traitement suite aux effets secondaires.

Conclusion. L’acide gamma-linolenique en quantité similaire à cette utilisée dans cette étude est un traitement bien toléré et efficace dans les formes actives de PR. L’acide gamma-linolénique se trouve dans le monde entier dans les huiles de primevère et de graines de bourrache. Les quantités habituellement utilisées sont bien plus faibles que celles utilisées dans cette étude. Aux Etats-Unis, leur prise n’est recommandée dans aucun traitement pour une quelconque maladie. D’autres études contrôlées sont nécessaires pour valider son efficacité dans le cadre de la PR.

Référence : Ann Intern Med. 1993 Nov 1;119(9):867-73. Treatment of rheumatoid arthritis with gammalinolenic acid. Leventhal LJ1, Boyce EG, Zurier RB.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :