Prothèse totale de genou : pas de mouvements interdits

Prothèse totale de genou : infographie sur les mouvements interdits (aucun !)

Dès le lendemain de la pose d’une prothèse totale de genou, les kinésithérapeutes rendent visite dans leur chambre d’hôpital aux personnes tout juste opérées. Une de leurs premières questions des patient-es fraîchement opérés comme des personnes que nous voyons plusieurs semaines après l’opération est la suivante : est-ce qu’il y a des mouvements interdits ? Déconseillés ? Dangereux ?

Cet article vise à répondre à cette interrogation. Vous saurez ainsi :

Dernière mise à jour : février 2022

Le contenu de cet article est synthétisé sous forme de vidéo si vous préférez ce format 🙂

Est-ce qu’il y des mouvements interdits après une prothèse de genou ?

Que vous ayez eu une prothèse totale de genou ou une prothèse unicompartimentale de genou, la réponse est identique : il n’y a pas de mouvements interdits ! Et ce dès les premières heures qui suivent l’opération. Ni juste après l’opération donc, ni dans les semaines qui suivent, ni tout au long de la durée vie de la prothèse.

Vous pouvez plier et tendre le genou en théorie autant que vous le souhaitez. Vous pouvez même dormir dès le début sur le côté ou sur le ventre. Vous pouvez également en théorie quand vous voulez poser le genou prothétique au sol et vous appuyer dessus, pour vous relever du sol ou jardiner par exemple.

⚠️ La seule chose qui doit vous limiter, c’est la douleur. Il faut limiter les mouvements source de douleur. Surtout si la douleur ne disparaît pas dès qu’on interrompt le mouvement.

Certaines personnes ont peur en prenant des médicaments contre la douleur de ne justement pas bien sentir si elles font un mauvais mouvement. Il n’y a cependant aucun risque de réaliser un « mauvais mouvement », même en prenant des antalgiques.

💡 Dès le début, la prothèse de genou est bien en place. Aucun type de mouvement particulier ne risque de la déplacer. Le risque serait plutôt de ne pas assez se mouvoir ! Cela entraînerait un enraidissement du genou, délétère pour par la suite facilement monter dans sa voiture, prendre des escaliers, faire du vélo ou même simplement marcher. Soyez rassurés cependant : cela concerne seulement 4 à 16 % des personnes opérées d’une prothèse totale de genou.

Est-on sûr qu’il n’y a aucun risque à réaliser certains mouvements ? Oui, car :

  • cela fait plus de 40 ans que les prothèses totales de genou existent ;
  • il y a beaucoup d’études cliniques qui suivent le devenir des patients, parfois sur plus de 15 ans ;
  • les luxations de genou sont extrêmement rares. Elles concernent de 0,15 à 0,5% des gens opérés, soit à peu près autant que dans la population générale, non opérée d’une prothèse de genou. Elles surviennent dans l’immense majorité des cas à la suite d’une chute ou d’un traumatisme sur le genou, sur un genou déjà fragilisé au niveau des ligaments, avec une forte déformation, et plutôt chez les personnes obèses. Plus rarement, elles surviennent suite à un mouvement en hyperflexion du genou.

A titre illustratif, en 10 ans de pratique de la kinésithérapie, je n’ai jamais connu un patient qui avait eu une luxation de sa prothèse de genou. En revanche, j’ai connu plusieurs dizaines de personnes ayant eu des luxations de hanche suite à une prothèse de hanche.

Photo d'une vraie prothèse totale de genou
Aperçu d’une prothèse totale de genou « en vrai ».

Pourquoi croit-on qu’il y a des mouvements interdits après prothèse de genou ?

Il est fort possible qu’il y ait une confusion avec les suites d’une prothèse totale de hanche. Après la pose d’une prothèse de hanche, il faut effectivement éviter certains mouvements. Sinon, le risque est la luxation. Cela est très douloureux et il faut alors de nouveau consulter un chirurgien qui réduira la luxation sous anesthésie.

Mais il n’y a aucun risque de luxation avec une prothèse de genou. Cela est dû au fait que le genou est une articulation beaucoup moins mobile que la hanche. Le genou se plie et se tend, principalement. La hanche elle se mobilise dans tous les plans.

Une autre explication possible de cette crainte est de penser que l’on peut simplement abîmer la prothèse. Les prothèses mises en place de nos jours sont construites dans des matériaux résistants, avec une longue durée de vie. Les mouvements ne sont pas du tout responsables d’une éventuelle usure prématurée.

L’usure, lorsqu’elle a lieu, est du à un excès de contrainte de poids sur la prothèse. En général, cela a lieu lorsque la personne : est en surpoids ou en obésité, ou lorsqu’elle pratique beaucoup de sport à impact (course à pied notamment) de manière trop intensive.

Quelles positions sont à ne pas adopter trop souvent après prothèse totale de genou ?

La principale complication de la prothèse de genou est l’enraidissement. Le genou ne se plie ou se tend pas assez, et cela gène pour les gestes de vie quotidienne ou le sport. Cela survient cependant chez moins d’1 personne sur 10 : il y a de fortes chances que cela ne vous arrive pas !

👉 Voici quelques astuces pour limiter le risque d’enraidissement :

  • changer souvent de position (couché sur le dos, couché sur le côté, semi-assis, assis) ;
  • se lever plusieurs fois dans la journée pour marcher, même si ce n’est que quelque pas ;
  • privilégier les activités en mouvement (marche) plutôt que statiques (faire la vaisselle, bricoler, être assis devant un ordinateur) ;
  • mobilisez plusieurs fois par jour votre genou en flexion et extension, comme vous l’aura sans doute monté votre kiné.

Doit-on à vie éviter certains sports ou activités ?

Il n’y a aucune contre-indication formelle à la pratique de tous les sports. Il n’y a pas non plus de suivi sur le très long cours de patient-es qui nous permettraient de savoir si la reprise de certains sports entraînent une usure prématurée de la prothèse ou des douleurs.

Certains sports, moins impactant, sont tout de même plus souvent recommandés :

  • la marche, particulièrement avec bâtons ;
  • la natation ;
  • le golf ;
  • le bowling ;
  • le vélo d’appartement.
Vélo d'appartement à faire après une prothèse totale de genou
Chez vous, en cabinet de kinésithérapie ou en salle de sport, peu importe. Dès que vous pliez suffisamment le genou et que cela n’est pas douloureux, n’hésitez pas à faire du vélo d’appartement. Pas besoin qu’il soit aussi sophistiqué que sur la photo. Veillez simplement à monter la selle au maximum, cela vous permettra d’avoir un peu moins à plier le genou.

D’autres sports sont plutôt déconseillés :

  • l’haltérophilie ;
  • le trail.

Il s’agit d’activités à port de charge ou entraînant des chocs importants et répétés.

Le sport est généralement repris entre 2 et 6 mois après la pose de la prothèse uni-compartimentale ou totale de genou. Il s’agit du moment où les amplitudes de flexion et d’extension ont été bien récupérées, ou il n’y a plus de douleur au repos ou à la marche, et où la marche est déjà possible sur une longue distance.

Concernant les chiffres disponibles sur la reprise du sport après prothèse totale de genou :

  • 88 % des personnes opérées reprennent leur niveau d’activité physique et sportive qu’ils avaient avant l’intervention ;
  • 10 ans après la pose de la prothèse, 70 % continuent à pratiquer un sport.

Vous voulez en savoir plus sur la rééducation et l’opération de la prothèse totale ou uni-compartimentale de genou ? Lisez cet article plus complet :

Vous avez des douleurs à votre genou en lien avec de l’arthrose ? Cet article sur le CBD et l’arthrose pourrait vous intéresser. Ainsi que cet article sur le revitive et prothèse de genou.

La prothèse de genou est parfois posée dans les suites d’une fracture des plateaux tibiaux.

Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

  • Il n’y a pas de mouvements interdits après une prothèse totale de genou
  • Au contraire, bougez autant que vous le permet l’éventuelle douleur
  • La reprise de la plupart des sports est possible, entre 2 et 6 mois après l’opération

📕 Sources scientifiques 📕

La luxation (rarissime) après prothèse totale de genou : Rouquette L, Erivan R, Pereira B, Boisgard S, Descamps S, Villatte G. Tibiofemoral dislocation after primary total knee arthroplasty: a systematic review. Int Orthop. 2019 Jul;43(7):1599-1609. doi: 10.1007/s00264-019-04287-0. Epub 2019 Jan 23. PMID: 30675633.

Recommandations sur la rééducation après prothèse totale de genou : Rehabilitative Guidelines after Total Knee Arthroplasty: A Review. 2016. Thieme Medical Publishers 333 Seventh Avenue, New York, NY 10001, USA.

Risque d’enraidissement du genou après la pose d’une prothèse totale : Rodríguez-Merchán EC. The stiff total knee arthroplasty: causes, treatment modalities and results. EFORT Open Rev. 2019;4(10):602–610. Published 2019 Oct 7. doi:10.1302/2058-5241.4.180105

Reprise du sport après la pose d’une prothèse totale de genou : Oljaca et al. Current knowledge in orthopaedic surgery on recommending sport activities after total hip and knee replacement. Acta Orthop Belg. 2018 Dec;84(4):415-422.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :