Salaire kiné à l’hôpital public ou privé : combien ?

salaire kine hopital, dans le privé ou public : combien gagne un kiné en France ?

Quel est le salaire d’un kiné à l’hôpital, public ou privé, en France ? Vous vous demandez cela peut-être simplement par curiosité. Ou parce que vous êtes kiné ou étudiant kiné, et que vous voulez en savoir plus concrètement sur vos potentiels futurs revenus.

Vous avez sans doute fait le même constat que moi : on a du mal à parler salaire. C’est un sujet tabou, et encore plus je trouve dans le milieu de la santé.

Comme si on n’avait pas le droit de travailler (en partie) pour de l’argent !

Vous verrez qu’ici il n’y a pas de tabou 🙂 !

Non seulement je vais vous donner des chiffres précis et sourcés pour répondre à la question « combien gagne un kiné à l’hôpital public ou privé ? ».

Mais je vais en plus vous donner des informations très précises sur mon propre salaire lorsque j’étais kinésithérapeute dans la fonction publique hospitalière, mais aussi dans des hôpitaux privés !

Dernière mise à jour : janvier 2023
Liens d’intérêt : aucun avec le sujet direct de cet article. Déclaration complète en mentions légales.

Sommaire

Sur quelles sources s’appuyer pour connaître le salaire d’un kiné à l’hôpital ?

Pour savoir le salaire moyen des kinés à l’hôpital en France, on peut s’appuyer sur les grilles de salaire officielles :

  • pour l’hôpital public : la grille indiciaire hospitalière du masseur kinésithérapeute. Elle donne la rémunération brute des kinés, en fonction de leur ancienneté. Elle est régulièrement mise à jour. Par exemple, j’écris ces lignes en janvier 2023, et elle a été mise à jour pour la dernière fois en novembre 2022 ;
  • pour les hôpitaux privés : c’est un peu plus compliqué. Les salaires ne sont pas tous calculés tous sur les mêmes bases dans le privé. Les hôpitaux ont différentes conventions collectives (notamment s’ils sont privés à but lucratif ou non lucratif). Les 2 principales conventions sont :
    • la convention collective nationale de l’hospitalisation privée 2264. Hôpitaux privés à but lucratif. Les kinés sont des techniciens de Classe A ;
    • la convention de la FEHAP (Fédération des Établissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne privés solidaires) pour les hôpitaux privés à but non lucratif. Aussi appelée CCN 51.

Il est assez facile de déduire un salaire net à partir de ces salaires bruts. Je le ferai plus loin dans l’article.

Limite de s’appuyer seulement sur les grilles de salaire

Mais il y a une limite à s’appuyer seulement sur ces grilles : souvent, les kinés même jeunes diplômés ne commencent pas au premier échelon. Ils gagnent plus que le montant minimal donné par ces grilles. Elles ont donc plutôt tendance à sous-estimer le revenu des kinés hospitaliers.

D’autant plus qu’il existe souvent des petites « primes » (même dans le public).

grille de salaire des kinés à l'hôpital public, en France
Les salaires des kinés au fur et à mesure du temps qu’ils passent comme salarié d’un hôpital public en France. Il est parfois possible de ne pas commencer à l’échelon 1, même en début de carrière.

S’appuyer sur les salaire des offres d’emploi

Pour limiter ce biais, je vais m’appuyer sur d’autres sources pour mes estimations :

  • les salaires proposés par 3 annonces actuelles pour des postes de kiné, tirées au hasard sur le site de Pôle-Emploi (je ferai la moyenne des 3) ;
  • même choses pour 3 annonces trouvées sur Physiorama, un des principaux sites d’offres d’emploi spécifiquement pour les kinés.

Les salaires des kinés à l’hôpital sont en partie calculés à partir de grilles de salaire. Une pour les hôpitaux publics, plusieurs pour le privé.

Salaire d’un kiné à l’hôpital public : les chiffres

Dans le public, les kinés débutent en théorie avec un salaire brut minimal de 2 046,71 euros/mois. Habituellement, on estime le salaire net en enlevant 15 %. Ce qui nous fait 1 739 euros/mois net.

En fin de carrière, si vous restez kiné, vous toucherez au maximum selon les grilles : 3 705, 42 euros brut soit 3 150 euros/mois net.

Si vous travaillez comme kiné dans le public votre salaire net sera donc compris probablement entre 1 739 euros et 3 150 euros par mois.

Pour des postes à temps plein de 35 heures de travail par semaine (ou plus récupérés en RTT). Et 5 à 6 semaines de congés payés (en fonction de quand vous posez vos congés). Sans compter d’autres avantages éventuels (participation transport, logement à titre gracieux ou à tarif avantageux, etc.).

Ces chiffres sont ceux pour les kinés titulaires ou en CDI. Ils ne tiennent pas compte des primes de précarité, qui s’ajoutent, si vous êtes en CDD.

Actuellement, il y a 1 387 offres d’emploi pour des kinés en salariat sur Pôle-Emploi. J’ai pris au hasard les salaires proposés sur 3 d’entre-elles, pour des postes à l’hôpital public.

  1. Pas de montant précis. Mais une prime d’embauche de 1 500 euros.
  2. Salaire indiqué : « selon grille de la fonction publique hospitalière ».
  3. Salaire brut mensuel de 2105,00 Euros à 2106,00 Euros sur 12 mois.

Faisons la même chose sur Physiorama :

  1. Statut de la fonction publique hospitalière ou CDD (payé à l’échelon 5). Soit 2 180 euros net.
  2. Salaire mensuel 3 105€ brut + possibilité logement et heures sup. Soit 2 639 euros net (poste en région parisienne).
  3. Stagiairisation possible à l’embauche sur échelon 3 de la grille indiciaire de la FPH.Soit 1 949 euros net.

Conclusion : ces quelques données supplémentaires illustrent bien qu’il y a une marge de manœuvre possible sur le salaire, au moins dans certains hôpitaux.

bulletin de paie d'un kiné à l'hôpital public montrant le salaire mensuel brut et net
Un exemple d’une de mes fiches de salaire lorsque je travaillais comme kiné en CDI dans un hôpital public en France. Salaire net mensuel de 1458 euros à temps partiel (80 %)

Certains kinés même en tout début de carrière peuvent donc toucher plus que les montants minimaux indiqués dans les grilles. C’est même plutôt la norme selon mon expérience.

Le salaire net d’un kiné à l’hôpital public est compris entre 1739 euros en début de carrière et 3150 euros en fin de carrière.

Salaire d’un kiné dans un hôpital privé : les chiffres

Il est très difficile de faire des estimations précises des salaires des kinés dans le privé. Pour plusieurs raisons :

  • les grilles mises à jour ne sont pas en accès libre. Par exemple, la dernière version indiquant des salaires en accès libre pour le privé à but lucratif date de 2002 ! L’inflation étant passée par là, les salaire ont tout de même augmenté ;
  • les salaires peuvent varier selon les établissements ;
  • sur le salaire de base brut, on ajoute souvent la prime d’ancienneté, l’indemnité de carrière, et une éventuelle prime décentralisée !
  • Il y a souvent d’autres avantages en nature : mutuelle, prévoyance, tickets restaurants, CSE, participation au transport, etc.

Pour pallier ce problème, je me suis focalisée sur les salaires annoncés sur les offres d’emploi sur Pôle-Emploi et Physiorama. Toujours pour des hôpitaux privés à but lucratif et non lucratif.

Problème : il est très rare que des montants précis soient donnés ! On trouve plutôt des indications de salaire de ce type :

Salaire : CCN 51 FEHAP, Primes diverses, reprise 100% ancienneté sur justificatifs, tickets repas à 2.83 €, avantages CSE, 18 RTT

Ce qui n’est pas très parlant !

Pour la CCN51, le coefficient des kinés non cadre est de 487. Et la valeur du point est de 4,447 euros depuis 2018. Soit 2 166 euros brut minimum. Soit 1668 euros net sans le ségur, 1851 euros net/mois avec le ségur. Soit à peine plus qu’à l’hôpital public. Mais cela ne tient pas compte des primes indiqués dans la plupart des annonces.

Il est plus difficile de connaître le salaire type d’un kiné dans un hôpital privé. Dans le privé à but non lucratif, un kiné commence à minimum 1 851 euros net/mois. Les estimations sont encore plus difficiles pour le privé à but lucratif.

Salaire d’un kiné intérimaire à l’hôpital : différent ?

Vous trouverez aussi beaucoup d’offres pour des postes en hôpital publique via l’intérim. Particulièrement via l’Appel médical et Taga médical. Deux agences d’intérim via lesquelles j’ai d’ailleurs déjà travaillé en début de carrière en 2012-2014.

Problème : les annonces ne disent pas forcément s’il s’agit d’une structure public ou privée.

Il est donc plus difficile d’avoir une idée précise des salaires des kinés intérimaires à l’hôpital. Bien que plusieurs annonces pour des postes en hôpital public, à ce jour, mentionnent « salaire minimal 20euros/heure + SEGUR » (brut je pense). Ce qui nous en fait net 15,4 euros (il faut enlever plutôt 23 % en intérim). Soit 2 609 euros net/mois (je pense que cela n’inclut pas les primes de fin de contrat).

Quoi qu’il en soit, vous aurez en tant qu’intérimaire :

  • une indemnité de fin de mission, ou prime de précarité intérim. Vous l’aurez aussi en CDD « normal » ;
  • une indemnité de congés payés (qu’on ne devrait d’ailleurs pas vraiment compter puisque ce sont des congés non pris).

Il est raisonnable de penser que les salaires des kinés intérimaires à l’hôpital sont un peu plus élevés que ceux qui passent en direct.

Cas très concret : exemple de mon salaire de kiné à l’hôpital

J’ai travaillé pendant plusieurs années comme kiné :

  • en CDD à l’hôpital public ;
  • comme intérimaire en hôpital public ;
  • en CDI à l’hôpital public.

Je vais donc vous donner des exemples très précis de salaire selon ces différents paramètres. En indiquant également les avantages en nature.

Ces chiffres datent cependant des années 2012-2018 et sous-estiment donc probablement les salaires d’aujourd’hui, notamment avec le Ségur (+183 euros/mois dans le public et privé à but non lucratif, 160 euros/mois dans le privé commercial).

Les montants indiqués ne tiennent pas compte des 10 % de primes de fin de contrat pour les CDD. J’ai converti en emploi à temps complet même lorsque j’étais employée à temps partiel (à ma demande).

ContratSalaireExpérienceAnciennetéAvantages
CDD hôpital public en intérimaire1701 €00Logée gratuitement dans un studio très correct
CDD hôpital public en direct1621 €< 1 an0Non
CDD hôpital public en direct1725 €1 an<1 anLogée gratuitement dans un T2 très correct
CDD hôpital public en direct1 709 €1 an<1 anNon
CDD hôpital public en direct2 116 €1 an<1 anNon
CDD puis CDI hôpital public en direct1 845 €3 ans0-3 ansAucun mais accès à des logements sociaux aux loyers inférieurs au loyers du privés à prestation identique
Mes salaires nets mensuels lorsque j’étais kiné dans des hôpitaux publics et privés en France

Qu’en déduire ? Pour des postes équivalents :

  • moins d’1 an d’expérience ;
  • moins d’1 an d’ancienneté ;
  • CDD dans un hôpital public en direct,

la différence de revenu est importante !

La différence de salaire d’un kiné hospitalier peut être très importante ! Si je prends ma propre expérience : 23 % d’écart (avec expérience, ancienneté et poste équivalent, dans le public). Cela ne s’explique pas par la charge de travail ou l’attractivité de la région, similaires.

Peut-on négocier son salaire quand on est kiné ?

Si vous avez bien lu cet article, alors vous connaissez la réponse à cette question : oui. Les hôpitaux publics comme privés ont une marge de manœuvre s’ils le souhaitent.

Certains ont une politique d’établissement à ce sujet très fermée. Ils proposent un salaire ferme. D’autres peuvent accepter d’augmenter le salaire proposé.

Lorsque j’étais en début d’activité, je n’osais pas discuter du salaire. Une des raisons qui m’a fait partir de l’hôpital public (pas la seule) est que j’ai appris que certains collègues kiné à niveau d’expérience, d’ancienneté et de compétence égales à la mienne gagnaient plusieurs centaines d’euros de plus que moi par mois. Et l’établissement ne souhaitait pas ré-aligner mon salaire.

Pour trouver des offres de kiné salarié, rdv sur les sites de :

  • Pôle-Emploi
  • StaffSanté
  • Indeed
  • Physiorama
  • Fédération publique hospitalière (HPH).

Il est donc possible de négocier son salaire de kiné à l’hôpital. Mieux vaut selon moi le faire avant la prise de poste plutôt qu’en cours de contrat !

Gagne-t-on plus comme kiné salarié que libéral ?

J’ai prévu de dédier bien sûr aussi un article aux revenus des kinés en libéral. Et oui, oui, j’oserai aussi divulguer mes propres chiffres ! Cette transparence est importante pour moi. Vous pouvez vous abonner au site si vous souhaitez être informé des nouveaux articles :

En attendant, pour répondre de manière très brève : oui, un kiné en France gagne mieux en libéral qu’en salariat. Même ramené à l’heure, selon mes estimations (et sauf cas particulier bien entendu). Mais j’aurai l’occasion de revenir là-dessus dans un futur article !

Bilan : combien gagne un kiné salarié en 2023 en France

Je pense avoir fait le tour du sujet.

Actuellement, un kiné à l’hôpital public, non cadre, touche entre 1 739 euros net et 3 150 euros net. Dans le privé à but lucratif ou non lucratif, les salaires sont sensiblement identiques, ou un peu plus élevés.

Même les kinésithérapeutes débutants peuvent espérer toucher plus que les montants minimums indiqués dans les grilles de salaire. Et même dans le public, il est possible d’avoir des avantages en nature.

Encore des questions ? Des remarques, des précisions, des corrections à apporter ? Tout cela est le bienvenue en commentaire !

📬 Cet article vous a plu ? Vous pouvez vous abonner pour être informé des nouveaux articles :

Ces articles pourraient également vous intéresser :

  1. Comment devenir kiné en France ? Les études en France et à l’étranger
  2. Kiné pédiatrique : qu’est-ce que c’est et comment le devenir ?
  3. Tout savoir sur le métier de rédacteur web santé

📚 SOURCES

Grille indiciaire hospitalière masseur-kinésithérapeute de classe normale ou supérieure. Emploi-collectivites.fr

Site de pôle-emploi : ici

Petites annonces en salariat sur Physiorama : ici

Convention collective de l’hospitalisation privée à but lucratif 2264. Grille de salaire filière soignante : ici (chiffres de 2002 ! Pas de mise à jour disponible en ligne).

Convention de la FEHAP CCN51 : coefficient des kinés et valeur actuelle du point.

photo de nelly darbois, kinésithérapeute et rédactrice web santé
Rédigé par Nelly Darbois

J’aime écrire des articles qui répondent aux questions des internautes en me basant sur mon expérience et des recherches approfondies dans la littérature scientifique internationale.

J’habite en Savoie 🌞❄️ où je travaille comme kiné et communicante pour des revues scientifiques et des sites web.
Tous mes articles.

Publié par Nelly Darbois

J'aime écrire des articles qui répondent aux questions des internautes en me basant sur mon expérience et des recherches approfondies dans la littérature scientifique internationale. J'habite en Savoie 🌄❄️ où je travaille comme kiné et créatrice de contenu pour des revues scientifiques et des sites web.

Laisser un commentaire