Le kiné peut-il faire une ordonnance ?

Depuis 2006, les kinésithérapeutes peuvent prescrire en France une dizaine de dispositifs médicaux. Les patient.es sont alors remboursés intégralement par la sécurité sociale et les complémentaires santé, pour les dispositifs figurant sur la liste des produits de santé remboursés.

En 2021, le droit de prescription des kinés s’est étendu👍, grâce à la loi Rist. Vous découvrirez comment dans cet article.

👉 Voici comment doit être rédigée l’ordonnance des kinésithérapeutes ainsi que la liste des dispositifs que les kinésithérapeutes sont en mesure de prescrire. Vous pourrez également recevoir gratuitement un modèle éditable au format .doc.

⚠️ Si vous vous demandez plutôt s’il faut une ordonnance d’un médecin pour consulter un kiné, 👈🏿 c’est par là .

🚀 FAQ express

Les kinés peuvent-ils prescrire certaines choses ?

Oui, depuis 2006 en France. La liste complète est ci-dessous.

Les kinés peuvent-ils prescrire des médicaments sous ordonnance ?

Non. Mais des discussions sont en cours en 2021-2022 pour permettre cela.

Les kinésithérapeutes peuvent-ils faire des arrêts de travail ou des dispenses de sport ?

Non, pas en France.

Les kinés peuvent-ils eux-même renouveler une ordonnance avec un nombre de séance limité ou une durée limitée ?

Oui, depuis la loi Rist de 2021. Dans la limite d’un an à la date de prescription initiale du médecin, et sauf pour les pathologies nécessitant une demande d’accord préalable (DAP).

✨ Sommaire de l’article plus détaillé

  1. Quel est le droit de prescription des kinésithérapeutes en France ?
  2. Qu’est-ce que les kinésithérapeutes peuvent prescrire ?
  3. Les kinésithérapeutes peuvent-ils prescrire des arrêts de travail ?
  4. Comment doit être rédigée l’ordonnance d’un.e kinésithérapeute ?
  5. Recevoir un modèle de prescription kiné éditable
  6. Les kinés prescrivent-ils beaucoup ?
  7. Y a-t-il des pays où les kinésithérapeutes peuvent prescrire des médicaments ?
site web kiné création accompagnement

Quel est le droit de prescription des kinésithérapeutes ?

C’est un arrêté de 2006 qui fixe les conditions de prescription des kinésithérapeutes. L’arrêté fixe aussi les dispositifs médicaux que les kinésithérapeutes peuvent prescrire, dont la liste figure ci-dessous. La liste n’a pas été mise à jour depuis 2006.

Pour que les patient.es soient remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles, il faut que la prescription du kinésithérapeute ait lieu dans le cadre d’un exercice conventionné. C’est-à-dire que le ou la patiente doit déjà avoir une ordonnance prescrivant des séances de kinésithérapie (sauf dans certains cas : cela s’appelle l’accès direct à la kinésithérapie). C’est dans le cadre de cette prise en charge, prescrite le plus souvent par un médecin, que les kinésithérapeutes peuvent prescrire d’eux-mêmes des dispositifs médicaux.

Les dispositifs peuvent être prescrits par les kinésithérapeutes, sauf si le médecin a indiqué explicitement que le dispositif n’était pas adapté ou nécessaire.

Infographie sur le droit de prescription des kinésithérapeutes : les kinés peuvent faire des ordonnances pour certains dispositifs médicaux
Infographie : les kinésithérapeutes peuvent faire des ordonnances depuis 2006, voilà de quoi et comment.

En avril 2021, une nouvelle loi est publiée au Journal officiel, la loi Rist. Elle informe qu’un rapport sera publié dans les 6 mois après sa publication pour fixer des nouveaux droits de prescription des kinésithérapeutes.

A l’heure actuelle (juillet 2021), ce rapport n’est pas encore paru. Concernant le droit de prescription, la seule chose que change cette loi est la suivante :

Lorsqu’il agit dans un but thérapeutique, le masseur-kinésithérapeute pratique son art sur prescription médicale et peut adapter, sauf indication contraire du médecin, dans le cadre d’un renouvellement, les prescriptions médicales initiales d’actes de masso-kinésithérapie datant de moins d’un an

Loi Rist, avril 2021

En d’autres termes : les kinés peuvent prendre en charge leur-es patient-es autant que nécessaire durant un an. Même si l’ordonnance du médecin mentionne un nombre de séances maximal (souvent 5, 10, 20, 25 ou 30 séances), ou une durée maximale de validité (souvent 1, 3 ou 6 mois). La seule chose qui limite donc actuellement la durée des prises en charge est la demande d’accord préalable (DAP) nécessaire pour certaines pathologies passé un certain nombre de séances.

Également, les kinés peuvent dans certains cas prendre directement en charge des patients, sans prescription médicale.

Quels dispositifs médicaux les kinésithérapeutes peuvent prescrire ?

Voici la liste fournie par l’arrêté. En italique figurent des compléments d’informations sur les types de dispositifs rentrant dans les différentes catégories de produits que les kinésithérapeutes peuvent prescrire.

  • Appareils destinés au soulèvement du malade : potences et soulève-malades : verticalisateurs, guidons de transferts, lève-malades, etc. Dispositifs qui permettent de réaliser des transferts du lit au fauteuil, ou du lit sur une chaise pot, de personnes qui ont des difficultés à les réaliser avec simplement un déambulateur ou une aide humaine. Ces dispositifs n’empêchent cependant pas les soignants de solliciter autant que possible la participation de la personne en bénéficiant. Les kinésithérapeutes intervenant à domicile peuvent aussi montrer aux autres professionnels de santé et aides à la personne comment se servir de ces dispositifs tout en sollicitant la participation de la personne.
  • Matelas d’aide à la prévention d’escarres en mousse de haute résilience type gaufrier. Les matelas à air ou à mémoire de forme en revanche ne peuvent pas être prescrit par des kinésithérapeutes.
  • Coussin d’aide à la prévention des escarres en fibres siliconées ou en mousse monobloc. De la même manière que précédemment, les coussins anti-escarres à mémoire de forme ou à aire doivent être prescrits par les médecins et non les kinésithérapeutes. Ces coussins se mettent le plus souvent dans un fauteuil roulant, ou éventuellement sur un autre type d’assise, en veillant à ce que leur taille corresponde.
  • Barrières de lits et cerceaux. Les barrières de lit permettent de faciliter les transferts des personnes qui ont des difficultés pour s’asseoir au bord de leur lit. Les cerceaux (ou arceaux) se mettent au pied du lit. Ils évitent que les draps tombent sur les pieds des personnes alitées. Cela évite l’équin du pied (sa perte d’extension), surtout en cas de chirurgie du membre inférieur ou d’alitement prolongé.
  • Aide à la déambulation : cannes, béquilles, déambulateur. Il existe différents types de cannes et d’aides techniques à la marche : cannes anglaises ou béquilles, cannes en t, cannes axillaire ou québécoise (pour les personne ayant des fractures des poignets ou avant-bras). Il existe aussi des déambulateurs sans roue (cadres de marche), avec deux roues ou quatre roues (rollator). Tous peuvent être prescrits par les kinésithérapeutes. En fonction du logement et des besoins des personnes, un type de canne ou de déambulateur peut plus ou moins bien convenir. Voir par exemple cet article sur les déambulateurs et la maladie de Parkinson ou celui-ci sur la prévention des chutes des personnes âgées
  • Fauteuils roulants à propulsion manuelle, à la location pour des durées inférieures à 3 mois. Surtout en cas de fracture, par exemple de fracture du fémur, de pose d’un clou gamma, de fracture de cheville sans appui.
  • Attelles souples de posture et/ou de repos de série. Par exemple celles mises en place à la suite d’une entorse de cheville, d’une fracture du coude, d’une fracture du trochiter ou d’une fracture du poignet, d’une fracture de rotule ou de tendinopathies. Cela n’inclue pas les attelles sur-mesure conçues par des orthoprothésistes.
  • Attelles souples de correction orthopédique de série. A la différence des précédentes, elles ne maintiennent pas seulement au repos mais tentent d’agir sur des déformations ou des manques d’amplitudes articulaires.
  • Ceintures de soutien lombaire de série et bandes ceintures de série. Appelées plus souvent ceintures lombaires ou ceintures baleinées. Cela n’inclut pas les correcteurs de posture.
  • Bandes et orthèses de contention souple élastique des membres de série. Il s’agit des chaussettes et bas de contention de classe 1, 2 ou 3, ainsi que des bandes anti-oedèmes, typiquement prescrites après une intervention chirurgicale des membres inférieurs, comme une prothèse de genou. Cela inclue aussi les bandes et contentions pour le membre supérieur, notamment en cas de lymphœdème après cancer du sein.
  • Sonde ou électrode cutanée périnéale pour électrostimulation neuromusculaire pour le traitement de l’incontinence urinaire. A noter que si les kinésithérapeutes peuvent prescrire les électrodes, ils ne peuvent cependant pas prescrire en location ou à l’achat les boitiers d’électrostimulation, y compris dans le cas de la rééducation périnéale.
  • Collecteurs d’urines, étuis péniens, pessaires, urinal.
  • Embouts de cannes. En caoutchouc, ils se détériorent en quelques mois lors d’utilisation quotidienne des cannes en T ou des cannes béquilles, et doivent donc être remplacés pour éviter les chutes et glissades.
  • Talonnettes avec évidement et amortissantes.
  • Aide à la fonction respiratoire : débitmètre de pointe. Souvent appelé peak-flow. Surtout prescrit dans le cadre d’asthme ou d’autres pathologies respiratoires restrictives.
  • Pansements secs ou étanches pour immersion en balnéothérapie

⚠️ Tous ces dispositifs peuvent s’acheter sans ordonnance (genouillères, bas de contention, etc.). En pharmacie, en grande surface, chez un revendeur, peu importe. Le seul intérêt d’avoir une ordonnance est :

  • de bénéficier de l’expérience de la personne qui prescrit, qui vous procure le dispositif le plus adapté dans votre cas ;
  • d’être remboursé par la sécurité sociale et les mutuelles.

Les kinésithérapeutes peuvent-ils prescrire des arrêts de travail ?

Les kinésithérapeutes prennent en charge de nombreuses personnes en arrêt de travail. L’arrêt de travail est généralement délivré par le médecin traitant, parfois par un.e chirurgien.ne ou un médecin spécialiste.

Les kinésithérapeutes suivent l’évolution des patient.es plusieurs fois par semaine. Ils constatent souvent en premier les difficultés fonctionnelles des patient.es et l’impossibilité de reprendre la vie professionnelle.

Cependant, les kinésithérapeutes en France ne peuvent pas prescrire d’arrêt de travail, ni les prolonger.

Les kinés peuvent tout de même rédiger des courriers à l’intention des médecins traitant, spécialistes ou chirurgien.nes afin d’appuyer une prolongation d’arrêt de travail, ou au contraire valider la reprise de la vie professionnelle. En donnant des éléments précis du bilan kinésithérapique, cela peut orienter ou appuyer la décision du corps médical, notamment auprès des services de médecine du travail dont dépend le salarié.

Les kinés ne peuvent pas non plus prescrire le TENS pour qu’il soit remboursé.

Que doit contenir l’ordonnance type faite par un.e kinésithérapeute ?

Voici ci-dessous des exemples d’ordonnances rédigées par une kinésithérapeute pour différents dispositifs médicaux.

Exemple d'ordonnance réalisée par une kinésithérapeute pour une patiente, pour la prescription d'un déambulateur 4 roues (rollator)
Exemple d’ordonnance type réalisée par une kinésithérapeute, pour la prescription d’un déambulateur 4 roues (rollator). Les encadrés rouges montrent les informations obligatoires, les encadrés oranges et les textes non encadrés les informations facultatives.

Ce modèle d’ordonnance mentionne les informations qui doivent obligatoirement figurer sur la prescription réalisée par les kinésithérapeutes :

  • l’identification du kinésithérapeute : nom, prénom, qualité (kiné), numéro RPPS ;
  • l’adresse et numéro d’assurance maladie (N°AM)** du cabinet libéral OU la dénomination, l’adresse et le numéro FINESS*** de l’établissement en cas d’exercice salarié ;
  • les nom et prénom du patient ;
  • la date de rédaction de l’ordonnance ;• la signature du kinésithérapeute, obligatoirement réalisée à la main ;
  • la mention accident du travail, maladie professionnelle ou affection longue durée exonérante le cas échéant ;
  • le nom du dispositif médical et sa quantité.

Voici un autre modèle d’ordonnance rédigée par une kinésithérapeute, cette fois pour des chaussettes de contention.

Modèle d'ordonnance de kiné pour des bas de contention
Modèle d’ordonnance d’une kinésithérapeute, pour une prescription de chaussettes de contention

Voici un aperçu du document éditable que vous pouvez télécharger gratuitement :

Modèle d'ordonnance de prescription kiné au format .doc word
Modèle d’ordonnance de prescription de kinésithérapeute

Recevoir un modèle de prescription kiné éditable

Si vous souhaitez gagner du temps et recevoir directement dans votre boite mail le modèle de prescription kiné éditable en .doc, c’est possible 👇 !

Les kinésithérapeutes prescrivent-ils beaucoup ?

Il n’existe pas d’enquête de grande ampleur sur la prescription par les kinésithérapeutes en France. Une étudiante de l’Institut de formation en masso-kinésithérapie de Nancy a réalisé pour son mémoire de fin d’étude une enquête sur le sujet en 2008, soit peu de temps après que les kinésithérapeutes aient eu l’autorisation de prescrire. Ses résultats ont fait l’objet d’une publication dans Kinésithérapie la revue.

Parmi les 400 kinésithérapeutes libéraux qu’elle a interrogé :

  • 44 % prescrivaient au moins une fois par mois des dispositifs médicaux à leurs patients ;
  • 2 % ne savaient pas que les kinésithérapeutes pouvaient prescrire ;
  • les dispositifs les plus prescrits étaient : les chaussettes et bas de contention de série, les ceintures de soutien lombaire, les cannes et déambulateurs, les sondes de rééducation périnéale, et les attelles de repos.
Répartition en France des kiné réalisant des ordonnances à leurs patients
Répartition des kinésithérapeutes interrogés en France prescrivant ponctuellement ou régulièrement des dispositifs médicaux. En rouge, les départements où les kinésithérapeutes interrogés prescrivent le plus, en blanc, là ils et elles prescrivent le moins

Référence : Le point sur le droit de prescription en kinésithérapie FANNY COIN Kinesitherapie la Revue 2008;(83):14-20. Le mémoire sur la prescription en France par les kinésithérapeutes est également accessible en ligne.

Y a-t-il des pays où les kinésithérapeutes peuvent prescrire des médicaments ?

Il y a effectivement des régions du monde où les kinésithérapeutes ont plus de libertés qu’en France pour prescrire. La décision d’étendre le droit de prescription des auxiliaires médicaux (infirmiers, sage-femme, kinés, etc.) est un champs d’étude spécifique. Plusieurs études montrent en effet que le ratio bénéfice/risque d’élargir le champ des prescripteurs est positif sur de nombreux aspects.

Au Royaume-Uni, les kinésithérapeutes peuvent prescrire des médicaments depuis les années 2000. Ils ne peuvent pas prescrire tous les médicaments, mais ceux présents sur une liste régulièrement mise à jour. Les patient.es peuvent alors être remboursés aussi bien que si c’était leur médecin qui avait prescrit le médicament.

Dans certaines régions du Canada et notamment au Québec, les kinésithérapeutes peuvent aussi prescrire certains médicaments : des anti-inflammatoires et des antalgiques.

Source : Prescription medication by physiotherapists: a Brazilian view of the United Kingdom, Canada, Australia and New Zealand. Ciência & Saúde Coletiva. versión impresa ISSN 1413-8123versión On-line ISSN 1678-4561

Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

Vous êtes kiné, ces articles devraient vous plaire :

Vous pourriez également être intéressé(e) par ceci :

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

5 commentaires sur « Le kiné peut-il faire une ordonnance ? »

  1. Bonjour, pourriez-vous m’envoyer le lien du modèle d’ordonnance ciné pré-rempli sur word
    Merci d’avance

  2. Dans le cadre de nouveau protocole de coordination relatif à la Prise en charge de la douleur lombaire aiguë inférieure à 4 semaines par le masseur-kinésithérapeute, le kiné pourra t-il prescrire des arrêts de travail?

  3. À la personne dont les initiales sont O.G. et qui souhaite avoir l’ordonnance en format éditable, vous ne m’avez pas précisé votre mail, je ne peux donc pas vous l’envoyer 🙂 Faites-le moi parvenir si vous souhaitez toujours disposer de la fiche prescription ! Bien à vous,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :