Prothèse de genou : l’opération et la rééducation

De nombreuses personnes en France se font opérer chaque année d’une prothèse de genou à cause de douleurs et d’arthrose du genou. Dans les suites, des séances de rééducation sont nécessaires. La rééducation se fait de plus en plus à domicile puis en cabinet, et de moins en moins en centre de rééducation, car les suites opératoires sont de plus en plus simples.

Voici des éléments de réponse aux principales questions que se posent les personnes avant et après une prothèse de genou, totale ou uni-compartimentale.

Sommaire

  1. Déroulement d’une opération pour prothèse de genou
  2. A quel âge se faire opérer d’une prothèse de genou ?
    1. Avant 40 ans ou à 45 ans
    2. Après 80 ans
    3. Âge idéal ?
  3. Genou enflé et douleurs après prothèse de genou : est-ce normal ?
  4. Y a-t-il un mouvement interdit ?
  5. La rééducation après prothèse de genou
    1. Commencer le plus tôt possible
    2. En centre de rééducation, à domicile, en cabinet ou via téléconsultation ?
    3. Combien de temps de récupération et de rééducation ?
    4. L’arthromoteur (kinétec) est-il utile ? Indispensable ?
  6. Les complications éventuelles
  7. Prothèse de genou et sport

Déroulement d’une opération pour prothèse de genou

En cas d’arthrose du genou (arthrose fémoro-patellaire ou fémoro-tibiale) et surtout de douleur et de gène importante pour réaliser des activités de la vie quotidienne (marche, escaliers, sport), une prothèse de genou peut être nécessaire. L’opération se fait uniquement après échec d’autres traitements (pratique d’une activité physique douce et régulière, séances de kinésithérapie, prise d’antalgiques, identification et suppression ou diminution des activités contraignantes, perte de poids, , prise de CBD contre les douleurs de l’arthrose, etc.). Une prothèse totale ou unicompartimentale peut être posée. L’autre nom de cette intervention est l’arthroplastie totale ou unicompartimentale de genou.

Radio de face et de profil d'une arthrose fémoro-tibiale nécessitant la pose d'une prothèse unicompartimentale de genou
Radio du genou d’une personne ayant une arthrose fémoro-tibiale importante du compartiment interne du genou droit (là où il n’y a plus d’espace, et donc de cartilage, entre l’os de la cuisse et l’os de la jambe).

En France, les personnes rentrent généralement à l’hôpital ou à la clinique la veille de l’opération. L’opération dure en général entre 1 heure et 1 heure 30. L’anesthésie est générale ou loco-régionale (rachi-anesthésie). Les personnes restent ensuite 3 à 5 jours hospitalisées.

Prothèse totale de genou
La prothèse de genou « en vrai » (prothèse totale)

Durant quelques jours après l’intervention, une attelle de zimmer est parfois prescrite. Elle a pour but de soulager les douleurs et surtout d’éviter le déverrouillage du genou. En effet, le muscle de la cuisse, le quadriceps, est un peu sidéré après l’opération. Le genou peut donc « lâcher » si on appuie trop dessus. Cela dure en général moins de 3 jours et l’attelle de zimmer peut être ensuite rangée au placard.

A quel âge se faire opérer d’une prothèse de genou ?

La question du bon âge pour se faire opérer revient souvent chez les personnes qui ont de l’arthrose de genou. Elles demandent souvent conseil à leur kinésithérapeute, qui peut les suivre pour ce problème ou d’autres problèmes de santé. Deux catégories de personnes se posent encore plus de questions sur l’intérêt de se faire opérer d’une prothèse de genou compte tenu de leur âge : celles de moins de 40 ou 45 ans et celles de plus de 80 ans.

Prothèse genou avant 40 ans ou à 45 ans

De plus en plus de personnes se font opérer d’une prothèse de genou avant 50 ans. Une dizaine d’études ont évalué la récupération et la satisfaction des personnes de ce groupe d’âge (Aujla, 2017). Voilà leurs résultats :

  • leurs score à des tests fonctionnels (capacité à réaliser des exercices et activités du quotidien) augmente de 50 % après l’opération ;
  • leur gain d’amplitude articulaire entre avant et après l’intervention est de 2,9° (sur une amplitude totale de 110 à 140°) ;
  • le taux de satisfaction est de 85,5 % ;
  • 10 ans après l’opération, 5,4 % des prothèses de genou avaient du être reprises.

85,5 % des personnes qui se font opérer avant 50 ans d’une prothèse totale de genou sont satisfaits ou très satisfaits de l’opération.

Pourquoi certaines personnes ont si jeunes de l’arthrose et des douleurs au genou ? Souvent, il y a eu des accidents et traumatismes sur le genou. Par exemple, une fracture de rotule.

Prothèse de genou après 80 ans

On constate que les personnes opérées d’une prothèse de genou après 80 ans ont une aussi bonne récupération fonctionnelle que les personnes opérées entre 65 et 75 ans. Leur satisfaction vis-à-vis de la chirurgie est identique. (Kuperman, 2016)

Seul les risques liés à l’anesthésie et aux complications rares mains possibles de l’opération sont plus importantes pour cette catégorie d’âge. Il s’agit donc d’une situation à évaluer au cas par cas en fonction notamment de l’intensité de la gène provoquée par l’arthrose, mais aussi de l’état de santé général.

Âge idéal ?

Il n’y a vraiment pas d’âge idéal pour une prothèse de genou. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte et à discuter avec votre médecin, kinésithérapeute et chirurgien.ne :

  • vos douleurs ;
  • vos gênes fonctionnelles dans les activités du quotidien et le sport ;
  • votre état de santé général et votre poids ;
  • les traitements que vous avez déjà essayé ;
  • les problèmes ou opérations que vous avez déjà eu sur votre genou ;
  • etc.

Genou enflé et douleurs après prothèse de genou

Après l’opération d’une prothèse de genou totale ou unicompartimentale, il est tout à fait normal que le genou enfle. La circonférence du genou augmente de plusieurs centimètres par rapport à l’autre côté, souvent de 5 à 6 centimètres.

L’œdème persiste pendant au moins 2 à 3 semaines. Parfois, il reste plusieurs mois, sans que cela soit inquiétant. Votre kinésithérapeute surveillera la diminution progressive de l’œdème et surtout sa non-majoration. Le port de bas de contention de classe 2, systématiquement prescrits après l’opération, peut aider à limiter l’œdème (le temps où elles sont portées).

Chaussettes de contention mixte
44,95
  • Chaussettes de contention pour faire diminuer oedème de cheville
Bas de contention mixte
33,90
  • Bas de contention pour faire diminuer un oedème de cheville

Les kinésithérapeutes peuvent réaliser des ordonnances pour que l’achat des bas de contention soient remboursés.

Le genou peut être aussi chaud dans les premiers jours suivant l’intervention, parfois aussi pendant plusieurs semaines. Ce signe isolé ne doit pas être signe d’inquiétude. Un genou chaud peut également être rouge sans que cela soit inquiétant.

Les douleurs post-opératoires sont fréquentes. Elles sont soulagées initialement par des traitement médicamenteux antalgiques. Généralement et en l’absence de contre-indication, ce sont des antalgiques de pallier III (morphiniques) qui sont administrés les premiers jours. Selon l’état général, des anti-inflammatoires peuvent également être prescrits. Généralement dans les premiers jours suivant l’intervention la douleur peut rapidement être contrôlée uniquement avec des antalgiques de pallier I (type paracétamol) qui sont parfois pris pendant plusieurs semaines.

Les douleurs post-opératoires peuvent également être soulagées par du froid ou un changement fréquent de position du genou (parfois allongé, parfois plié), l’adoption d’une position confortable pour dormir (notamment avec des coussins). Le massage soulage tout au plus transitoirement les douleurs, mais ne permet pas de diminuer l’oedème, et n’améliore pas la récupération de la flexion ou de la marche.

Cicatrice d'une prothèse totale de genou et oedème du genou
Cicatrice quelques jours après la pose d’une prothèse totale de genou. La patiente a encore les agrafes qui seront enlevées dans les 2 semaines suivantes. On voit également un léger œdème du genou (l’œdème peut être plus important).

Pas de mouvement interdit après une prothèse de genou

Le contenu de ce paragraphe en vidéo si vous préférez ce format.

Bonne nouvelle ! Il n’y a absolument aucun mouvement interdit après une prothèse de genou totale ou unicompartimentale. Et ce dès le lendemain de l’intervention, et pour toute la vie ! Parfois les personnes à qui on a posé une prothèse de genou s’attendent à àvoir des mouvements interdits, car ils ont déjà eu ou un de leur proche une prothèse de hanche, qui, elle, nécessite effectivement d’éviter certains mouvements.

Seule la douleur devrait vous limiter dans certains mouvements. Bien sûr, les premiers jours après l’opération, votre genou ne se pliera et ne se tendra pas aussi bien qu’avant. Mais il ne s’agit pas en soit de mouvements contre-indiqués, c’est seulement la douleur qui limite ces mouvements.

De nombreuses personnes en rééducation après une prothèse totale de genou demandent des conseils de prudence à appliquer. Le principal conseil que l’on peut donner est celui d’être le plus actif possible, sans pour autant occasionner ou majorer de la douleur. La position debout statique prolongée (par exemple en faisant la vaisselles ou en cuisinant) est déconseillée, car elle peut majorer l’œdème. De même, évitez de rester toute la journée en position assise le genou plié, car votre genou peut s’enraidir alors en flexion. Bougez autant que possible.

Aucun mouvement n’est interdit après une prothèse totale ou unicompartimentale de genou !

La rééducation après prothèse de genou

Commencer la rééducation le plus tôt possible

Plus les personnes opérées commencent rapidement la kinésithérapie après la pose de la prothèse de genou, plus elles récupèrent vite et bien, et moins elles ont certains effets secondaires (phlébite des membres inférieurs). Autre effet positif : le coût total des soins liés à l’opération, aux rendez-vous précédents et suivant l’intervention, et aux suite de l’opération, est moins élevé pour les personnes plus vite mobilisées.

Qu’est-ce qui est considéré comme une rééducation précoce ? Débuter la rééducation au moins dans les 2 semaines suivant la pose de la prothèse de genou. Une rééducation tardive débute 2 semaines ou plus après l’opération.

En France, très souvent, la rééducation débute le lendemain de l’intervention. Si la personne opérée n’a pas de soucis de santé particulier et que l’opération s’est bien passée, elle voit généralement un.e kinésithérapeute tous les jours le temps de son séjour à l’hôpital ou à la clinique (durant 3 à 5 jours environ), puis 2 à 3 fois par semaine durant un mois. Les séances s’espacent ensuite.

La rééducation peut aussi être utile en cas de peur de tomber après une prothèse de genou.

Kinésithérapie : domicile, cabinet, centre de rééducation ou téléconsultation ?

Depuis la fin des années 2000, la Haute autorité de santé ne recommande plus en France les séjours en centre de rééducation pour les prothèses de genou totales ou unicompartimentales d’évolution normale. Certaines personnes continuent cependant à séjourner en centre de rééducation compte-tenu de leur contexte social, de leurs autres problèmes de santé ou encore de complications liées à l’opération.

Après le séjour à l’hôpital, la plupart des gens en France opérés d’une prothèse de genou rentrent à domicile. De la kinésithérapie à domicile est souvent prescrite puisque les personnes ne peuvent pas conduire pendant au moins 5 à 6 semaines. Ensuite, la rééducation est parfois poursuivie en cabinet.

De simples téléconsultations effectuées par des kinésithérapeutes peuvent aussi suffire.

La diminution des douleurs et la récupération fonctionnelle sont les mêmes que les patient.es soient vus à domicile ou en cabinet. La récupération des amplitudes articulaires est en général meilleure pour les patient.es vu.es à domicile (Artz, 2015).

Il n’y a pas besoin de matériel particulier pour la rééducation de la prothèse de genou, d’où la possibilité d’effectuer les séances à son domicile.

Combien de temps de rééducation ?

Il faut bien distinguer le temps de rééducation nécessaire et le temps de récupération.

Le temps de rééducation nécessaire est généralement d’environ 6 semaines. Les bilans réalisés par les kinésithérapeutes permettent de définir quand peut s’arrêter la rééducation. C’est l’absence ou la diminution des douleurs, la récupération des amplitudes en flexion et en extension du genou, et la récupération des capacités fonctionnelles antérieures (marche sans canne béquille, escaliers, vélo, etc.) qui permet de dire que la rééducation est terminée.

Le temps de récupération est lui souvent plus long. Un œdème du genou opéré peut persister durant plusieurs mois sans que cela soit inquiétant. Certaines personnes peuvent aussi mettre plus longtemps pour arriver à remonter et descendre les escaliers comme avant, ou marcher sur de longues distances. Il faut compter 2 à 6 mois en moyenne pour retrouver un niveau, une intensité et une fréquence d’activités antérieures à la pose de la prothèse de genou (un peu moins pour les prothèses uni-compartimentales).

Il est normal que vous ayez besoin de plusieurs mois pour récupérer d’une prothèse de genou. La rééducation s’arrêtera sûrement avant que vous ayez totalement récupéré.

L’arthromoteur (kinétec) est-il utile ?

L’arthromoteur est un appareil électrique qui permet de mobiliser le genou. La présence du soignant est nécessaire seulement pour l’installation, ensuite le patient peut gérer tout seul la machine à l’aide d’une télécommande. La plupart des hôpitaux, centres de rééducation et même certains cabinets de kinésithérapie libérale en sont équipés.

Les patients aiment beaucoup en général ce dispositif. Il permet de « travailler » la flexion et l’extension du genou sans rien faire, confortablement installé. Même lorsque la flexion est parfaite, atteignant les 100 voire 110°, certaines personnes sont demandeuses de continuer le kinétec.

Mais est-il vraiment utile ? Indispensable ? Non. Lorsqu’on compare la récupération des personnes qui ont eu ou non du kinétec, 3 mois après l’opération, il n’y a pas de différence entre elles. Et si on les compare plus précocement, ce sont généralement celles qui n’ont pas eu de kinétec qui ont mieux récupéré la flexion e genou (différence cependant minime de l’ordre de 6°).

Arthromoteur pour rééducation de la prothèse totale de genou
L’arthromoteur, ou Kinétec de son petit nom. Très apprécié des patient-es, il n’apporte cependant rien de plus à la rééducation. Que vous l’utilisiez ou non suite à la prothèse de genou, vous récupérerez aussi bien.

L’arthromoteur (kinéteck) ne permet pas de récupérer mieux ou plus vite.

Complications possibles mais rares après prothèse de genou

Qu’est-il plus important de retenir ? La liste des complications possibles liées à l’opération d’une prothèse de genou et ses suites, ou bien le fait que ces complications soient relativement rares ? La deuxième information sans conteste.

Par exemple, une des complications possible est la raideur du genou, qui reste bloqué à 75-90° (contre 100-110° en moyenne après une prothèse de genou, ou 130-140° sans prothèse de genou ni arthrose de genou). Cependant, cela arrive chez seulement 4 à 16 % des patient.es.

Les autres complications possibles sont l’infection, la phlébite, ou encore le retard de cicatrisation pour les plus fréquentes (qui restent tout de même plutôt l’exception que la règle). Le seul facteur de risque clairement identifié de développer une complication après une opération de prothèse de genou est le fait d’avoir un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 (obésité).

Cicatrice d'une prothèse totale de genou à distance de l'opération
Cicatrice d’une prothèse totale de genou plusieurs mois après l’intervention. En général, la cicatrice est plus centrée sur le genou. Elle peut être plus discrète si elle est mieux protégée du soleil, surtout les premières années.

Prothèse de genou et sport : tout est-il possible ?

Il n’y a pas d’étude qui étudie spécifiquement le risque ou non de reprendre un sport une fois que l’on a une prothèse de genou. Certaines activités sportives sont plutôt recommandées après la pose d’une prothèse de genou :

  • la marche (et éventuellement la randonnée) ;
  • le vélo d’appartement ;
  • le golf ;
  • la natation ;
  • le bowling.

La randonnée est possible avec une prothèse totale ou unicompartimentale de genou.

Certains sports comme le football ou le tennis ne sont pas recommandés, mais pas formellement déconseillés non plus. Ce sont les activités avec port de charge (haltérophilie) ou chocs importants et répétés (trail) qui sont vivement déconseillées.

Jusqu’à 88 % des personnes reprennent leur activité physique antérieure après la pose d’une prothèse de genou. 10 ans après la pose d’une prothèse de genou, environ 70 % continuent à pratiquer une activité sportive. Cela n’est cependant pas le cas pour tous les sports. Par exemple, seulement 20 % des pratiquant.es de tennis reprennent après la pose d’une prothèse de genou.

40 % des personnes opérées qui pouvaient marcher au maximum 10 minutes avant l’opération arrivent à marcher plus de 60 minutes après la pose de la prothèse de genou. Leur vitesse de marche augmente également. (Oljaca, 2018)

Le sport peut être repris de manière progressive une fois que les douleurs ont disparu et que le genou a retrouvé des amplitudes correctes. Généralement, cela a lieu 2 à 6 mois après l’opération.

Vous pourrez aimer également : temps de guérison d’un syndrome rotulien ou rééducation d’une fracture du plateau tibial.

Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

📕 Sources 📕

Sur l’intérêt de la prothèse totale ou unicompartimentale de genou en cas d’arthrose fémoro-patellaire et sur les autres options thérapeutiques possibles : Hussain, S., Neilly, D., Baliga, S., Patil, S., & Meek, R. (2016). Knee osteoarthritis: a review of management options. Scottish Medical Journal, 61(1), 7–16. doi:10.1177/0036933015619588

Sur la pose d’une prothèse de genou après 80 ans : Kuperman EF, Schweizer M, Joy P, Gu X, Fang MM. The effects of advanced age on primary total knee arthroplasty: a meta-analysis and systematic review. BMC Geriatr. 2016;16:41. Published 2016 Feb 10. doi:10.1186/s12877-016-0215-4

Sur la pose d’une prothèse de genou avant 50 ans : Total Knee Arthroplasty for Osteoarthritis in Patients Less Than Fifty-Five Years of Age: A Systematic Review. The Journal of Arthroplasty. Volume 32, Issue 8, August 2017, Pages 2598-2603.e1

Sur l’importance de commencer au plus tôt la kinésithérapie après la pose d’une prothèse totale ou unicompartimentale de genou : Masaracchio M, Hanney WJ, Liu X, Kolber M, Kirker K. Timing of rehabilitation on length of stay and cost in patients with hip or knee joint arthroplasty: A systematic review with meta-analysis. PLoS One. 2017;12(6):e0178295. Published 2017 Jun 2. doi:10.1371/journal.pone.0178295

Sur une des complications possibles après la pose d’une prothèse de genou, la raideur du genou : Rodríguez-Merchán EC. The stiff total knee arthroplasty: causes, treatment modalities and results. EFORT Open Rev. 2019;4(10):602–610. Published 2019 Oct 7. doi:10.1302/2058-5241.4.180105

Sur les facteurs de risque de développer une complication après la pose d’une prothèse de genou : Review article: Patient characteristics that act as risk factors for intraoperative complications in hip, knee, and shoulder arthroplasties. J Orthop. 2019 Jun 17;17:193-197. doi: 10.1016/j.jor.2019.06.022. eCollection 2020 Jan-Feb.

Sur les meilleurs moyens d’améliorer la récupération après la pose d’une prothèse de genou : Rutherford, R. W., Jennings, J. M., & Dennis, D. A. (2017). Enhancing Recovery After Total Knee Arthroplasty. Orthopedic Clinics of North America, 48(4), 391–400.

Sur le type et la fréquence de séances de kinésithérapie à pratiquer après l’opération d’une prothèse de genou : Active physiotherapy interventions following total knee arthroplasty in the hospital and inpatient rehabilitation settings: a systematic review and meta-analysis.Physiotherapy. 2018 Mar;104(1):25-35. doi: 10.1016/j.physio.2017.01.002. ainsi que Artz N, Elvers KT, Lowe CM, Sackley C, Jepson P, Beswick AD. Effectiveness of physiotherapy exercise following total knee replacement: systematic review and meta-analysis. BMC Musculoskelet Disord. 2015;16:15. Published 2015 Feb 7. doi:10.1186/s12891-015-0469-6

Sur la reprise d’un sport après la pose d’une prothèse totale ou unicomportamentale de genou : Oljaca et al. Current knowledge in orthopaedic surgery on recommending sport activities after total hip and knee replacement. Acta Orthop Belg. 2018 Dec;84(4):415-422.

Sur les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) concernant la rééducation après prothèse de genou, et notamment le fait qu’il n’est pas pertinent le plus souvent de séjourner en soin de suite et réadaptation (centre de rééducation ou maison de repos) : HAS. Orientitation en rééducation après prothèse totale de genou. 2008

Sur le non intérêt du kinéteck (arthromoteur) : Mau-Moeller A, Behrens M, Finze S, Bruhn S, Bader R, Mittelmeier W. The effect of continuous passive motion and sling exercise training on clinical and functional outcomes following total knee arthroplasty: a randomized active-controlled clinical study. Health Qual Life Outcomes. 2014 May 9;12:68. doi: 10.1186/1477-7525-12-68. PMID: 24886619; PMCID: PMC4024275.

Un excellent guide destiné aux patient-es sur le déroulé et les suites d’une intervention d’une prothèse de genou. Environ 100 pages. Un seul bémol : l’évocation de la pertinence de l’ostéopathie, alors qu’il n’existe aucune preuve empirique ou même théorique de l’intérêt du recours à l’ostéopathie avant ou après une prothèse de genou.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

5 commentaires sur « Prothèse de genou : l’opération et la rééducation »

  1. bjr,suite à une opération du genou droit dans les années 80,à la clinique Juge à Marseille, ligaments croisés avec du matériel Dacron, j’ai 58 ans et à chaque fois que je fais du sport mon genou se met en sécurité, il gonfle énormément
    Je suis éducateur sportif. Dois je me refaire opérer et porter une prothèse, et pourrais je refaire du Snow board?Merci

    1. Bonjour Rabah,
      Merci pour votre confiance.
      Il est difficile de vous répondre sur la pertinence dans votre cas d’une prothèse de genou, il faudrait pouvoir pousser plus loin l’interrogatoire et discuter des choses moins lourdes qu’il est possible de mettre en place avant toute chirurgie.
      N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.
      Bien à vous,

    1. Bonjour Leo,
      Difficile de vous répondre sans savoir où vous en êtes ;
      À ce stade, idéalement, il faudrait avoir au moins 90 ° de flexion, et une extension complète ; avoir repris la marche avec 2 cannes sur au moins 500 mètres.
      Si ces objectifs sont atteints, reprenez petit à petit très progressivement vos activités habituelles, sans chercher spécifiquement à faire un temps d’exercices 🙂
      Si non, mobilisez-votre genou pas longtemps mais plusieurs fois par jour
      Bien à vous

  2. Bonjour
    Combien de temps dois je consacrer chez moi aux exercices de kinésithérapie à J 21 d une PSG. Mon Kine est subitement indisponible
    Merci
    Leo

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :