Mouvement interdit LCA : lesquels et pourquoi ?

mouvement interdit lca

Vous avez été opéré du ligament croisé antérieur du genou suite à sa rupture, vous vous demandez s’il y a un mouvement interdit ? Lequel, pourquoi, comment l’éviter ? Vous vous posez aussi peut-être cette question en tant que kiné, étudiant(e) kiné ou professionnel de santé…

Je fais le point sur le sujet, en me basant comme à mon habitude sur :

  • mon expérience de kiné depuis 2009 ;
  • mes recherches et lectures approfondies dans la littérature médicale et chirurgicale internationale. Toutes les sources sont en fin d’article.

Mon but avec cet article est de vous rassurer : la plupart du temps, tout se passe bien dans les suites d’une opération du LCA ! Aucun mouvement n’est formellement interdit, vous n’allez pas “tout casser” en faisant un simplement mouvement dans vos gestes du quotidien.

Si vous avez encore des questions après avoir lu votre article, si vos avez des remarques : l’espace commentaire est pour vous !

Bonne lecture 🙂 !

♻️ Dernière mise à jour : décembre 2022.
👩‍⚖️ Déclaration de liens d’intérêts : aucun en lien direct avec cet article. Ma déclaration de liens d’intérêt complète est en mentions légales.

Sommaire

Petit rappel sur les différentes opérations du LCA

Lorsqu’on a une rupture du ligament croisé antérieur du genou, il y a trois grands types d’attitude possible :

  • attendre que le temps fasse son œuvre pour espérer une cicatrisation “naturelle”, sans traitement particulier. Simplement en évitant de trop solliciter l’articulation du genou ;
  • faire des séances de rééducation pour LCA non opéré chez un kiné ;
  • se faire opérer : via une ligamentoplastie.

Dans cet article, je me focalise sur les personnes qui ont fait le choix de l’opération. J’ai déjà écrit un article sur la prise en charge du LCA non opéré.

Plusieurs opérations du LCA existent. Connaître le type d’opération que vous avez eu peut vous aider pour mieux comprendre les consignes et mouvements à éviter différents selon le type d’opération.

Voici les noms des principales opérations :

  • réparation du LCA : votre ligament croisé antérieur est ré-inséré grâce à des ancres résorbables ;
  • reconstruction du LCA :
    • KJ (pour Kenneth Jones) : votre ligament antérieur est enlevé. Il est remplacé par un bout du tendon qui est au-dessus de votre rotule, au niveau du tendon rotulien ;
    • DIDT ou DT4 ou DT3 : votre ligament antérieur est enlevé. Il est remplacé par un greffon. Ce greffon est réalisé en prélevant un de vos tendons derrière la cuisse, au niveau de l’ischio-jambier (précisément, le demi-tendineux).
    • SAMBBA : votre ligament antérieur est préservé et renforcé.

D’autres techniques sont plus rarement utilisées à la place ou en plus des précédentes : Lemaire, TFL (ternodèse du fascia lata), MacIntosh, Gracilis, ténodèse ou reconstruction du LAL, chirurgie du ménisque.

Pourquoi votre équipe chirurgical a opté pour un type d’opération plutôt qu’un autre ? Cela dépend de plusieurs paramètres :

  • depuis quand vous vous êtes rompu le ligament ;
  • l’état de votre genou ;
  • vos objectifs professionnels ou sportifs ;
  • votre état général ;
  • les habitudes de pratique de l’équipe sur qui vous tombez.

Un constat qui fait consensus chez les expert(e)s de la chirurgie du LCA : le choix de telle ou telle opération doit être individualisé en fonction des caractéristiques de chaque patient(e). (Diermeier 2020)

Vous avez probablement été opéré via une des techniques suivantes : KJ, DIDT/D4, SAMBBA.

Pourquoi certains mouvements sont “interdits” après une opération du LCA ?

Un des rôles du ligament croisé antérieur est de stabiliser le genou. Lorsqu’on renforce ou remplace un ligament devenu dysfonctionnel, il n’est pas tout de suite à son plein potentiel. Il faut un certain temps pour qu’il arrive à de nouveau jouer son rôle stabilisateur.

C’est pour cela que vous ne pourrez pas reprendre le sport ou des activités physiques trop contraignantes pour le genou tout de suite. Et que certains mouvements seront donc “interdits”, ou plutôt, à éviter et ré-introduire progressivement.

Ensuite, selon le type d’opération que vous avez eu :

  • le quadriceps (le muscle de la cuisse) peut être un peu sidéré : il ne se contracte plus bien, il a perdu de la force. Cela peut aussi vous limiter dans vos mouvements ;
  • le tendon sur lequel le nouveau LCA a été prélevé est aussi plus fragile. Il faudra aussi limiter certains mouvement pour favoriser une bonne cicatrisation ;
  • le nouveau LCA, réparé ou changé, est fragile pendant 4 à 12 semaines après l’opération, le temps qu’il cicatrise bien (Diermeier 2020) ;
  • le ménisque est aussi fragile si vous avez eu en plus une suture du ménisque (c’est écrit sur votre compte-rendu opératoire).
infographie sur les autorisations et interdictions après une opération du ligament croisé antérieur

Le genou n’est pas très stable dans les semaines qui suivent l’intervention. Le nouveau ligament ou le ligament réparé doit aussi cicatriser. C’est pour cela que l’on ne peut pas tout de suite reprendre toutes les activités physiques et sportives.

Comment savoir si je suis concerné par cette interdiction de mouvement ?

Dire que des mouvements sont “interdits” après une ligamentoplastie du genou est un peu un abus de langage. Au contraire, le but est plutôt de reprendre progressivement tous les mouvements du genou. Tout est dans le “progressivement” !

Certains mouvements vont être à ré-introduire avec plus de précautions que d’autres. Cela va dépendre :

  • du type d’opération que vous avez eu ;
  • des recommandations de votre chirurgien(ne) ou de votre kiné. Certains professionnels vont privilégier une approche plus prudente. D’autres au contraire vont encourager la mobilisation précoce, quelque soit le mouvement réalisé.

Comment savoir ce qu’il est bon d’appliquer dans votre cas ?

Regardez le compte-rendu de l’opération, et le courrier de sortie qu’a rédigé votre chirurgien. Il a normalement fournit un protocole de rééducation, ou des consignes qu’il recommande de suivre. Discutez-en avec le professionnel qui supervise votre rééducation.

Le “mouvement interdit” après une chirurgie du ligament croisé antérieur

Voici les mouvements qui nécessitent d’être ré-intégrés plus progressivement :

  • la flexion du genou (plier le genou) ;
  • si vous avez eu une suture du ménisque (c’est écrit sur votre compte-rendu opératoire), vous devez éviter l’hyper-extension du genou. Vous pouvez tendre complètement votre jambe, mais sans chercher à aller encore plus loin en tendant encore plus genou vers l’arrière.
  • +++ les pivots sur le genou (par exemple, lorsque vous faites demi-tour rapidement sur une jambe). Évitez ce type de mouvement au début même en marchant, soulevez les pieds ;
  • si vous avez été opéré par DIDT, il faut éviter de trop étirer les ischio-jambiers : les muscles sur lesquels ont été prélevés le nouveau LCA. Voir ci-dessous le mouvement à éviter (tendre complètement le genou avec la hanche fléchie). C’est de toute façon un mouvement que l’on ne fait pas spontanément dans la journée si on ne cherche pas à le provoquer.
fréquence de recherche du mot clé "mouvement interdit lca" sur google
Vous n’êtes pas seul à chercher des infos sur les mouvements interdits après une opération du LCA. Des milliers de personnes tapent chaque mois dans leur moteur de recherche “mouvement interdit LCA”.

Encore une fois : ces mouvements ne sont pas strictement interdits : il faut simplement ne pas vouloir faire les choses dans la précipitation, être dans l’excès ou aller au-delà de la douleur lorsqu’on réalise certains mouvements.

Dans tous les cas, faites-en sorte que votre genou soit souvent complètement tendu régulièrement dans la journée. Même si cela soulage de mettre un petit coussin sous le genou quand on est allongé, il est important de passer du temps avec le genou en extension totale. Cela afin d’éviter un flessum du genou : un genou qui ne se tend pas totalement.

Les béquilles sot souvent nécessaires pendant quelques jours ou quelques semaines pour compenser le manque de stabilité du genou. Elles seront abandonnées progressivement. Tout comme l’attelle, là surtout pour limiter les douleurs.

Comme votre flexion et votre force dans le genou sont limitées, on ne peut généralement pas conduire tout de suite après l’opération. En général, on vous recommande d’attendre 3 à 6 semaines pour la reprise de la conduite d’une voiture.

Il n’y a pas de mouvement strictement interdit, mais seulement des gestes à ré-introduire progressivement. Particulièrement les pivots sur le genou. À la marche, quand vous faites demi-tour, ne pivotez pas en faisant glisser votre pied opéré au sol, soulevez plutôt le pied.

Comment savoir si je n’ai pas fait un mouvement du genou interdit ?

C’est une bonne chose que vous soyez curieux ou curieuse vis-à-vis des suites de votre opération, et que vous cherchiez à faire les choses du mieux possible ! Soyez rassuré : le plus souvent, les suites d’une chirurgie du LCA se passent bien, sans complication. Et dans l’immense majorité des cas, il n’y a pas de problème suite à UN mauvais mouvement réalisé une seule fois.

Les récidives de rupture du LCA sont plutôt dues à une reprise trop précoce du sport, particulièrement des sports de pivot. Et tout simplement aussi à la malchance : certaines personnes (encore fois une fois, c’est plus l’exception que la règle !) auront une nouvelle lésion du LCA pendant leur phase de réadaptation, mais on ne pourra pas forcément expliquer pourquoi.

Pour éviter une récidive de rupture du ligament croisé, il est recommandé d’attendre en moyenne 9 mois avant de reprendre le sport après une ligamentoplastie du LCA. (Kaplan 2019)

Plus précisément : le risque de récidive est diminué de 51 % pour chaque mois d’attente pour reprendre le sport jusqu’à 9 mois. Ensuite, le risque n’est pas moins important en attendant plus longtemps. (Kaplan 2019)

Certains pensent que ce n’est pas tellement un temps minimum qu’il faudrait attendre mais le fait de remplir certains critères. Ces 5 critères sont (Kaplan 2019) :

  1. l’état psychologique (la confiance que vous avez en vos capacités à reprendre, la sensation d’un genou stable ou non) ;
  2. la force musculaire (des muscles contrôlant le genou) ;
  3. les capacités fonctionnelles (ce que vous arrivez à faire qui sollicite vos jambes) ;
  4. des facteurs de risque modifiables ou non modifiables ;
  5. la durée écoulée depuis la rupture du LCA/l’opération.

Une récidive de rupture du LCA passe rarement inaperçue : le genou devient d’un coup moins stable à la marche, on a l’impression qu’il se dérobe, alors qu’on n’avait plus cette sensation la veille. Les douleurs seules ne sont pas un signe de complication, elles font parti du processus de récupération (bien qu’elles puissent être soulagées).

Encore une fois, gardez en tête qu’une rupture ne survient pas suite à un simple et unique “faux” mouvement si vous faites les choses doucement, en ré-introduisant progressivement les différents mouvements de la jambe opérée.

Doit-on à vie éviter certains mouvements pour éviter la rupture du LCA ?

Non ! Un des buts de l’opération est justement de vous permettre de reprendre TOUS les sports. Et à un niveau intense de pratique si c’est votre choix. Et donc, à distance de l’opération, de refaire absolument tous les mouvements possibles.

Il faut toujours garder en tête cependant la notion de progressivité. Mais c’est valable que vous aillez eu ou non une rupture du LCA !

Pour éviter une blessure, votre organisme doit s’habituer aux nouvelles choses que vous lui faites subir. Il faut les introduire progressivement en termes de :

  • fréquence (nombre de fois par jour ou par semaine) ;
  • intensité ;
  • durée.

Et particulièrement lorsqu’il s’agit de reprendre des spots de contact ou avec du pivot, qui sollicitent beaucoup la stabilité du genou.

Des professionnels de la santé (kiné) ou du sport peuvent vous accompagner dans votre reprise sportive si vous avez du mal par vous-même à respecter cette progressivité.

Encore une fois : ce n’est pas un problème de mouvement interdit définitivement, mais de progressivité !

Que doit-on faire si on a une nouvelle rupture du LCA ?

Soyez tout de même rassuré : il y a plus de chance que vous n’ayez pas de nouvelle rupture du LCA une fois opéré. Mais le risque est tout de même assez élevé : 4 à 11 personnes sur 100 opérées du LCA ont une nouvelle rupture dans les mois qui suivent l’opération. Et jusqu’à 1 personne sur 2 dans certaines études suivant les gens 1 an après l’opération. (Kaplan 2019)

En cas de nouvelle rupture, plusieurs options s’offrent à nouveau à vous. Chacune avec ses intérêts et inconvénients :

  • attendre une évolution naturelle favorable en adaptant vos activités physiques et sportives ;
  • suivre des séances de rééducation ;
  • tenter une nouvelle opération. D’ailleurs, ces dernières années, le taux de reprise chirurgicale du LCA après une première rupture déjà opérée à plus augmenté que le tau de première réparation du LCA ! (Kaplan 2019)

***

J’espère avoir répondu à vos principales interrogations. Ce qu’il faut retenir de cet article en une phrase ? Il n’y a pas UN mouvement strictement interdit ou à risque élevé de nouvelle rupture du LCA. Les ruptures du LCA surviennent surtout lorsqu’on reprend trop rapidement ou trop intensément les activités sportives. Et particulièrement si elles sollicitent beaucoup la stabilité du genou (pivot ou contact).

Si vous ressentez le besoin d’en savoir plus sur la période de récupération après une rupture du LCA, j’ai conçu ce guide au format ebook :

📬 Cet article vous a plu ? Vous pouvez vous abonner pour être informé des nouveaux articles :

Ces articles pourraient également vous intéresser :

  1. Rééducation d’une rupture du ligament croisé antérieur sans opération
  2. Reprise de la marche avec une rupture du LCA au genou
  3. Qu’est-ce qu’un kiné peut prescrire ?
  4. Les ultrasons sont-ils dangereux à utiliser ?

📚 SOURCES

Prise en charge globale

Diermeier T, Rothrauff BB, Engebretsen L, et al. Treatment After Anterior Cruciate Ligament Injury: Panther Symposium ACL Treatment Consensus Group. Orthop J Sports Med. 2020;8(6):2325967120931097. Published 2020 Jun 24.

Temps de récupération avant la reprise du sport

Kaplan Y, Witvrouw E. When Is It Safe to Return to Sport After ACL Reconstruction? Reviewing the Criteria. Sports Health. 2019 Jul/Aug;11(4):301-305. doi: 10.1177/1941738119846502. Epub 2019 May 28.

photo de nelly darbois, kinésithérapeute et rédactrice web santé
Rédigé par Nelly Darbois

J’aime écrire des articles qui répondent à vos questions. En me basant sur mon expérience de kiné & rédactrice scientifique, et sur des recherches approfondies dans la littérature scientifique internationale.

J’habite en Savoie 🌞❄️, où j’ai crée ce site dorénavant visité par plus de 6 000 personnes chaque jour.

# Mes ebooks pour les patient(e)s
# Mes ebooks pour les kinés

Publié par Nelly Darbois

J'aime écrire des articles qui répondent aux questions des internautes en me basant sur mon expérience et des recherches approfondies dans la littérature scientifique internationale. J'habite en Savoie 🌄❄️ où je travaille comme kiné et créatrice de contenu pour des revues scientifiques et des sites web.