Site icon Nelly Darbois, kinésithérapeute à St Alban Leysse et rédactrice

Paralysie faciale a frigore : traitement en kinésithérapie

kinésithérapeute paralysie facial
Publicités

La paralysie faciale à frigore (paralysie faciale périphérique) est relativement fréquente et prise en charge en rééducation par des kinésithérapeutes. Mais souvent les personnes atteintes n’ont jamais entendu parlé de cette pathologie auparavant.

👉 Cet article a pour but de répondre aux principales questions que se posent les personnes atteintes de cette paralysie du visage. Il traite de l’intérêt des séances de rééducation en kinésithérapie, pratiquée par des kiné généralistes ou spécialisés en rééducation maxillo-faciale.

Pour rédiger cet article, je me suis appuyée sur :

Dernière mise à jour : novembre 20222

🚀 FAQ express

Quels sont les symptômes de la paralysie faciale ?

Douleur assez forte derrière l’oreille, perte de motricité des muscles de la moitié du visage, visage changé.

Quelles sont les causes de la paralysie faciale ?

Inconnues. Il est possibles que ce soit une ré-activation du virus de l’herpès.

Comment on diagnostique une paralysie faciale ?

Par un simple interrogatoire et examen, par le médecin traitant. La consultation d’un ORL n’est pas forcément nécessaire, encore moins la réalisation d’un IRM.

Combien de temps dure une paralysie faciale ?

La majorité des personnes récupèrent en moins de 7 jours. La paralysie dure en général 3 à 6 semaines. Plus rarement, 4 à 6 mois.

Quel est le traitement d’une paralysie faciale ?

Être optimiste : même sans rien faire, il y a de fortes chances qu’elle régresse vite. Un médicament (corticostéroïde) peut être prescrit, ainsi que des séances de kiné.

Doit-on faire des séances de kinésithérapie et rééducation ?

Elles sont souvent prescrites. Elles permettent potentiellement de récupérer plus vite et d’avoir moins de séquelles.

Quels exercices réaliser ?

Des exercices visant à contracter de manière symétrique et douce les muscles du visage.

👉🏾 Sommaire de l’article plus détaillé

  1. Quels sont les différents types de paralysie faciale et leur diagnostic ?
  2. Quels sont les signes d’une paralysie faciale à frigore ?
  3. Quelles sont les causes de la paralysie faciale à frigore ?
  4. Quelle est la durée d’une paralysie faciale à frigore ?
  5. Quel est le traitement d’une paralysie faciale à frigore ?
    1. Médicaments
    2. Kinésithérapie (+ 3 exercices en vidéo)
    3. Précautions à prendre
    4. Un traitement naturel ?
  6. Etudes de cas de patients atteints de paralysie faciale
  7. Comment trouver un kinésithérapeute qui prend en charge la paralysie faciale ?
  8. L’essentiel à retenir

Quels sont les différents types de paralysie faciale et leur diagnostic

Il existe deux grands types de paralysies du visage :

On parle parfois de parésie faciale centrale ou périphérique plutôt que de paralysie quand l’atteinte des nerfs est moins complète, et que les muscles sont donc moins paralysés.

En général, un simple interrogatoire associé à un examen clinique par un médecin généraliste permet de faire la différence entre une paralysie faciale centrale et périphérique, et de déterminer s’il s’agit ou non d’une paralysie faciale à frigore. En cas de doute, le patient peut être envoyé chez un médecin ORL ou un neurologue qui pourront également mener des examens complémentaires.

Il est important de déterminer l’origine centrale ou périphérique car le traitement médical et kinésithérapique est différent sur certains points. Cela permet aussi de mieux savoir combien de temps va durer la paralysie du visage, et s’il y a ou non un risque de séquelles.

Quels sont les signes d’une paralysie faciale à frigore ?

Les premiers signes d’une paralysie faciale à frigore sont souvent les suivants :

Les signes caractéristiques de la paralysie de Bell (ici du côté droit du visage, donc à gauche sur l’écran) : a) diminution des rides du front b) sillon du nez aplati c) abaissement du coin de la bouche d) impossibilité de fermer les yeux

Cette paralysie faciale survient surtout chez les personnes de 30 à 50 ans, et de 60 à 70 ans. Parfois, d’autres signes sont associés et décrits par les patients : fatigue, mal de tête, difficultés à s’alimenter.

Dessin représentant un homme atteint d’une paralysie faciale à frigore du côté droit du visage. On observe que la partie supérieure comme inférieure du visage est touchée. Les lèvres et la paupière tombent vers le bas, les rides du front s’estompent. De plus, lorsque l’on demande à la personne d’effectuer des mimiques (gonfler les joues, fermer les yeux), l’asymétrie se majore.

Quelles sont les causes de la paralysie faciale à frigore ?

Les causes de ce type de paralysie faciale ne sont pas connues avec certitude. L’hypothèse la plus probable retenue aujourd’hui est qu’il s’agit souvent d’une ré-activation du virus de l’herpès (responsable aussi de la varicelle et du zona). Le virus se localiserait sur le nerf facial et enclencherait une inflammation du nerf, inflammation responsable de la douleur et de la paralysie.

Le plus souvent, la cause de la paralysie de Bell est donc virale. Le virus étant localisé au niveau du nerf, ce n’est pas contagieux. Il n’y a pas de risque de transmettre ni la paralysie faciale ni le virus à quelqu’un d’autre d’une quelconque façon.

Souvent, le stress est pointé du doigt comme étant responsable du déclenchement d’une paralysie faciale à frigore. On constate que les personnes anxieuses ont plus de risque d’avoir cette paralysie faciale, mais aussi que les personnes atteintes de la paralysie ont plus de risque de développer une anxiété. A l’heure d’aujourd’hui, on ne peut donc pas dire que le stress est directement où indirectement responsable de cette paralysie du visage.

Cette paralysie faciale est le plus souvent due à un virus.

Quelle est la durée d’une paralysie faciale à frigore ?

La première question que se posent les personnes atteintes d’une paralysie faciale à frigore une fois que le diagnostic est posé est souvent la suivante : combien de temps va durer la paralysie ? Quand vais-je retrouver un visage normal ? Combien de temps dure le traitement de la paralysie ?

On dispose de beaucoup de données à ce sujet, qui sont rassurantes :

En général, la durée de la paralysie faciale à frigore est de 3 semaines, elle dure plus rarement 4 à 6 mois.

Quel est le traitement d’une paralysie faciale à frigore ?

Voici ce qu’il est souvent mis en place quand on a cette pathologie.

Les médicaments

La prise de corticostéroïdes (sous prescription médicale) augmente les chances de guérison complète de la paralysie faciale à frigore. Pour majorer les chances de succès du traitement, il doit être débuté dans les 48 heures qui suivent l’apparition de la paralysie du visage.

Des antalgiques peuvent également être prescrits en cas de douleurs au niveau de la sphère ORL (mal de tête, mal à l’oreille, mal à la mâchoire). Ils sont là pour soulager les douleurs mais pas pour augmenter la rapidité ou les chances de guérison.

Le traitement en kinésithérapie

Depuis les années 1990 au moins, des séances de kinésithérapie sont souvent prescrites aux personnes atteintes de paralysie faciale à frigore.

En théorie, la kinésithérapie permet de renforcer les muscles affaiblis, et de réveiller la commande motrice nerveuse des muscles paralysés. Elle permet aussi de rassurer le patient sur l’évolution naturelle de la pathologie, qui peut être source d’anxiété compte-tenu de ses conséquences fonctionnelles et esthétiques.

Les séances sont toujours précédées d’un bilan. Il permet d’identifier avec précision les muscles atteints pour mieux choisir les exercices à réaliser. Il permet aussi de rassurer le patient sur le degré de son atteinte.

Est-ce que les personnes suivant des séances de kinésithérapie récupèrent plus ou plus vite que les autres ? Il y a peu de données à ce sujet, comment souvent en kinésithérapie. Seule l’utilisation de l’électrothérapie a été assez fréquemment étudiée. Les études montrent que les personnes traitées par électrothérapie ne récupèrent pas plus vite ou mieux que les autres, et n’ont pas moins de séquelles.

Une petite étude menée sur 34 personnes montre cependant que des exercices de kinésithérapie permettent :

En moyenne, la paralysie faciale à frigore est souvent source de stress et de multiples questionnements pour les patients. Des séances de kinésithérapie sont donc souvent prescrites afin de rassurer les patients et leur donner toutes les explications nécessaires à une bonne compréhension de leur pathologie et au meilleur moyen de récupérer sans séquelles.

La prise en charge en kinésithérapie repose donc sur la pratique plusieurs fois par jour d’exercices sollicitant les muscles du visage.

Certains muscles seront plus sollicités que d’autres car ils récupèrent moins facilement : c’est le cas du muscle buccinateur, qui permet de garder les aliments en bouche et de les mâcher correctement. A l’inverse, les muscles zigomatiques, permettant de sourire, seront moins sollicités, car ils récupèrent plus spontanément et peuvent gêner la récupération du muscle buccinateur.

Le patient pratique en autonomie les exercices en plus des séances. Les séances sont là pour permettre notamment de suivre l’évolution, de vérifier que les exercices sont correctement réalisés, et de les adapter en fonction de l’évolution. Pour avoir une idée des exercices possibles à réaliser, voir ce livret du CHU de Montpellier sur l’auto-rééducation de la paralysie faciale périphérique (dite à frigore).

Au début, il peut être difficile de contracter les muscles de manière analytique, c’est-à-dire un par un et non tous ensemble. Les kinésithérapeutes sont là pour guider le patient afin qu’il y arrive pour rendre la rééducation plus efficace. Par exemple, il faudra éviter que les yeux se ferment lorsqu’on pratique la mimique « bouche en cul de poule ».

Les séances ont lieu une à trois fois par semaine en fonction du degré de l’atteinte et de la facilité du patient à pratiquer les exercices. Elles peuvent s’étaler sur 3 à 6 semaines, plus rarement sur quelques mois, en cas de paralysie faciale plus sévère.

Un exemple de mimique à réaliser en cas de paralysie faciale à frigor (selon bilan effectué par les kinésithérapeutes) : serrer les dents en ouvrant les lèvres. En revanche, il faut éviter de fermer les yeux en même temps, pour travailler mieux les muscles de la bouche et garder un visage plus symétrique et naturel. Les kinés guident les patients pour arriver à contracter les muscles uns par uns et non tous ensembles.

Suite à de nombreuses demandes, voici en vidéo une série de 3 exercices. A adapter bien sûr en fonction du bilan réalisé en kinésithérapie.

3 exercices possibles de réaliser en cas de paralysie faciale périphérique

Les précautions à prendre

En fonction du degré de la paralysie du visage, l’œil peut avoir du mal à se fermer. Pour éviter qu’il ne se dessèche, des larmes artificielles peuvent être prescrites, en plus d’un cache. Des lunettes de protection doivent également être portées plus que d’habitude en cas de travail dans la poussière.

Y a-t-il un traitement naturel ?

Il n’existe pas de preuves que certains traitements catégorisés souvent comme naturels (homéopathie, acupuncture, hypnose, magnétisme, phytothérapie, etc.) accélèrent la guérison ou augmentent les chances de guérison complète. Les personnes traitées par acupuncture pour leur paralysie faciale à frigore ne récupèrent pas plus ni plus vite que ceux sans acupuncture.

Etudes de cas de patients atteints de paralysie faciale à frigore

M. N, 40 ans

Un matin, M. N s’est réveillé paralysé de la moitié du visage. Son médecin l’a renvoyé vers le service ORL de l’hôpital de la ville. L’ORL a prescrit un IRM et des séances de kinésithérapie, des corticoïdes et des larmes artificielles pour les yeux.

M. N prend rendez-vous pour les séances de kinésithérapie qui débutent 3 semaines après le premier symptôme. Au bilan initial, M. N est inquiet : sa paralysie ne diminue pas. Il mâche difficilement. Toutes les zones du visage son atteintes : front, nez, joues, bouche. Esthétiquement, il est très gêné. Angoissé, il est en arrêt de travail. Il a une douleur importante majorée la nuit derrière l’oreille. Il est surtout inquiet : il se demande si la paralysie est un symptôme d’un problème plus grave comme un cancer ?

Trois objectifs sont définis :

Au cours de la première séance, M. N apprend 5 exercices qu’il a pour consigne de réaliser 3 fois par jour à raison de 10 répétitions chacun. Trois jours plus tard, une nouvelle séance de kinésithérapie est programmée : M. N réalise bien ses exercices, 3 autres sont ajoutés. Il a beaucoup moins de douleur. La paralysie est toujours aussi prononcée. 4 jours plus tard, une nouvelle séance a lieu (la troisième). Cette fois, la paralysie du visage a nettement régressée, elle n’est plus visible par quelqu’un de non initié. M. N s’alimente quasi normalement. Il est rassuré et ne va pas prendre rdv pour son IRM. Une dernière séance 1 semaine plus tard permet de constater la disparition quasi-totale de la paralysie. Les exercices pourront être poursuivis en totale autonomie jusqu’à récupération totale de la motricité et symétrie du visage.

Comment trouver un kiné qui prend en charge la paralysie faciale ?

Tous les kinésithérapeutes en France sont formés en école de kinésithérapie à la prise en charge de la paralysie faciale centrale ou périphérique. Vous pouvez donc contacter n’importe quel cabinet de kiné, ou un kiné à domicile.

Certains kinés décident cependant de se spécialiser un peu plus dans la prise en charge de ces pathologies. Ce sont souvent des kinés spécialisés en rééducation maxillo-facial. Ces kinés ont suivi des formations continues spécifiquement consacrées à la prise en charge de ces pathologies (🔗voir formation en ligne kiné), ou s’y sont formés par eux-mêmes.

Pour les trouver, vous pouvez :

L’essentiel à retenir

  • La paralysie à frigore commence à s’atténuer dès la première semaine de symptômes, et la récupération est totale dans la plupart des cas
  • La kinésithérapie par exercices permet d’accélérer la récupération, en augmentant les chances de récupérer totalement, particulièrement pour les atteintes sévères

📕 Sources 📕

Efficacité de la kinésithérapie sur la paralysie faciale à frigore : Teixeira LJ, Valbuza JS, Prado GF. Physical therapy for Bell’s palsy (idiopathic facial paralysis). Cochrane Database Syst Rev. 2011;(12):CD006283. Published 2011 Dec 7. doi:10.1002/14651858.CD006283.pub3

Sur le stress, l’anxiété et la paralysie faciale à frigore : Tseng CC, Hu LY, Liu ME, Yang AC, Shen CC, Tsai SJ. Bidirectional association between Bell’s palsy and anxiety disorders: A nationwide population-based retrospective cohort study. J Affect Disord. 2017;215:269-273. doi:10.1016/j.jad.2017.03.051

Données générales sur la paralysie faciale à frigore et ses traitements : Holland NJ, Bernstein JM. Bell’s palsy. BMJ Clin Evid. 2014;2014:1204. Published 2014 Apr 9.

Exemples d’exercices pour la paralysie faciale à frigore. Auto-rééducation de la paralysie faciale périphérique, CHU Montpellier : ici

Quitter la version mobile