Les régimes et le jeûne sont-ils efficaces contre la polyarthrite rhumatoïde ?

RégimeTraduction du résumé d’une étude parue en 2010 qui fait le point sur ce que l’on sait de l’intérêt des régimes alimentaires (jeûne, régime méditerranéen) dans le cadre de la polyarthrite rhumatoïde.

Efficacité et innocuité des régimes diététiques chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde : une revue systématique d’essais contrôlés randomisé

Cette revue systématique s’intéresse à l’efficacité et à l’innocuité des régimes diététiques dans le cadre de la polyarthrite rhumatoïde. Des essais randomisés contrôlés comparant quelques régimes alimentaires à un régime ordinaire furent inclus. Huit essais contrôlés randomisés incluant 366 patients furent inclus.

Une étude conclut qu’un jeûne, suivi de 13 mois de régime végétarien, peut réduire la douleur (la moyenne de la différence sur une échelle de 0 à 10 étant de -1.89, avec un intervalle de confiance (IC) de 95% -3.62 à -0.16). Une autre étude conclut qu’un régime de type méditerranéen-Crétois de 12 semaines peut réduire la douleur (la moyenne de la différence étant, sur une échelle de 0 à 100, de 14,00, IC de 95% -23.6 à -4,37). Cependant les données sont insuffisantes pour conclure quand à l’intérêt des régimes végétariens et du jeûne.

Lorsque l’on compare n’importe quel régime diététique à un régime ordinaire, les abandons sont plus élevés de 8% (la différence de risque étant de 0.08, IC 95% – 0.01 à 0.17), les abandons du traitement plus élevés de 5% (la différence de risque étant de 0.05, IC 95% – 0.03 à 0.14) et la perte de poids significativement plus élevée (avec une différence moyenne de -3.24, IC 95% -4,81 à 1,67kg) chez les patients suivant un régime diététique que chez ceux des groupes contrôle.

Les effets des régimes diététiques, y compris des régimes végétariens et méditerranéens, des plans alimentaires et du jeûne sont incertains car les études sont petites et comportent des risques modérés à élevés de biais. Nous pensons que les taux élevés d’abandon thérapeutique et de perte de poids dans les groupes suivant les régimes végétariens indiquent que des potentiels effets secondaires ne sont pas à ignorer.

Référence :  J Am Diet Assoc. 2010 May;110(5):727-35. doi: 10.1016/j.jada.2010.02.010. Effectiveness and safety of dietary interventions for rheumatoid arthritis: a systematic review of randomized controlled trials. Smedslund G1, Byfuglien MG, Olsen SU, Hagen KB.

Lien 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :