Site icon Nelly Darbois, kinésithérapeute à St Alban Leysse et rédactrice

CBD & algodystrophie : dosage, avis, efficacité

CBD et algodystrophie : infographie sur le dosage, la forme, l'efficacité
Publicités

Vous vous demandez si le CBD peut être utile pour soulager vos douleurs en cas d’algodystrophie (alias syndrome douloureux régional complexe) ? À la demande de personnes que je prends en charge en kiné, j’ai déjà écrit plusieurs articles sur ce qu’on peut attendre du CBD contre différents symptômes et pathologies.

Je sais qu’il est parfois difficile de trouver des réponses fiables à ses interrogations sur le sujet, car :

Aujourd’hui, je me focalise sur le CBD contre l’algoneurodystrophie. C’est une pathologie qui évolue généralement bien, mais cela peut prendre plusieurs mois, voire années. En attendant une guérison, certaines personnes souhaitent essayer différentes options thérapeutiques pour soulager leurs symptômes. J’ai d’ailleurs écrit un sujet spécifiquement sur l’algodystrophie du genou. Le CBD est une de ces options thérapeutique possibles.

Quelle efficacité en attendre ? Pour quel dosage ? Sous quelle forme le prendre ? Quels effets secondaires possibles ? Je vais répondre à ces questions, en m’appuyant sur :

Encore des questions à l’issue de la lecture de cet article ? J’y répondrai avec plaisir en commentaire, où vos retours d’expérience sont aussi les bienvenus.

Dernière mise à jour : novembre 2022
Liens d’intérêt financiers : le lien Amazon et le lien La petite herboristerie sont affiliés.

Sommaire

Qu’entend-on par algodystrophie ?

Dans cet article, on parle du CBD pour l’algodystrophie. Aussi appelée :

Cet article vous concerne, quelque soit le nom que vous avez l’habitude qu’on donne à cette affection 🙂.

À cause de cette pathologie, vous avez probablement plusieurs de ces symptômes :

Les médecins qui vous ont diagnostiqué l’algo ont probablement utilisé la grille suivante :

Grille pour aider le corps médical à poser le diagnostic d’algo en fonction des différents symptômes. Source : SFETD

Qu’est-ce que le CBD ou cannabidiol ?

La plante de cannabis (marijuana) est utilisée depuis plus de 3 millénaires pour réduire les douleurs. Il y a deux molécules dans le cannabis qui ont tun effet contre la douleur :

Le THC a des effets bénéfiques, mais beaucoup d’effets indésirables. Le CBD semble lui aussi avoir des effets anti-inflammatoires et anti-oxydants bénéfiques, avec moins d’effets indésirables que le THC. Cela a été mis en évidence par des études in-vivo sur l’animal.

En France, seul le CBD « pur » (avec une dose infime de THC) est commercialisé, en vente libre et légale.

⚠️ Il ne faut pas confondre :

Dans cet article, on se focalise sur le CBD/cannabidiol, sans THC, car c’est le plus accessible en France. Il peut être fabriqué à partir de plante ou de manière synthétique.

Le CBD existe sous différentes formes, et peut donc être administré au choix :

Sa concentration varie aussi beaucoup selon sa forme et la marque. C’est pour cela que je dédie une section complète de cet article au dosage de CBD recommandé en cas d’algodystrophie.

Quelle efficacité du CBD dans l’algodystrophie ?

Le CBD permet-il de réellement soulager les douleurs de l’algodystrophie par rapport à :

Pour le savoir, il faut idéalement :

Voyons d’abord si on peut en théorie espérer une efficacité du CBD.

Efficacité théorique

Les causes de l’algodystrophie ont été étudiées. Même s’il reste des zones d’ombre, on sait qu’il existe une inflammation au niveau de la zone lésée. L’inflammation modifie le fonctionnement du système nerveux périphérique et central. Le phénomène douloureux est donc probablement lié :

Si l’algo est présente depuis plusieurs mois, les douleurs peuvent être rangées dans la catégorie des douleurs chroniques. On parle aussi parfois de douleurs neuropathiques, selon la forme que prennent ces douleurs (voir mon article CBD et douleurs neuropathiques).

En théorie, le CBD peut être efficace grâce à :

(De Gregorio et al. 2019. Revue : Pain)

Plus précisément, une équipe de recherche a étudié l’effet d’un cannabinoïde chimique sur des rats atteints d’algodystrophie. Il était administré par injection au niveau de la moelle épinière. L’injection supprimait l’oedème au niveau de la patte et diminuait la douleur, en activant certains récepteurs dans la moelle épinière.

La substance injectée était du MBA7, une substance qui, comme le CBD, active le récepteur cannabinoïde 2 (CB2).

Efficacité dans les études

Il existe quelques petites études de cas sur 5 à 10 personnes atteintes de SDRC à qui l’on a donné du cannabis thérapeutique, du Nabilone (donc, contenant également du THC). Selon leurs conclusions, les personnes auraient réussi à prendre moins d’opioïdes (traitement médicamenteux) grâce au Nabilone, mais on a très peu d’info sur ces études, les conditions d’inclusion et de suivi des personnes…

Une autre étude menée sur 22 personnes atteintes de SDRC a testé l’effet de fumer du cannabis contenant 3,5 ou 7 % de THC (donc beaucoup plus que dans le CBD). Selon sa conclusion, la douleur à court terme a diminué chez ce groupe de personnes par rapport à un groupe témoin, mais l’étude est de très faible qualité pour pouvoir avoir vraiment confiance en ses résultats.

Nous disposons donc de très peu de données sur l’effet du CBD spécifiquement sur les personnes atteintes d’algo. En revanche, il y en a un peu plus sur l’effet du CBD sur les douleurs neuropathiques, un type de douleur présent parfois chez les personnes atteintes d’algo.

Ces études sur le CBD et les douleurs neuro nous disent que :

Le CBD n’a quasiment pas été testé spécifiquement contre l’algodystrophie. En revanche, il existe quelques faibles preuves d’efficacité sur les douleurs neuro, mais lorsque le CBD est associé à un peu de THC, et avec des effets secondaires fréquents, bien que supportés par une majorité de personnes.

Quelle posologie/dosage de CBD en cas d’algodystrophie ?

Comme nous ne disposons d’aucune données précises sur les quantités de CBD données aux personnes atteintes de SDRC dans les rares études sur le sujet, nous allons nous appuyer sur le dosage de CBD recommandé en cas de douleur chronique.

Les doses sont de :

(De Gregorio et al. 2019. Revue : Pain)

Cela signifie qu’une femme pesant 70 kg devra prendre une quantité de CBD de :

L’idéal est d’arriver de manière progressive à ce dosage, en augmentant chaque jour la quantité. Cela permet :

Essayez d’obtenir le maximum d’information sur la quantité de CBD comprise dans le produit et qui diffuse à chaque utilisation avant d’acheter un produit de CBD. Ci-dessous, vous trouverez des produits que j’ai identifié.

Quelle est la meilleure forme de CBD pour l’a lgodystrophie ?

Tout ne se vaut pas : la concentration et la diffusion dans le corps dépend beaucoup du type de CBD pris.

Deux formes sont plus recommandées contre les douleurs chroniques (dont l’algodystrophie fait partie) :

Les formes les moins recommandées sont les formes inhalées et vapotées.

(Haüser 2018)

Mieux vaut prendre contre l’algodystrophie du CBD qui s’avale (gelule, pilule, fleur).

De nombreux établissements et sites internet vendent du CBD. Le plus difficile est d’arriver à identifier des produits contenant une quantité suffisamment importante de CBD. J’ai parcouru de nombreux sites à cet effet. J’ai sélectionné les produits selon ces critères :

Voici les 2 seuls produits que j’ai trouvé à ce jour et qui rassemblent tous ces critères. Vous en connaissez d’autres ? Je serais ravie que vous de connaître leur référence : vous pouvez les indiquer en commentaire. Je les ajouterai ici s’ils remplissent bien tous ces critères.

Huile de CBD 5000 mg/100 mL, 3900 gouttes
⭐⭐⭐⭐ 9 avis Amazon
Provenance : Italie
79,99
Gélules de CBD 400 mg
x 20
⭐⭐⭐⭐⭐ 2 avis
Vendeur : La petite herboristerie
29,90

Quelle alternative au CBD contre les douleurs en cas d’algodystrophie ?

J’ai dédié un article à la durée et au traitement de l’algodystrophie du genou. Dans cet article, je récapitule les traitements médicamenteux et non médicamenteux pour lesquels on dispose de nos jours le plus de preuves d’efficacité, par rapport à un traitement placebo ou aux soins habituels.

Il s’agit :

***

J’ai également prévu la rédaction d’un article plus complet sur les traitements de l’algo. Je vous invite à vous abonner au blog (gratuitement) pour être notifié par mail lorsqu’un nouvel article paraît :

Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

En attendant, vous pouvez aussi lire mes autres articles sur le CBD :

Où consulter toutes les études scientifiques sur lesquelles je me suis appuyée pour concevoir cet article. Je vous souhaitez dans tous les cas un bon rétablissement.

📚 SOURCES

J’ai recherché dans la littérature médicale internationale (via Pubmed) les articles portant sur l’usage du CBD/cannabidiol ou cannabis thérapeutique en cas d’algodystrophie. Requête utilisée : « complex regional pain syndrome » and (cannabis [ti] or marijuana [ti] or cannabinoid [ti] or cannabidiol [ti])

Voici les articles (tous en anglais) que j’ai retenu et sur lesquels s’appuie cet article.

Gregorio D, McLaughlin RJ, Posa L, Ochoa-Sanchez R, Enns J, Lopez-Canul M, Aboud M, Maione S, Comai S, Gobbi G. Cannabidiol modulates serotonergic transmission and reverses both allodynia and anxiety-like behavior in a model of neuropathic pain. Pain. 2019 Jan;160(1):136-150. doi: 10.1097/j.pain.0000000000001386. PMID: 30157131; PMCID: PMC6319597.

Xu J, Tang Y, Xie M, Bie B, Wu J, Yang H, Foss JF, Yang B, Rosenquist RW, Naguib M. Activation of cannabinoid receptor 2 attenuates mechanical allodynia and neuroinflammatory responses in a chronic post-ischemic pain model of complex regional pain syndrome type I in rats. Eur J Neurosci. 2016 Dec;44(12):3046-3055. doi: 10.1111/ejn.13414. Epub 2016 Oct 13. PMID: 27717112.

WorkSafeBC Evidence-Based Practice Group. Medical or Synthetic Marijuana as Treatment for Complex Regional Pain Syndrome (CRPS). 2016

Wilsey B, Marcotte T, Tosdikov A et al. A randomized, placebo-
controlled, crossover trial of cannabis cigarettes in neuropathic pain
.
Journal of Pain. June 2008;9(6):506-521.

Ong-Lam, M. and Basic, S. Opiate sparing effects of cannabinoid in
CRPS patients. Journal. of Pain. Conference: 28th Annual Scientific
Meeting of the American Pain Society, APS. San Diego, CA United
States. Conference Start: 20090507. Conference End: 20090509.
Conference Publication: (var.pagings). 10 (4 SUPPL. 1) (pp S57), 2009.
Date of Publication: April 2009

Ong-Lam, M. and Basic, S. Opiate sparing effects of cannabinoid in
refractory CRPS patients. European. Journal of Pain. Conference: 6th
Congress of the European Federation of IASP Chapters: Pain in Europe
6th, EFIC. Lisbon Portugal. Conference Start: 20090909. Conference
End: 20090912. Conference Publication: (var.pagings). 13 (pp S201),
2009. Date of Publication: September 2009

Ong-Lam M.C. and Basic, S. Opiate sparing effects of cannabinoid in ten
refractory CRPS patients. Pain. Research and Management. Conference:
2010 Annual Conference of the Canadian Pain Society. Calgary, AB
Canada. Conference Start: 20100512. Conference End: 20100515.
Conference Publication: (var.pagings). 15 (2) (pp 98)Date of
Publication: March-April 2010.

Almog S, Aharon-Peretz J, Vulfsons S, Ogintz M, Abalia H, Lupo T, Hayon Y, Eisenberg E. The pharmacokinetics, efficacy, and safety of a novel selective-dose cannabis inhaler in patients with chronic pain: A randomized, double-blinded, placebo-controlled trial. Eur J Pain. 2020 Sep;24(8):1505-1516. doi: 10.1002/ejp.1605. Epub 2020 Jun 12. PMID: 32445190; PMCID: PMC7496774.

Häuser W, Finn DP, Kalso E. European Pain Federation (EFIC) position paper on
appropriate use of cannabis-based medicines and medical cannabis for chronic pain
management
. Eur J Pain 2018; 22:1547-64.

Quitter la version mobile