Prothèse d’épaule inversée ou anatomique : la rééducation

Une prothèse d’épaule peut être posée à la suite d’une fracture de l’épaule ou de douleurs invalidantes en lien avec de l’arthrose. Différents types de prothèses existent, et la rééducation par des kinésithérapeutes en cabinet ou à domicile est systématiquement prescrite et préconisée, dès le premiers jours après l’intervention et durant plusieurs semaines voire mois.

Sommaire

  1. Rappel sur les différents types de prothèse d’épaule
  2. Où se déroule la rééducation d’une prothèse d’épaule ?
  3. Combien de temps dure la rééducation d’une prothèse d’épaule ?
  4. Quels sont les grands principes et objectifs de la rééducation d’une prothèse d’épaule ?
  5. Prothèse d’épaule inversée ou anatomique : quelles différences dans la rééducation et récupération ?
  6. Quels sont les exercices que l’on peut faire seul à la maison après une prothèse d’épaule ?
  7. Quand reprendre le sport et conduire une voiture après la pose d’une prothèse d’épaule ?
  8. Est-ce normal d’avoir des douleurs longtemps après la pose d’une prothèse d’épaule ?
  9. Sources

Rappel sur les différents types de prothèse d’épaule

Il existe deux grands types de prothèses d’épaule :

  • les prothèses d’épaule partielles, appelées aussi hémi-prothèses ou hémi-arthroplasties d’épaule :
  • les prothèses d’épaule totales, qui peuvent être de deux types :
    • prothèse d’épaule inversée ;
    • prothèse d’épaule anatomique.

La chirurgie de prothèse d’épaule partielle est plus simple, puisqu’on modifie qu’une partie de l’articulation de l’épaule (d’où la dénomination « partielle »). La rééducation est donc souvent plus rapide et les résultats meilleurs.

Quelque soit le type de prothèse, la rééducation obéit aux mêmes grandes lignes.

Il faut garder en tête que selon les équipes chirurgicales, des consignes particulières sont données pour la rééducation en fonction du type de prothèse mais aussi de l’état de l’articulation avant l’intervention.

Où se déroule la rééducation d’une prothèse d’épaule ?

La rééducation après prothèse d’épaule peut se dérouler :

  • en cabinet de kinésithérapie (le plus souvent) ;
  • au domicile de la personne opérée (lorsque la personne ne peut pas se déplacer jusqu’au cabinet, trop éloigné de chez elle pour s’y rendre à pied, et sans personne pour l’emmener en voiture) ;
  • dans un centre de rééducation, ou soin de suite et de réhabilitation. C’est le cas lorsque la personne opérée a généralement d’autres problèmes de santé, ou vit isolée au domicile sans personne pour l’aider dans les gestes du quotidien les premières semaines.

En centre de rééducation, les personnes bénéficieront de 5 à 10 séances par semaine de kinésithérapie. Les séances en cabinet ou à domicile seront moins fréquentes (2 à 3 par semaine), car l’auto-rééducation est encouragée. Pour autant, la récupération est en règle générale tout autant rapide et satisfaisante.

Le principal intérêt du centre de rééducation est le fait d’être soulagé pour les tâches du quotidien (ménage, repas) et de pouvoir être rassuré au quotidien par le personnel médical et paramédical.

Combien de temps dure la rééducation d’une prothèse d’épaule ?

La rééducation en kinésithérapie après prothèse d’épaule dure au minimum 2 mois, en moyenne souvent 3 mois, et peut également durer plus de 3 mois.

Plusieurs paramètres détermineront l’arrêt de la rééducation :

  • le degré de récupération ;
  • la pratique ou non d’un sport ou d’un travail nécessitant l’utilisation du membre supérieur ;
  • la capacité de la personne opérée à réaliser seule des exercices ;
  • la satisfaction de la personne au regard des douleurs et de la récupération fonctionnelle.

Ce sont les kinésithérapeutes qui déterminent l’arrêt de la rééducation, en concertation avec le patient.

Quels sont les grands principes et objectifs de la rééducation d’une prothèse d’épaule ?

La rééducation est prescrite systématiquement après la pose d’une prothèse d’épaule. L’objectif général de la rééducation est d’aider la personne à retrouver au plus tôt un bras fonctionnel pour ses activités quotidiennes, tout en respectant une période d’immobilisation et de reprise progressive.

Les kinésithérapeutes expliquent les mouvements possibles et non possibles, donnent des conseils pour soulager les éventuelles douleurs, et encouragent le maintien d’un degré d’utilisation minimal du bras. Ils aident les personne à mobiliser passivement l’articulation de l’épaule (sans contraction des muscles de l’épaule) les premières semaines, puis activement (avec contractions musculaires).

Attelle d'immobilisation type en cas de prothèse d'épaule
L’attelle la plus souvent prescrite pour immobiliser l’épaule après la pose d’une prothèse d’épaule inversée ou anatomique. La sangle qui fait le tour du buste est à enlever progressivement dès les premiers jours si cela ne majore pas les douleurs.

La mobilisation de l’épaule en passif qui débute précocement après l’opération (dans les jours qui suivent, voire dès le lendemain) permet d’avoir moins de douleurs 2 mois après l’opération par rapport à l’immobilisation stricte de l’épaule dans l’attelle les premières semaines. En revanche, la rééducation précoce n’augmente pas la récupération des amplitudes de l’épaule. Elle n’augmente pas non plus les chances d’avoir moins mal et de mieux récupérer les amplitudes et la fonction de l’épaule 3, 6 ou 12 mois après l’intervention.

Que faut-il en conclure ? Qu‘il ne faut pas s’inquiéter si l’on n’a pas débuté la rééducation juste après l’intervention : cela n’aura aucune conséquence à moyen et long terme.

Il y a beaucoup moins d’études sur la rééducation après prothèse d’épaule qu’après prothèse de genou ou prothèse de hanche. Il est donc impossible à ce jour de recommander avec précision quel type et fréquence de rééducation conduire.

Installation de l'attelle coude au corps après prothèse d'épaule inversée ou anatomique
Bonne façon de mettre en place l’attelle la plus souvent prescrite après la pose d’une prothèse d’épaule

Quels sont les exercices que l’on peut faire seul à la maison après une prothèse d’épaule ?

Votre kinésithérapeute vous montrera des exercices simples et rapides à réaliser au quotidien 1 à 3 fois par jour en totale autonomie. Ces exercices évolueront au fil des semaines et de la récupération. Voici des exemples :

  • Mouvements libres du poignet et du coude en flexion et extension, en veillant à ne pas bouger l’épaule
  • Utilisation de l’avant-bras pour des activités simples du quotidien n’entraînant pas de douleur (tenir quelque chose dans la main par exemple)
  • En position couché sur le dos, croiser les mains et s’aider du bras valide pour monter le bras opéré vers le haut, sans le contracter
  • Rotations et extensions du rachis cervical
  • Haussements des épaules
  • Marche quotidienne

Quand reprendre le sport après la pose d’une prothèse d’épaule ?

La réponse à cette question dépend de plusieurs paramètres :

  • le type de sport ;
  • l’intensité et la fréquence de pratique ;
  • la qualité de la récupération musculaire.

Votre kinésithérapeute pourra discuter avec vous des délais raisonnables pour la reprise, et surtout des modalités de la reprise du sport : type de sport, augmentation progressive des séances, etc.

Dans tous les cas, le sport n’est jamais repris les 2 premiers mois après la pose d’une prothèse d’épaule. Cela concerne tous les sports : les sports de raquette, de combat ou de ballon bien sûr, qui impliquent l’utilisation des bras, mais aussi des sports tels que la course à pied ou le ski, qui pourraient être dangereux à cause du risque de chute, mais aussi des vibrations occasionnées par la glisse ou la course qui pourraient être néfaste pour la consolidation.

En général, quand les gens opérés d’une prothèse d’épaule reprennent le sport ? La durée moyenne est de 3,4 mois.

Est-ce que tout le monde peut reprendre le sport, et n’importe quel type de sport après une prothèse d’épaule ? Voici les taux de reprises du sport après prothèse d’épaule, sur un échantillon de 455 patients d’une moyenne d’âge de 74 ans et composé à 77% de femmes :

SportPourcentage de personnes ayant repris le sport dans les 3 ans qui suivent la pose de la prothèse d’épaule
Golf66,7 %
Natation74,3 %
Tennis50 %
Course à pied94,4 %
Cyclistes69,7 %
Tous sports confondus79,1 %
Taux de reprise du sport en fonction du type de sport, dans les mois qui suivent la pose d’une prothèse d’épaule

Est-ce normal d’avoir des douleurs longtemps après la pose d’une prothèse d’épaule ?

Les douleurs longtemps après la pose d’une prothèse d’épaule peuvent ne rien avoir d’inquiétant, bien qu’elles soient gênantes et contrariantes. Deux grands types de douleur d’épaule et du bras peuvent exister dans les mois qui suivent la pose d’une prothèse d’épaule :

  • des douleurs qui ont toujours été présentes depuis l’opération, à une intensité similaire ou un peu plus forte ;
  • des douleurs qui ré-augmentent significativement et qui gênent la mobilité du bras, alors que la récupération se passait bien jusqu’alors.

C’est ce deuxième type de douleur seulement qui doit faire consulter et qui peut parfois être le signe d’une complication. Mais cela est rare : le plus souvent, des douleurs résiduelles sont présentes, sans que cela soit signe d’une problème avec la prothèse.

En général, des douleurs persistent même 3 mois après la pose de la prothèse d’épaule, mais elles sont inférieures à celles existant juste après l’intervention. Ces douleurs sont généralement totalement ou partiellement soulagées par la prise d’antalgiques de pallier I (type paracétamol), par la reprise progressive des activités quotidiennes, et par le repos.

Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

📘 Sources 📘

Sur l’efficacité de la rééducation en kinésithérapie après prothèse d’épaule : Edwards PK, Ebert JR, Littlewood C, Ackland T, Wang A. Effectiveness of formal physical therapy following total shoulder arthroplasty: A systematic review. Shoulder Elbow. 2020;12(2):136-143. doi:10.1177/1758573218812038

Reprise du sport après prothèse d’épaule : Davey MG, Davey MS, Hurley ET, Gaafar M, Pauzenberger L, Mullett H. Return to Sport following Reverse Shoulder Arthroplasty: A Systematic Review [published online ahead of print, 2020 Aug 25]. J Shoulder Elbow Surg. 2020;S1058-2746(20)30680-7. doi:10.1016/j.jse.2020.08.006

Douleurs résiduelles après prothèse d’épaule : Fossati C, Vitale M, Forin Valvecchi T, Gualtierotti R, Randelli PS. Management of Painful Shoulder Arthroplasty: A Narrative Review [published online ahead of print, 2020 Jul 16]. Pain Ther. 2020;10.1007/s40122-020-00186-0. doi:10.1007/s40122-020-00186-0

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

3 commentaires sur « Prothèse d’épaule inversée ou anatomique : la rééducation »

  1. Merci pour ces explication claires et pertinentes .opéré (prothèse inversée) il y a 4 mois j’ai beaucoup souffert durant plus de 3 mois avec une excellente récupération de la mobilité,reprise du vélo après 6 semaines. et d’un coup en 3,4 j. la douleur a disparu aux 3/4 .j’ai 68 ans sportif opéré après fracture et luxation.je revis normalement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :