Kinésithérapie à domicile et coronavirus

Le Ministère de la santé (via la Direction générale de la santé) ainsi que l’Ordre national des masseurs-kinésithérapeutes sont les deux principales instances à avoir émis des avis sur la pertinence ou non de maintenir les soins de kinésithérapie en ambulatoire (c’est-à-dire en cabinet ou à domicile) dans le contexte épidémique actuel.

(Article mis à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation.) Dernière mise à jour : le 6 mai 2020

Séances de kinésithérapie à domicile

Les séances de kinésithérapie à domicile peuvent avoir lieu quelque soit le motif. Des précautions d’hygiène supérieures à celles appliquées habituellement sont prises : port du masque chirurgical.

Précautions pour des séances de kinésithérapie à domicile durant l’épidémie de coronavirus

Les précautions suivantes sont appliquées pour les patient.es encore visité.es pour lesquels il n’y a pas de suspicion d’infection Covid2019 :

  • port d’un masque chirurgical par moi-même et éventuellement par le ou la patiente si il ou elle en dispose. Le masque peut être conservé pour plusieurs patients à condition de ne pas le garder plus de 4 heures et de ne pas le toucher, selon l’avis de la Société française d’hygiène hospitalière en date du 14 mars 2020. Il doit être jeté si possible dans un sac puis dans des poubelles habituelles, et un lavage des mains doit être effectué après l’avoir jeté ;
  • lavage des mains au savon ou au gel hydroalcoolique avant et après la séance en limitant au maximum de toucher du mobilier ou tout autre élément du domicile (poignées des portes, chaises, tables, stylos, robinets) ;
  • changement de la tenue de travail entre deux patients en cas de contact rapproché corps à corps ou de séances ayant entraîné l’expectoration du patient.
Masque chirurgical qui doit être porté au domicile des patient.es en cas de séance de kinésithérapie nécessaire

Chez les patient.es testés positivement au coronavirus, les précautions supplémentaires sont prises : port d’un masque FFP2, surblouse, visière, sur-chaussures, etc. De plus, la prise en charge est réalisée en fin de journée.

Téléconsultations : consultations à distance en kinésithérapie

Un arrêté du 16 avril 2020 autorise les kinésithérapeutes à pratiquer comme les médecins et d’autres professionnels de santé des téléconsultations, remboursées par l’assurance maladie et les complémentaires santé. Les kinésithérapeutes doivent cependant avoir vu au moins une fois la personne en vrai » afin d’établir un bilan précis.

Les séances peuvent être réalisées uniquement sous prescription d’un médecin pour être remboursées. Elles sont remboursables même s’il n’est pas écrit sur la prescription qu’une réalisation par téléconsultation est possible.

Différentes séances de kinésithérapie peuvent être réalisées en téléconsultation, en voici quelques exemples :

  • supervision d’exercices après la pose d’une prothèse d’épaule, de hanche ou de genou, dans le but de retrouver force et mobilité ;
  • rééducation dans les suites d’une chute ayant entrainé une fracture et un traitement orthopédique (par immobilisation) ou chirurgical ;
  • conseils dans le cadre d’un épisode de lombalgie ou cervicalgie aigüe ;
  • supervision d’exercices à visée d’entretien général chez des personnes atteintes de la maladie de Parkinson, de pathologie respiratoire chronique, etc.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :