Prothèse de hanche : douleurs à la cuisse ou ailleurs – Pourquoi ?

douleur à la cuisse après une prothèse de hanche

Vous venez de vous faire installer une prothèse de hanche, vous avez des douleurs à la cuisse ? Vous ressentez encore des douleurs à d’autres endroits suite à l’opération et celles-ci vous inquiètent ?

Cet article a été écrit pour vous : que votre lecture soit bonne et instructive ! 🙂

Kiné, je réponds aux questions les plus fréquentes de mes patient(e)s lors de la rééducation d’une prothèse de hanche, ou à distance de l’opération.

Vous trouverez en fin d’article de nombreuses références à des études scientifiques qui appuient mes propos.

Dernière mise à jour : janvier 2023
Liens d’intérêts financiers : aucun avec le sujet de cet article. Déclaration complète en mentions légales.

Sommaire

Quelles douleurs après une prothèse de hanche ? 🤔

Toute chirurgie orthopédique entraîne des risques de douleurs postopératoires (après l’opération). Ceci est vrai aussi pour l’installation d’une prothèse de hanche. On peut classer ces douleurs en deux catégories :

  • les douleurs « normales » ;
  • les douleurs « anormales ».

Douleurs normales après une prothèse de hanche 👍

Lorsqu’un chirurgien vous installe une prothèse de hanche, il traumatise nécessairement plusieurs types de tissus (on parle de traumatismes opératoires) :

  • de la peau ;
  • de l’os ;
  • du muscle ;
  • des ligaments ;
  • des vaisseaux sanguins.

De ces différents traumatismes résulte automatiquement un certain niveau de douleur 🌡️. C’est inévitable (à ce jour), mais partiellement contrôlable via :

  • les antidouleurs qui vous sont prescrits pour être pris immédiatement après l’opération ;
  • un retour précoce et progressif à des activités de base comme la marche. La reprise rapide et contrôlée du mouvement a des effets positifs sur le contrôle des douleurs postopératoires. Voir cet article sur la marche après une fracture du fémur.

Douleurs anormales après une prothèse de hanche 👎

Il est normal de ressentir de la douleur juste après s’être fait opérer d’une prothèse de hanche. Cependant, on peut en venir à se demander s’il est normal que la douleur :

  • soit aussi intense ?
  • dure aussi longtemps ?
  • se situe à un endroit plus ou moins éloigné du lieu de l’intervention (par exemple, sur la cuisse, dans le dos, au genou, etc.) ?
  • se manifeste sur certains mouvements et pas d’autres ?
  • change de forme ou de localisation ?
  • Etc.

Autrement dit, on peut être amené à s’interroger sur la « normalité » (ou l’anormalité) de sa douleur.

Dans ces circonstances, il est capital de se demander si cette douleur qu’on suspecte « anormale » peut signer une complication postopératoire.

Après une opération de prothèse de hanche, plusieurs complications associées à un surcroît de douleur peuvent survenir telles que :

  • une infection de la prothèse ;
  • une thrombose veineuse profonde (ou maladie thromboembolique) [1] ;
  • une luxation ou une instabilité de la prothèse ;
  • les conséquences d’une lésion neurologique ayant eu lieu pendant l’opération [2] ;
  • Etc. [3]

Bien que ces complications soient peu fréquentes, il est crucial de les détecter à temps le cas échéant. Voilà pourquoi, si vous avez un doute, consultez votre chirurgien ou un médecin généraliste.

En l’absence de complications et passé un certain temps (voir partie suivante), il se peut aussi que des douleurs persistent. Si c’est le cas, alors il peut devenir très difficile d’expliquer pourquoi et de savoir quoi faire pour résoudre le problème. On bascule alors sur une démarche de gestion de la douleur chronique (article à venir).

Durée des douleurs après une prothèse de hanche ⌚

Classiquement, les douleurs vont progressivement s’estomper au fil des jours puis des semaines suivant l’opération. Cette évolution peut se faire « en dents de scie » : il y a des jours où la douleur peut redevenir plus forte bien qu’elle continue à diminuer globalement.

Douleur après une prothèse de hanche qui évolue favorablement mais en dents de scie.
Illustration de l’amélioration d’une douleur après prothèse de hanche : la douleur diminue progressivement mais en dents de scie.

Les douleurs peuvent même continuer à s’améliorer dans les mois qui suivent l’opération. Dans une étude australienne [4], on a demandé à 3 215 patients opérés d’une prothèse de hanche (pour arthrose) d’évaluer leur douleur à 6 mois postopératoires :

  • 1 sur 3 n’avait plus du tout de douleur ;
  • 1 sur 2 n’avait plus qu’une légère douleur.

Toutefois, bien que moins fréquemment, le niveau de douleur à 6 mois peut être plus important 😞. Dans la même étude australienne précédemment mentionnée, on apprend que 6 mois après l’opération :

  • 1 patient sur 5 avait encore une douleur modérée ;
  • 1 sur 25 une douleur sévère ;
  • 1 sur 200 une douleur extrême.

Une douleur qui dure aussi longtemps après un traumatisme ou une opération peut alors être difficile à expliquer et à traiter.

Douleur à la cuisse après une prothèse de hanche 🦵

Avoir des douleurs après une opération de prothèse de hanche normale. Pendant l’intervention, le chirurgien va en effet traumatiser de nombreux tissus (ne serait-ce que la peau, qu’il doit inciser). Cela n’a rien de surprenant.

En pratique, ce qui inquiète souvent les patients est que leur douleur se situe à un autre endroit que là où a eu lieu l’intervention. Après une opération de prothèse de hanche, on s’attend naturellement à avoir mal au niveau de la hanche, et pas ailleurs… Par exemple pas au niveau de la cuisse !

Est-il normal d’avoir mal à la cuisse après une prothèse de hanche ? Cette interrogation conduit à la question plus générale des douleurs normales et anormales suite à l’installation d’une prothèse de hanche.

Je traite précisément de ce sujet dans la première partie du présent article : « Quelles douleurs après une prothèse de hanche ? » Ce qu’il faut retenir en lien la présence d’une douleur à la cuisse après une prothèse de hanche :

Si vous êtes inquiet que cette douleur puisse indiquer une complication de votre opération, consultez un médecin généraliste ou votre chirurgien !

C’est d’ailleurs le type de douleur qui suscite le plus de questionnements sur internet après la pose d’une prothèse de hanche. Regardez : vous êtes des milliers chaque mois à vous interroger sur les douleurs à la cuisse après une prothèse de hanche :

douleur à la cuisse après prothèse de hanche, nombre de fois où l'expression est renseignée dans les moteurs de recherche
Des milliers de personnes s’interrogent chaque mois sur la douleur à la cuisse après prothèse d ehanche !

Douleurs musculaires après une prothèse de hanche 💪

Quelle que soit la technique utilisée par votre chirurgien, plusieurs des muscles de votre hanche seront abîmés pendant l’opération [5]. En ce sens, il est donc tout à fait normal qu’une partie de votre douleur postopératoire résulte de ces lésions musculaires.

Ces douleurs vous inquiètent malgré tout ? Lisez-donc la toute première section de cet article : « Quelles douleurs après une prothèse de hanche ? ».

Douleur au genou après une prothèse totale de hanche 🧎

Si vous souffrez d’une douleur au genou après vous êtes fait opérer d’une prothèse de hanche, il y a deux possibilités :

  1. Cette douleur est liée à l’opération. En ce cas, il faut identifier si celle-ci est le signe d’une complication postopératoire. Si vous vous interrogez à ce sujet, consultez votre chirurgien ou un médecin généraliste pour en avoir le cœur net. S’il ne s’agit pas d’une complication postopératoire, il y a deux options possibles :
    1. Cette douleur va finir par disparaître sans que personne sache expliquer clairement pourquoi elle s’est manifestée, ni pourquoi elle a fini par partir (mais peu importe, le plus important est qu’elle ait disparue !).
    2. Cette douleur va persister sans que personne sache expliquer clairement pourquoi, ni proposer une solution thérapeutique satisfaisante. On passe alors sur une problématique de gestion de la douleur chronique du genou.
  2. Cette douleur est indépendante de l’opération. En effet, bénéficier d’une prothèse de hanche ne garde en rien du risque de développer une douleur au genou tout à fait indépendamment (hélas…) !

Mal de dos après une prothèse de hanche 😖

Toute douleur suspecte qui survient après une opération de prothèse de hanche doit être abordée de la même façon, mal de dos compris.

À ce titre, je vous invite à lire la toute première section de cet article : « Quelles douleurs après une prothèse de hanche ? ».

Douleur du psoas après une prothèse de hanche

La plupart du temps, on ressent une douleur dans une zone corporelle plus ou moins bien délimitée (le dos, le cou, l’épaule, etc.) 🎯. À tort, on aura parfois tendance à déclarer qu’on a mal à un muscle précis, plutôt que dans la région dans laquelle se trouve se muscle. Par exemple, quelqu’un qui a mal au bras dans la région du biceps pourra dire abusivement qu’il a « mal au biceps » 💪🏼.

Pourquoi est-ce abusif ? Parce que rien ne garantit que la douleur ressentie dans la région du biceps soit provoquée par un problème au niveau du biceps lui-même. Le fonctionnement de la douleur est hélas plus complexe que cela.

Pour illustrer cette complexité, le type de cas sans doute le plus marquant est celui de la personne amputée. Parfois, celle-ci se trouve à ressentir encore des douleurs dans son membre manquant ! On appelle ce genre de douleurs des douleurs de membre fantôme 👻.

⚠️ Il est donc possible de ressentir une douleur dans une région corporelle qui n’existe plus. Cela n’a donc rien de surprenant qu’on puisse avoir l’impression qu’une douleur vient d’un muscle précis sans que cela soit réellement le cas.

Voilà pourquoi parler de « douleur du psoas » est abusif. Plutôt, on peut ressentir une douleur dans la région du muscle psoas, qui correspond plus ou moins à la région de l’aine. Voici la raison pour laquelle si vous avez l’impression d’avoir « une douleur au psoas », je vous invite à vous référer à la partie suivante !

Douleur à l’aine après une prothèse de hanche

Vous souffrez d’une douleur dans la région de l’aine après avoir été opéré d’une prothèse de hanche ? Voici la question qu’il faut vous poser :

Ma douleur fait-elle partie des suites normales de l’opération, ou bien est-elle le signe d’une complication postopératoire ? 🤔

Si vous êtes ici à lire ces lignes, c’est que vous avez probablement des doutes que cette douleur soit « normale ». La personne la mieux placée pour confirmer ou infirmer vos inquiétudes est votre chirurgien, ou à défaut, un médecin généraliste ⚕️.

Si vous avez déjà vu votre chirurgien ou un médecin généraliste, il y a 3 possibilités :

  1. Le professionnel a confirmé que votre douleur était une complication postopératoire particulière et vous a proposé le traitement adapté 👍🏼.
  2. Le professionnel estime que votre douleur fait partie des suites normales de l’opération et vous recommande de patienter encore un peu 👍🏼. Tout devrait rentrer dans l’ordre avec :
    • une prise en charge antidouleur adéquate (peut-être à modifier) ;
    • la poursuite d’une reprise progressive de vos activités de vie courante (voire la mise en place d’activités physiques régulières et adaptées) ;
    • une dose de patience.
  3. Le professionnel juge que votre douleur n’est ni une complication de la prothèse, ni une suite normale. Il pense qu’il s’agit d’autre chose… 🛸 Naturellement, la démarche à suivre à partir de là dépendre de :
    • la nature de cette autre chose ;
    • à quel point le professionnel est sûr de son diagnostic (si véritable diagnostic il y a) ;
    • des traitements disponibles pour cette autre chose ;
    • à quel point le professionnel est certain que ces traitements fonctionnent. Mais tout ça est une histoire spécifique à la chose en question, et pour laquelle il faudrait un article dédié !

Douleur sciatique après une prothèse de hanche

L’expression « douleur sciatique » est souvent utilisée pour désigner une douleur descendant dans l’arrière de la cuisse, voire de toute une jambe 🦵🏻. D’un autre côté, le terme « sciatique » fait anatomiquement référence au nerf sciatique, lequel passe effectivement derrière la cuisse.

Ainsi, il est courant qu’une personne qui déclare souffrir d’une « douleur sciatique » pense qu’elle a un problème au niveau de son « nerf sciatique ». ⚠️ Or cette conclusion est très souvent abusive [6,7]. La plupart du temps, il est malheureusement très difficile de déterminer précisément ce qui cause la douleur.

La seule chose certaine est que vous avez mal derrière la cuisse ou la jambe ! À partir de là, voici la première question à vous poser si vous venez juste de vous faire opérer d’une prothèse de hanche :

Ma douleur fait-elle partie des suites normales de l’opération, ou bien est-elle le signe d’une complication postopératoire ? 🤔

(Cliquez sur la question pour lire la suite !)

Vous pouvez renseigner votre adresse mail ci-dessous si vous souhaitez être averti des nouveaux articles :

Vous pourriez aussi aimer ces articles :

  1. Les mouvements interdits après une prothèse de hanche
  2. L’œdème après prothèse de hanche
  3. CBD et arthrose
  4. Quand et comment remarcher après une fracture du fémur ?

📕 RÉFÉRENCES 📕

études scientifiques sur la prothèse de hanche
On a beaucoup de recul sur la prothèse de hanche : ici sont représentées les plus de 18 000 études sur l’intérêt et les suites d’une arthroplastie de la hanche

[1] Santana, D. C., Emara, A. K., Orr, M. N., Klika, A. K., Higuera, C. A., Krebs, V. E., Molloy, R. M., & Piuzzi, N. S. (2020). An Update on Venous Thromboembolism Rates and Prophylaxis in Hip and Knee Arthroplasty in 2020Medicina (Kaunas, Lithuania)56(9), 416.

[2] Hasija, R., Kelly, J. J., Shah, N. V., Newman, J. M., Chan, J. J., Robinson, J., & Maheshwari, A. V. (2018). Nerve injuries associated with total hip arthroplastyJournal of clinical orthopaedics and trauma9(1), 81–86.

[3] Healy, W. L., Iorio, R., Clair, A. J., Pellegrini, V. D., Della Valle, C. J., & Berend, K. R. (2016). Complications of Total Hip Arthroplasty: Standardized List, Definitions, and Stratification Developed by The Hip SocietyClinical orthopaedics and related research474(2), 357–364.

[4] Ninomiya, K., Takahira, N., Ochiai, S., Ikeda, T., Suzuki, K., Sato, R., Ike, H., & Hirakawa, K. (2020). Incidence of postoperative complications and non- periprosthetic fractures after total hip arthroplasty: A more than 10-year follow-up retrospective cohort studyPhysical therapy research24(1), 77–83.

[5] Rykov K, Meys TWGM, Knobben BAS, Sietsma MS, Reininga IHF, Ten Have BLEF. MRI Assessment of Muscle Damage After the Posterolateral Versus Direct Anterior Approach for THA (Polada Trial). A Randomized Controlled Trial. J Arthroplasty. 2021 Sep;36(9):3248-3258.e1.

[6] van der Windt DAWM, Simons E, Riphagen II, Ammendolia C, Verhagen AP, Laslett M, Devillé W, Deyo RA, Bouter LM, de Vet HCW, Aertgeerts B. Physical examination for lumbar radiculopathy due to disc herniation in patients with low‐back pain. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 2. Art. No.: CD007431.

[7] Kim, JH., van Rijn, R.M., van Tulder, M.W. et al. Diagnostic accuracy of diagnostic imaging for lumbar disc herniation in adults with low back pain or sciatica is unknown; a systematic reviewChiropr Man Therap 26, 37 (2018).

Photo d'Albin Guillaud, kinésithérapeute

Rédigé par Albin Guillaud

Je suis kinésithérapeute libéral en Savoie. J’ai également un doctorat en santé publique.

Laisser un commentaire