Fracture du coude : traitement, temps de guérison, rééducation

Publicités

Les fractures du coude (olécrane, tête radiale, etc.) font partie des fractures que les kinésithérapeutes sont habitués à prendre en charge. Il est normal d’avoir des questions sur leur traitement : pourquoi une opération chirurgicale dans certains cas ? Quel temps de guérison, quelle durée d’immobilisation ? Quels exercices réaliser, quelle rééducation suivre ?

Je réponds à ces questions en se basant sur mon expérience de kinésithérapeute et des recherches approfondies dans la littérature médicale internationale.

FAQ express

Quel est le temps de guérison d’une fracture au coude ?

6 semaines pour consolider et commencer à ré-utiliser le bras. 3 à 9 mois pour retrouver l’usage de son bras comme avant.

Quelles sont les séquelles ?

Souvent aucune. Parfois, votre coude sera un peu plus raide et vous généra pour quelques activités.

Quel est le temps d’immobilisation ?

Le plus souvent, 6 semaines. Généralement, entre 1 et 3 mois.

En quoi consiste l’opération d’un coude cassé ?

Si votre fracture est déplacée (les fragments d’os sont pas mal écartés les unes des autres), il faut parfois opérer. Du matériel permet de stabiliser les os entre eux pour qu’ils consolident mieux.

Combien de temps porter l’attelle ?

En général, 6 semaines, puis sevrage progressif. Parfois seulement quelques jours en faisant preuve de prudence, parfois 3 mois.

La douleur est-elle normale ?

Elle est souvent présente les premiers jours, parfois les premières semaines. Elle peut être soulagée par du froid, un bon réglage de l’attelle ou des médicaments antalgiques.

Article plus détaillé

  1. Coude cassé, fracture de la tête radiale, de la palette humérale ou de l’olécrane : la même chose ?
  2. Comment savoir si son coude est vraiment cassé : symptômes
  3. Quoi mettre en place pour récupérer le plus vite possible ?
    1. Opération ?
    2. Immobilisation ?
      1. Plâtre, attelle ou rien ?
      2. Doit-on garder l’attelle H24 ?
      3. Combien de temps doit-on garder l’attelle ?
    3. Rééducation et exercices
      1. Exercices pendant l’immobilisation (et après)
      2. Exercices après l’immobilisation
    4. Arrêter de fumer
  4. Quel est le temps de guérison d’une fracture de coude ?
  5. Fracture de coude non soignée : que faire ?
  6. Quand reprendre le sport ?
  7. Et chez l’enfant ?

Coude cassé, fracture de la tête radiale, de la palette humérale ou de l’olécrane : la même chose ?

La fracture du coude, ou coude cassé dans le langage courant, est le nom qu’on donne aux fractures d’un ou plusieurs os composant le coude (l’humérus, le radius et l’ulna). Selon l’os qui est fracturé, et donc la localisation de la fracture, le nom précis de la fracture est différent :

  • fracture de la tête radiale (ou tête du radius, ou cupule radiale), les plus fréquentes (50 % des fractures du coude) ;
  • fracture de l’olécrane ;
  • fracture de la palette humérale (ou fracture de l’humérus) ;
  • fractures condylienne, supracondylienne, sus et inter condylienne ;
  • fracture coronoïde ;
  • fracture de l’épitrochlée ;
  • fracture luxation du coude (le coude est la deuxième articulation qui se luxe le plus, après l’épaule. Dans 1/4 des cas de luxation du coude, une fracture est associée.).

Le type de fracture peut aussi varier. Vous pouvez avoir par exemple :

  • une fissure de coude, un coude fêlé ;
  • une micro fracture ;
  • une fracture simple (non déplacée) ;
  • une fracture complexe (déplacée ou comminutive) ;
  • un arrachement osseux ;
  • une fracture ouverte.
Fracture de la tête radiale simple (type 1 selon classification de Mason)

Ce sont des fractures assez fréquentes : 4 % de toutes les fractures survenant sont des fractures du coude.

Peu importe la localisation et le type de fracture que vous avez : les informations délivrées ici s’appliquent de manière générale à toutes les fractures du coude.

⚠️ Seuls les professionnels de santé qui vous prennent en charge (médecins, chirurgien-nes, kinésithérapeutes) pourront individualiser et préciser ces informations en fonction du type et du lieu de la fracture, mais aussi de vos antécédents, de votre âge, et d’autres caractéristiques qui vous sont propres.

Comment savoir si son coude est vraiment cassé : symptômes

Voici les symptômes d’une fracture du coude :

  • douleur importante au niveau du coude, qui peut irradier dans le bras et l’avant-bras. Le bras est souvent inutilisable ;
  • difficulté à plier ou tendre le coude ;
  • œdème (gonflement) du coude ;
  • hématomes (bleus) au niveau du coude, du bras ou de l’avant bras.

Une radiographie est systématiquement réaliser pour confirmer une fracture suspectée à l’interrogatoire et l’examen. D’autres examens sont parfois réalisés pour vérifier si les nerfs ou les vaisseaux sanguins passant dans le coude ne sont pas touchés.

Le coude se fracture le plus souvent chez :

  • le jeune homme sportif, suite à un traumatisme violent ;
  • la personne de plus de 65 ans qui chute, particulièrement chez les femmes atteintes d’ostéoporose.

Fracture du coude : quel traitement

Voici les différentes chose à mettre en place (ou éviter) pour permettre la consolidation du coude.

L’opération du coude suite à une fracture

Une fracture du coude nécessite parfois une opération.

L’opération consiste le plus souvent en la pose d’une plaque fixée à l’os.

La décision d’opérer dépend :

  • de la gravité et de la localisation de la fracture ;
  • des habitudes de l’orthopédiste ;
  • de l’état général des patient-es.

L’immobilisation suite à une fracture du coude

Plâtre, attelle, écharpe ou rien ?

Qu’il y ait ou non opération, le membre supérieur peut être immobilisé :

  • par un plâtre, englobant ou non le coude ;
  • par une attelle « coude au corps » (dite aussi Dujarrier) positionnant le coude fléchi contre le ventre ;
  • par une simple écharpe.

Cependant, le coude s’enraidit vite s’il est immobilisé, particulièrement avec un plâtre englobant le coude. La raideur est d’ailleurs la principale complication d’une fracture de coude. C’est pour cela qu’on préfère souvent opérer pour limiter le temps d’immobilisation en flexion.

Doit-on garder son attelle 24 heures sur 24 ?

Généralement non, mais vous devez avant tout poser cette question aux professionnel-les de santé qui vous suivent et ont connaissance de votre cas précis.

Votre kinésithérapeute peut vous prescrire une seconde attelle d’immobilisation si les velcros ne tiennent plus trop où si vous souhaitez pouvoir là laver.

Combien de temps doit-on garder l’attelle ?

Là encore, c’est à l’équipe qui vous suit et qui connaît votre dossier d’en décider avec vous. Voici les situations que je rencontre le plus souvent :

  • la personne a pour consigne de garder son plâtre ou son attelle jusqu’à la radio de contrôle et le rendez-vous avec l’orthopédiste. Cela survient 6 semaine après la fracture. Elle a l’autorisation d’enlever son attelle uniquement pour faire sa toilette ;
  • la personne a pour consigne d’utiliser son attelle ou écharpe que si elle a mal. Plier son coude et le mettre contre son ventre est en effet ce qu’on appelle une altitude antalgique : cela nous soulage, on le fait spontanément. L’attelle est donc conservée quelques jours puis abandonnée complètement au bout de quelques jours ou généralement quelques semaines.

On a encore peu de recul sur l’intérêt de bouger rapidement après la fracture le coude (mobilisation précoce) ou de privilégier l’immobilisation.

Une étude a suivi 81 personnes âgées de 14 à 87 ans ayant une fracture de la tête radiale (de stade 1 ou 2 selon Mason) pendant plusieurs années. Un groupe n’était pas immobilisé, un groupe était immobilisé en flexion du coude 2 semaines dans un plâtre, le troisième était immobilisé 2 semaines dans un plâtre le coude tendu. Dans les 3 situations,

  • la douleur,
  • la mobilité du coude,
  • la capacité d’utiliser le bras

étaient identiques. Il n’y avait pas eu de complication dans aucune des 3 situations et toutes les personnes avaient pu reprendre leur travail et leur mode de vie comme avant.

Pour les fractures simples du coude, l’immobilisation du coude n’est pas forcément indispensable. Le coude peut être mobilisé dès le début, en fonction des douleurs. C’est l’équipe (para)médicale qui connaît votre dossier qui détermine avec vous ce qu’il est bon de faire.

La rééducation suite à une fracture du coude

La rééducation d’une fracture du coude est effectuée en France par des kinésithérapeutes, le plus souvent en libéral (kinésithérapie à domicile ou en cabinet). Le nombre de séance maximal est de 30 séances. Si vous avez besoin de plus de séances, votre kiné et un médecin doivent faire un courrier à la caisse d’assurance maladie pour obtenir un accord.

Un sondage a été réalisé auprès de plus de 300 kinésithérapeutes des États-Unis et du Canada pour connaître leurs manières de rééduquer les personnes ayant eu une fracture du coude. Leur avis ?

Voici leur avis sur les choses qui améliorent les chances de guérison maximale et rapide (meilleur pronostic), et sur lesquels vous avez un impact possible en tant que patient-e.

  1. Faire des exercices seul (97 % des kinés pensent que c’est très important que les patient-es fassent des exercices seul)
  2. Être patient (91 % des kinés pensent que le temps qui passe est déterminant pour récupérer)
  3. Avoir une bonne hygiène de vie (80 % des kinés pensent que les comorbidités influencent beaucoup la récupération)

À noter qu’il s’agit seulement de l’avis de kinésithérapeutes. Il n’y a pas d’études qui comparent l’évolution des patient-es en regardant précisément ces paramètres.

Voici également ce que font le plus souvent ces kinésithérapeutes pendant cette phase :

  • informer des précautions à prendre (95 %) ;
  • informer sur les modifications à apporter sur les activités du quotidien (88%) ;
  • faire réaliser des exercices de mobilité active du bras (le patient lui même bouge le bras) (87 %) ;
  • informer le patient sur la gestion de la douleur (86 %).

Le massage où la mobilisation passive par le kiné ne font pas partie des choses que mettent en places les kinés aux États-Unis et au Canada. Il n’y a d’ailleurs aucune raison de penser que ce soit utile. Le télésoin en kinésithérapie est donc possible pour la rééducation d’une fracture du coude.

Exercices à faire tout de suite, même si vous êtes immobilisé ou que vous avez été opéré

L’objectif est que vos autres articulations (poignet, main, épaule, cou) ne s’enraidissent pas. Votre kinésithérapeute vous montrera des exercices sollicitant également l’articulation de l’épaule et le rachis cervical.

Restez également actif : la marche reste fortement recommandée pour gagner une bonne forme physique.

Exercices à faire lorsque vous avez le droit de bouger le coude

Une fois que vous réalisez ces exercices dans toute l’amplitude (comparez à votre autre bras), vous pouvez les réaliser en portant petit à petit du poids (une bouteille d’eau d’1 L pour commencer,par exemple).

Pour les activités du quotidien telles que manger, boire ou prendre soin de soin, on utilise spontanément toute l’amplitude en flexion du coude permise (environ 150°). Il faut donc tenter de retrouver toute cette amplitude. En revanche si votre coude reste raide en extension (coude tendu), cela pose peut de problème s’il s’agit de seulement 5 ou 10°, cela ne devrait pas vous gêner au quotidien.

N’oubliez pas bien sûr de continuer à solliciter les autres articulations, qui peuvent aussi s’être enraidies ou déconditionnées :

  • main ;
  • poignet ;
  • épaule ;
  • cou.

Progressivement, vous allez reprendre des activités qui sollicitent l’articulation et les muscles du coude en force :

  • porter des choses (sacs de course, plats, etc.) ;
  • repasser, faire le ménage ;
  • conduire ;
  • faire du sport.

Reprenez progressivement toutes ces activités. Elles ne doivent pas être source de douleur, ni pendant, ni après l’activité. Sinon, c’est qu’il est encore trop tôt, ou que vous avez repris trop fréquemment ou intensivement. Vous devez ressentir tout au plus une gène, mais pas une douleur au point de grimacer ou d’avoir le souffle coupé.

3 mois après une fracture du coude (bras gauche). On voit que l’extension du coude (tendre le coude) est limitée, mais aussi l’élévation d’épaule, car la personne a été immobilisée pendant 2 mois avec une attelle avec pour consigne par un chirurgien orthopédiste de ne l’enlever que pour se laver, et de commencer la kinésithérapie qu’après la période d’immobilisation stricte.
Cet exercice tout simple permet de travailler l’élévation de l’épaule et l’extension du coude en même temps. Le bras sain aide à aller plus vers le haut et bien tendre le bras.

Arrêter de fumer

On connaît souvent bien les effets négatifs du tabac sur la santé en général (risque de cancer du poumon, de maladies cardiovasculaires, etc.). Ce que l’on sait moins, c’est que le tabac a un impact négatif sur :

  • la cicatrisation de la peau et des autres tissus du corps ;
  • la consolidation osseuse en cas de fracture.

Autrement dit, si vous fumez, vous avez tout intérêt à arrêter, diminuer ou suspendre votre consommation de tabac. Vous augmentez ainsi vos chances de récupérer vite et bien. Et ce quelque soit la gravité de votre fracture et le traitement (opération ou non).

Quel est le temps de guérison d’une fracture de coude ?

Il est toujours délicat de donner un délais précis. Le temps de guérison et de récupération après une fracture du coude dépend de nombreux paramètres. Dans tous les cas, il faut au minimum 6 à 12 semaines pour que les os soient de nouveau consolidés, qu’il y ait ou non opération et immobilisation.

Os consolidés ne veut pas cependant dire que l’on a récupéré 100% des fonctions de son bras. C’est au contraire à partir de 4 à 8 semaines après la fracture que l’on commence à bien récupérer l’usage de son bras.

Voilà comment se déroulent les choses en moyenne en termes de délais :

Délais à partir du jour de la fractureÉtape
2 semainesVous avez bien moins de douleurs
6-12 semainesVos os sont bien consolidés
4-12 semainesVous retrouvez progressivement une bonne mobilité du coude
2/3 moisVous ré-utilisez un peu votre bras dans la vie de tous les jours (ménage, s’habiller, manger, cuisiner, jardiner, etc.)
2/4 moisVous reconduisez une voiture, un vélo
4/6 moisVous reprenez progressivement les sports peu sollicitant pour le bras (course à pied, foot, etc.)
6/9 moisVous reprenez progressivement les sports sollicitant le bras (tennis, natation, handball, etc.)
Délais moyen de récupération après une fracture du coude (source : mon expérience professionnelle)

Sachez qu’aucune technique de kinésithérapie ne permet d’accélérer le processus naturel de consolidation osseuse. Ce délais est incompressible.

Fracture de coude non soignée : que faire ?

Il faut déjà bien s’entendre sur ce qu’on entend par « fracture du coude non soignée ». Ce qui compte n’est pas tellement ce qui s’est passé entre le moment où vous avez eu la fracture et maintenant. C’est plutôt votre état actuel qui compte, peu importe ce que vous avez fait avant (on ne peut pas revenir dessus, et on ne peut pas savoir comment se seraient passées les choses s’il en avait été autrement !).

Si vous pensez avoir une fracture du coude non soignée, c’est sûrement que vous rencontrez un ou plusieurs des problèmes suivants :

  • vous avez des douleurs fréquentes, au repos ou en utilisant le bras ;
  • vous avez du mal à utiliser votre bras pour réaliser certaines activités du quotidien (faire la cuisine ou le ménage, utiliser un ordinateur, faire du sport, conduire) ;
  • votre coude est raide, il ne se plie ou se tend pas complètement et cela vous gène ;
  • votre coude est gonflé (œdème persistant) et cela vous inquiète.

Consultez votre médecin ou kinésithérapeute pour savoir ce que vous pouvez faire pour jouer sur un ou plusieurs de ces paramètres. Par exemple, en cas de raideur du coude très importante et gênante, une opération (arthrolyse du coude) associée à de la rééducation sont possibles.

Parfois, il s’agira « simplement » d’être encore un peu patient-e, et les choses rentreront dans l’ordre au fil des mois, naturellement, sans rien faire de particulier. Je sais que cela peut être très frustrant d’entendre un-e professionnelle de santé dire qu’il n’y a rien à faire et seulement attendre. Mais c’est souvent l’honnêteté intellectuelle plutôt que le désintérêt qui nous fait avoir ce type de propos.

Dans tous les cas, si votre fracture est bien consolidée, les mouvements du bras et d’ailleurs de l’ensemble du corps sont à encourager. Le mouvement a en effet un impact positif sur les douleurs, la raideur, l’œdème ou encore le manque de force.

Fracture du coude et reprise du sport : quand ?

Environ 6 semaines après le moment où vous vous êtes fracturé le coude, vous aurez probablement une radiographie de contrôle. Cette radio permettra de savoir si votre coude est bien consolidée. Si c’est le cas, vous allez pouvoir reprendre progressivement les activités sollicitant le coude, y compris le sport.

Commencez d’abord par utiliser le coude dans les activités de tous les jours :

  • ménage ;
  • cuisine ;
  • bricolage ;
  • port de charges peu lourdes.

Si tout va bien, vous pouvez reprendre très progressivement les sports sollicitant le bras 2 à 6 mois après la fracture du coude. Discutez-en avec votre médecin ou kinésithérapeute.

La reprise du sport sollicitant les bras avant cette radiographie de contrôle est fortement déconseillée. Vous risqueriez de mettre trop de contraintes sur l’os du coude et d’empêcher ou retarder la consolidation.

Bien sûr, si cela ne déclenche pas de douleur, vous pouvez continuer dès les premiers jours après la fracture à marcher, faire du vélo d’appartement ou des exercices de fitness/musculation non sollicitant pour le bras fracturé.

La fracture du coude chez l’enfant

16 % des fractures survenant chez l’enfant sont localisées au niveau du coude. Les enfants se fracturent donc plus souvent les coudes que les adultes.

Les conseils délivrés dans cet article sont valables également pour les enfants. La principale différence étant que les enfants consolident généralement plus rapidement, même s’ils ont tendance à plus bouger.

Les délais de consolisation et de rééducation sont donc raccourcis chez l’enfant. Souvent, les séances de kinésithérapie ne sont pas nécessaire : l’enfant reprend spontanément ses activités et arrive par lui-même à doser ce qui est bon pour lui ou elle !

Les enfants fracturés au coude peuvent perdre un peu d’amplitude en flexion ou extension mais cela n’a aucune conséquence sur le long terme et ne les gênera pas.

Soyez rassuré si votre enfant à une fracture du coude : les enfants récupèrent encore plus vite et mieux que les adultes !

Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

📕 Références scientifiques 📕

J’ai utilisé le moteur de recherche de la bibliothèque nationale de médecine (Pubmed) et de la Cochrane pour recenser les publications sur les fractures du coude, leur traitement orthopédique ou chirurgical et ré-éducatif. J’ai entré différents mots clés en lien avec les fractures de coude ou la kinésithérapie. La lecture des titres et résumés m’a permis de retenir les articles suivant pour une lecture plus approfondie afin de répondre aux principales questions des patient-es et soignant-es.

Harding P, Rasekaba T, Smirneos L, Holland AE. Early mobilisation for elbow fractures in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 6. Art. No.: CD008130

Midtgaard KS, Ruzbarsky JJ, Hackett TR, Viola RW. Elbow Fractures. Clin Sports Med. 2020 Jul;39(3):623-636. doi: 10.1016/j.csm.2020.03.002. PMID: 32446579.

Carlock KD, Bianco IR, Kugelman DN, Konda SR, Egol KA. Risk Factors for Elbow Joint Contracture After Surgical Repair of Traumatic Elbow Fracture. J Am Acad Orthop Surg. 2021 Feb 15;29(4):e178-e187. doi: 10.5435/JAAOS-D-18-00801. PMID: 32618682.

Macdermid JC, Vincent JI, Kieffer L, Kieffer A, Demaiter J, Macintosh S. A survey of practice patterns for rehabilitation post elbow fracture. Open Orthop J. 2012;6:429-39. doi: 10.2174/1874325001206010429. Epub 2012 Oct 2. PMID: 23115603; PMCID: PMC3480703.

A.M Oosterwijk, M.K Nieuwenhuis, C.P van der Schans & L.J Mouton (2018) Shoulder and elbow range of motion for the performance of activities of daily living: A systematic review, Physiotherapy Theory and Practice, 34:7, 505-528

Schreiner AJ, Schweikardt N, Gühring D, Ahrend MD, Döbele S, Ahmad SS, Baumann M, Hirschmann MT, Bozzi F, Ateschrang A. Arthroscopic arthrolysis leads to improved range of motion and health-related quality of life in post-traumatic elbow stiffness. J Shoulder Elbow Surg. 2020 Aug;29(8):1538-1547. doi: 10.1016/j.jse.2020.01.099. Epub 2020 May 4. PMID: 32381474.

J’ai également consulté : HAS 2013. Dossier de saisine / Référentiel de l’Union nationale de le caisse d’assurance maladie concernant le nombre maximal de séances recommandées après une fracture de coude.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.