Traitement kiné du canal carpien : à savoir

canal carpien traitement kiné

Vous avez un syndrome du canal carpien et vous cherchez des renseignements sur le traitement kiné de ce problème ? Kiné, vous cherchez à mettre à jour vos connaissances sur la rééducation du canal carpien, opéré ou non ?

Moi-même kinésithérapeute depuis 11 ans, je réponds dans cet article aux questions les plus fréquentes des internautes et de mes patient(e)s à ce sujet.

Mon but est de vous délivrer des informations les plus fiables et précises possibles sur ce traitement dit “conservateur”, sans opération.

Je m’appuie donc à la fois sur :

  • mon expérience de kiné,
  • des recherches poussées dans la littérature médicale internationale. Vous trouverez toutes les références en fin d’article.

J’espère que je répondrai à vos principales interrogations ! Vous pouvez sinon me laisser vos questions en commentaire, j’y répondrai (autant que je le peux à partir d’un simple commentaire).

Sentez-vous libre également de partager votre expérience si vous pensez que cela peut apporter quelque chose aux autres lecteurs et lectrices.

Bonne lecture 🙂 !

Petits rappels sur le canal carpien, ses symptômes, ses causes

Le syndrome du canal carpien est quelque chose de très fréquent : environ 5 % de la population mondiale en serait atteinte ! Surtout entre 40 et 60 ans.

Il est classé dans la grande catégorie des « troubles musculo-squelettiques » (TMS) : les problèmes qui touchent les muscles, les tendons et les articulations.

C’est donc un problème qu’on connaît plutôt bien. En tout cas mieux que beaucoup d’autres. C’est déjà une bonne chose 👍 !

Les symptômes

Ses 3 symptômes principaux sont :

  • des douleurs (plus importantes parfois d’un coup en cas de “crise”),
  • des engourdissements, des fourmillements et des picotements,
  • des pertes de force (pouvant entraîner une perte de volume musculaire au niveau de la main : les muscles d’atrophie) et de souplesse,

dans la paume de la main, la main et le bras, parfois jusqu’à l’épaule. Parfois d’un seul côté, parfois des 2 côtés. Au début, les douleurs sont surtout ressenties la nuit, et peuvent réveiller.

photos de la paume de la main montrant Là où sont souvent les picotements et engouridssements en cas de syndrome du canal carpien
Là où sont souvent les picotements et engouridssements. Image : Ostergaard PJ, Meyer MA, Earp BE. Non-operative Treatment of Carpal Tunnel Syndrome. Curr Rev Musculoskelet Med. 2020 Apr;13(2):141-147. doi: 10.1007/s12178-020-09616-0. PMID: 32124335; PMCID: PMC7174467.

Les causes

Pourquoi ces symptômesapparaissent ? Quelle cause ? C’est qu’un des nerfs du bras, le nerf médian, est écrasé ou comprimé au niveau du poignet. Les vaisseaux sanguins peuvent aussi êtres comprimés et augmenter les symptômes.

Cela arrive plus souvent chez les personnes :

  • enceintes, ou utilisant des contraceptifs oraux ;
  • pratiquant une activité répétitive du poignet plusieurs heures par jour (comme en tapant sur un clavier d’ordinateur, en scannant des produits ou en pratiquant certains sports) ;
  • obèses ;
  • atteintes d’un maladie rhumatismale inflammatoire, d’insuffisance rénale, d’hypothyroïdie, d’insuffisance cardiaque congestive, de diabète ;
  • prédisposées génétiquement à développer ce problème ;
  • alcooliques.

Le diagnostic

Comme les symptômes et facteurs de risque sont bien connus, le diagnostic se fait souvent seulement grâce à un interrogatoire et un examen clinique (en vous observant). Il n’y a pas forcément besoin d’examens complémentaires de type radiographie, échograhie, scanner ou électroneuromyogramme (EMG). Car lorsqu’on en fait, on est souvent pas plus avancé pour identifier le bon traitement !

On fait donc ces examens par imagerie que si on a vraiment des doutes : est-ce bien un canal carpien ou autre chose : arthrite du pouce, névralgie-cervico-brachiale, tendinopathie de Quervain, neuropathie périphérique.

Sinon, on se content de l’interrogatoire et de l’examen. Et éventuellement de petits tests comme le signe de Tinel, manœuvre de Phalen.

On classe parfois le syndrome du canal carpien en 3 catégories de gravité, en fonction de la durée des symptômes et du type de symptôme :

  • faible (moins d’un an) ;
  • modérée ;
  • sévère.

Le syndrome du canal carpien est souvent diagnostiqué simplement en vous posant des questions et vous examinant, car ses symptômes sont assez spécifiques.

Comment savoir si le traitement kiné peut soigner ou soulager un canal carpien ?

Il existe en gros 3 grands types de prise en charge pour un canal carpien :

  1. on attend de voir si les choses rentrent dans l’ordre toutes seules (par exemple, après une grossesse). En donnant quelques recommandations pour moins exercer les éventuelles activités à l’origine de la douleur ;
  2. on s’oriente vers un traitement conservateur : tout ce qui n’est pas chirurgical. Kinésithérapie, attelles, médicaments, etc. ;
  3. on envisage l’opération.

Chaque prise en charge a ses avantages et ses inconvénients. L’idéal selon moi est qu’on expose le plus clairement possible les différentes alternatives, leurs avantages et leurs inconvénients. Ce que j’essaie de faire dans cet article. Aux patient(e)s ensuite de trancher puisque ce sont les principaux concernés !

Dans cette partie, on va se focaliser sur une partie du traitement conservateur : la kinésithérapie (aussi appelée physiothérapie dans la plupart des pays).

Comment savoir si un traitement kiné est efficace ?

Comment savoir si la kinésithérapie marche ? Voilà au moins 3 façons :

  1. demander à vos proches s’ils ont eu ce problème, s’ils ont eu de la kiné, et si les choses sont rentrées dans l’ordre après la kiné. Problème : on ne peut pas être sûr que ce soit grâce à la kiné : le canal carpien peut s’améliorer sans forcément faire de la kiné ;
  2. s’appuyer sur l’expérience d’un(e) kiné qui a eu beaucoup de gens avec cette pathologie. C’est déjà un peu mieux, car le kiné aura un échantillon plus large. Mais là aussi, il y a des problèmes : le kiné n’est-il pas biaisé dans son jugement ? En plus, il ne peut pas comparer les améliorations avec des gens qui n’ont pas fait de kiné, puisqu’il ne les connaît pas !
  3. S’appuyer sur des études cliniques qui comparent l’évolution de patient(e)s avec et sans traitement kiné. Là encore, on trouvera des biais. Mais des 3 options, c’est tout de même, par élimination, celle qui tient le plus la route.

Donc, je vais me focaliser sur cette 3ème option, en m’appuyant sur le résultat des études cliniques. Et à défaut, ou pour compléter, sur mon expérience professionnelle.

En quoi consiste la rééducation en kinésithérapie pour le canal carpien sans chirurgie ?

Une équipe de recherche allemande s’est amusée à lister toutes les techniques utilisées par les kinés (et évaluées dans des études) pour prendre en charge une personne avec canal carpien non opéré.

Liste des traitements kinés utilisés contre le canal carpien

Voici cette liste :

  • thérapie manuelle :
    • technique neuro-dynamique de neuromobilisation du nerf médian (réalisée par les kinés, ou techniques montrées par les kinés aux patient(e)s qui réalisaient ensuite eux-même la technique) ;
    • mobilisations de tissus mous (fascias) le long du nerf médian (épaule, coude, avant-bras, poignet ou doigt) ;
    • mobilisations d’os du carpe ou des mobilisations de zones anatomiques associées, massages ;
  • kinésiotaping ;
  • ultrasons thérapeutiques ;
  • ondes de choc ;
  • laser ;
  • yoga.
séances de kinésithérapie par ultrason sur le canal carpien
Ultrasons appliqués au niveau du canal carpien. Image : Ostergaard PJ, Meyer MA, Earp BE. Non-operative Treatment of Carpal Tunnel Syndrome. Curr Rev Musculoskelet Med. 2020 Apr;13(2):141-147. doi: 10.1007/s12178-020-09616-0. PMID: 32124335; PMCID: PMC7174467.

L’efficacité de ces techniques était comparée à :

  • ne rien faire de particulier / liste d’attente ;
  • thérapie fictive ;
  • porter une attelle ;
  • une autre forme de thérapie manuelle.

Voici ce que conclue cette équipe de recherche qui est allée regarder les résultats de ces différentes études :

  • les techniques neurodynamiques ont permis d’obtenir, dès 2 semaines, des changements positifs et cliniquement significatifs dans le soulagement de l’intensité des symptômes, des douleurs, des hypoesthésies et des paresthésies, de la fonctionnalité des mains ;
  • la mobilisation neurodynamique s’est avérée nettement supérieure à la mobilisation des os du carpe, en termes de rapidité d’efficacité, mais comparable à la rapidité d’efficacité de la mobilisation des tissus mous ;
  • la physiotherapie (laser, ultrason) a réduit les douleurs mais au bout de plusieurs semaines.

Source : Gräf 2022

Les résultats de cette synthèse d’étude vont-elles dans le sens des autres synthèses parues sur le sujet ? Vous trouverez en fin d’article les références vers ces autres synthèses, mais pour répondre rapidement à cette question, on peut dire : oui.

Cependant, ces études ne suivent pas les patient(e)s à long terme. Seulement sur quelques semaines, tout au plus quelques mois.

Voici les conclusions d’une des meilleures synthèses que j’ai pu lire sur le traitement conservateur du canal carpien :

Dans le meilleur des cas, le traitement ne repose pas seulement sur une théorie plausible expliquant comment il exerce son effet, mais il est également efficace (il présente des avantages importants pour le patient) dans le cadre d’un ou de plusieurs grands essais rigoureux contrôlés par placebo, il apporte également des avantages pertinents dans un contexte clinique pragmatique avec une population et des prestataires de soins divers (efficacité) et, enfin, il vaut la peine d’être utilisé (rapport coût-efficacité).

Aucune des modalités de traitement examinées dans cette synthèse ne remplit tous ces critères. Si la plupart des traitements ont montré de légers avantages dans les essais individuels, les résultats globaux sont souvent incohérents d’une étude à l’autre et la plupart des études présentent de graves lacunes méthodologiques.

Dans certaines études, des bénéfices potentiellement importants sur le plan clinique ont même été observés, mais jamais dans plusieurs études indépendantes de haute qualité.

Karlajanen 2022

Je sais que ce n’est pas forcément ce qu’on a envie de lire ou d’entendre. Mais je préfère vous délivrer ici les informations les plus factuelles possibles…

Cette position est confirmée par d’autres synthèses d’études sur les traitements kinés, les exercices et la rééducation du canal carpien. Vous les trouverez en référence en fin d’article, dont celle de la collaboration Cochrane.

Traitement kiné le plus susceptible d’être efficace

Dans mes recommandations de prises en charge, je priorise toujours les traitements kinés qui nécessitent le moins d’avoir recours à un matériel ou à une tierce personne.

Et je maximise bien sûr les traitements les plus susceptibles d’être efficaces avec le moins d’effets secondaires possibles.

Avec tous ces critères, le traitement kiné de premier choix selon moi est :

  • d’identifier avec vous vos gènes précises actuelles ;
  • de définir des objectifs réalistes et atteignables au regard de ces gênes ;
  • d’identifier des choses que vous pouvez mettre en place pour atteindre ces objectifs. Cela inclue souvent de :
    • vous rassurer sur vos appréhensions,
    • vous encourager à être plus actif au quotidien ;
    • trouver les situations qui sons suceptibles d’aggraver vos troubles musculo-squelettiques (comme le canal carpien) et envisager des alternatives ;
    • réaliser des mouvements de libération du nerf médian (technique dite traitement neurodynamique du nerf médian, ULNT). Il existe des variantes pour mettre en tension plutôt le nerf radial ou ulnaire. Les kinés réalisent un bilan lors de la première séance pour identifier la prise en charge qui vous correspond le plus.

Voici une vidéo volontairement sobre qui explique très bien cette technique d’étirement du nerf médian :

Étirement du nerf médian. Appelé de manière plus complexe “technique neurodynamique du libération du nerf médian”.

La kinésithérapie ne se réduit pas à vous faire faire des mouvements ou des exercices ou à vous mobiliser ou masser pour soulager les douleurs.

En quoi consiste la rééducation en kinésithérapie pour le canal carpien après chirurgie ?

Déjà, sachez que c’est assez rare qu’on fasse des séances de kiné après une opération du canal carpien. Tout simplement car cela n’est pas pris en charge d’office par l’Assurance maladie en France.

Même si vous avez une ordonnance pour des séances, il faudra passer par d’autres démarches administratives assez pénibles pour obtenir un remboursement de la sécu et des mutuelles (une demande d’accord préalable pour “libération du nerf médian au canal carpein”).

Quelques études ont été réalisées pour savoir si la rééducation après chirurgie du canal carpien apportait un plus. Cela ne semble pas être le cas (Peters 2016).

Lorsqu’un traitement kiné est tout de même proposé, voici les principaux axes de prise en charge :

  • vous rassurer, répondre à vos questions sur l’évolution, ce que vous avez le droit de faire, ce qu’il vaut mieux éviter de faire, quand et comment reprendre les différentes activités ;
  • observer l’amplitude de mouvement de vos différentes articulations de la main et du poignet. Vous montrer des exercices adaptés à votre situation pour entretenir cette mobilité ou la récupérer. Et si tout va bien, simplement vous dire que vous n’avez rien besoin de faire de spécifique (ça arrive très souvent !) ;
  • vérifier la force de vos muscles et vous recommander des petits exercices si nécessaire (là encore, il n’y a souvent pas besoin) ;
  • vous délivrer des conseils pour soulager les éventuelles douleurs.

Les séances de rééducation en kinésithérapie après chirurgie du canal carpien ne sont pas souvent prescrites et nécessitent une demande d’accord prélaable de la sécurité sociale. Souvent, la simple reprise progressive du quotidien suffit pour bien récupérer de l’opération.

Si vous ressentez le besoin d’en savoir plus sur la période de récupération après une opération du canal carpien, j’ai conçu ce guide au format ebook :

Qui peut prescrire des séances de kiné du canal carpien ?

En France, les séances de kiné doivent être prescrites par un médecin pour être remboursées par l’Assurance maladie et les mutuelles.

Peu importe le médecin :

  • votre médecin généraliste,
  • un rhumatologue,
  • un chirurgien,
  • un médecin du sport…

Tous les médecins, quelque soit leur spécialités, peuvent prescrire des séances de rééducation pour un problème de canal carpien.

ℹ️ Pour des raisons de confidentialité (les ordonnances peuvent être lues par le personnel administratif de l’Assurance maladie), il n’y a pas forcément besoin de marquer sur l’ordonnance « séance de kiné pour canal carpien ». Quelque chose comme « rééducation du membre supérieur » est tout à fait suffisant.

Les séances de kiné sont-elles remboursées pour le canal carpien ?

Le canal carpien est un cas un peu particulier pour ce qui est du remboursement du traitement kiné :

  • si vous n’avez pas été opéré, vous pouvez bénéficier de séances prises en charge par la sécu et les mutuelles. Il vous faut simplement une ordonnance ;
  • si vous avez été opéré du canal carpien, même si vous avez une ordonnance pour des séances, cela ne suffit pas pour être pris en charge !

    Il faut cette ordonnance, mais en plus, votre kiné doit faire des démarches administratives supplémentaires. Ça s’appelle une demande d’accord préalable à l’Assurance maladie… Tout un programme !

    Si l’Assurance maladie ne refuse pas cette demande, vous pourrez alors bénéficier des séances de kiné et de leur prise en charge par votre sécu et mutuelle.

Quand avoir recours à la chirurgie du canal carpien ?

Pour répondre à cette question sur l’efficacité de la chirurgie contre le canal carpien, je m’appuie sur les travaux de la collaboration Cochrane.

Une association internationale qui regroupe plusieurs centaines d’équipes de recherche essayant de créer des synthèses de bonne qualité sur l’efficacité des prises en charge en santé.

TraitementRésultatRéférence
Comparaison de l’efficacité des différentes interventions chirurgicale de décompression du tunel carpienAucune preuve solide ne permet d’établir le bien‐fondé du remplacement de la libération effractive du canal carpien traditionnelle par les interventions chirurgicales alternatives existantes dans le traitement du syndrome du canal carpien. La décision de pratiquer une libération endoscopique du canal carpien au lieu d’une libération effractive semble dépendre des préférences des chirurgiens et des patients.Scholten 2007
Efficacité de la chirurgie par rapport aux traitements non chirurgicauxLe traitement chirurgical du syndrome du canal carpien soulage les symptômes beaucoup mieux que la pose d’une attelle. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si cette conclusion s’applique aux personnes présentant des symptômes légers et si le traitement chirurgical est plus efficace que l’injection de corticostéroïdes.Verdugo 2008
Comparaison de la libération sous endoscopie par rapport aux autres techniques chirurgicalesElles sont aussi efficaces l’une que l’autre dans dans le soulagement des symptômes et l’amélioration du statut fonctionnel. Bien que la libération sous endoscopie puisse être significativement plus bénéfique du point de vue fonctionnel pour l’amélioration de la force de préhension. Elle semble aussi être associée à moins de complications mineures, mais nous n’avons trouvé aucune différence dans les taux de complications majeures. Le retour au travail est plus rapide après une libération endoscopique, d’en moyenne huit jours. Les conclusions de cette revue sont limitées par le risque de biais élevé, une imprécision statistique et un manque de cohérence dans les études incluses.Vasiliadis 2014
Les traitements chirurgicaux du canal carpien, évalués par la Collaboration Cochrane

Conclusion : la chirurgie fonctionne mieux que le port d’attelle pour soulager durablement les douleurs du canal carpien.

J’ai prévu de faire un article plus complet sur la chirurgie du canal carpien, évoquant notamment les effets secondaires et l’efficacité plus précise. Vous pouvez vous abonner au site si vous souhaitez être mis au courant des nouveaux articles :

Quels autres traitements du canal carpien existent ?

Je m’appuie à nouveau sur les travaux de la Collaboration Cochrane pour repertorier les traitements conservateurs autres que la kinésithérapie pour soulager les douleurs et autres symptômes liés au canal carpien.

Voici les traitements conservateurs autres que la kinésithérapie que la Cochrane a étudié, et ce qu’elle en dit.

TraitementRésultatRéférence
Injection locale de corticostéroïdesL’injection locale de corticostéroïdes est efficace pour le traitement du syndrome du canal carpien léger et modéré, avec des bénéfices qui durent jusqu’à six mois et un besoin réduit de chirurgie jusqu’à 12 mois. Lorsqu’ils étaient rapportés, les événements indésirables graves étaient rares.Ashworth 2023
Thérapie laserIl n’y a pas suffisamment de preuves pour soutenir que la thérapie laser est meilleur ou pire que tout autre type de traitement non chirurgical dans la gestion du syndrome du canal carpien.Rankin 2017
Ultrasons thérapeutiquesSeules des données de qualité médiocre provenant de données très limitées suggèrent que les ultrasons thérapeutiques pourraient être plus efficaces qu’un placebo pour l’amélioration des symptômes à court ou à long terme chez les personnes souffrant du canal carpien.Page 2013
Améliorer la posture, l’installation, l’ergonomieIl n’y a pas suffisamment de données provenant d’essais contrôlés randomisés pour déterminer si le positionnement ou l’équipement ergonomique est bénéfique ou nuisible pour ce qui concerne le traitement du syndrome du canal carpien.O’connor 2012
Attelles, orthèses de jour ou de nuitLes preuves limitées n’excluent pas de petites améliorations des symptômes du canal carpien et de la fonction de la main, mais elles peuvent ne pas être cliniquement importantes, et la pertinence clinique de petites différences avec l’attelle n’est pas claire. Les données à faible degré de certitude suggèrent que les personnes ont plus de chances d’obtenir une amélioration globale avec les attelles nocturnes qu’avec l’absence de traitement. L’attelle étant une intervention relativement peu coûteuse et sans inconvénient plausible à long terme, de faibles effets pourraient justifier son utilisation, en particulier lorsque les patients ne souhaitent pas subir d’intervention chirurgicale ou d’injections.Karjalainen 2023
Les traitements conservateurs autres que la kinésithérapie étudiés par la Collaboration Cochrane
Photo d'une injection de corticostéroïde dans le canal carpien
Injection locale de corticostéroïde dans le canal carpien. Image : Ostergaard PJ, Meyer MA, Earp BE. Non-operative Treatment of Carpal Tunnel Syndrome. Curr Rev Musculoskelet Med. 2020 Apr;13(2):141-147. doi: 10.1007/s12178-020-09616-0. PMID: 32124335; PMCID: PMC7174467.

Les attelles peuvent êtes remboursées si vous avez une ordonnance de votre kiné ou médecin.

Elles s’achètent en phamarcie, magasin de matériel (para)médical, parfois dans des grandes surfaces (comme Lidl), ou par internet. Voici celles que j’ai identifié comme étant de meilleur rapport qualité-prix sur Amazon :

Attelle de nuit contre le syndrome du canal carpien
⭐⭐⭐⭐⭐ 4,5/5 – 7188 avis
Main droite ou gauche, ou 2 côtés
22,95
  • attelle canal carpien

Conclusion : les injections de corticostéroïdes peuvent soulager les douleurs, tout comme le port d’attelle la nuit (avec moins d’effet, mais aussi moins de risque).

Existe-t-il un traitement naturel du canal carpien ?

Dans cet article, j’ai déjà évoqué de nombreux traitements “naturels”. Si on met derrière ce terme “sans médicament”, ou “sans opération” :

  • prise en charge en kinésithérapie ;
  • port d’une attelle nocturne ;
  • exercices de libération du canal carpien (étirements).

Certaines personnes se demandent si :

  • les huiles essentielles,
  • l’homéopathie,
  • l’acupuncture,
  • ou d’autres “remèdes” de ce type peuvent être utiles.

Voici ma position à ce sujet.

Beaucoup d’autres traitements évoqués ici sont théoriquement plus suceptibles d’etre efficaces que ces derniers listés. Pourtant, on a souvent du mal à réunir des preuves d’efficacité significative de ces traitements en thoérie plus efficaces.

Dans ce contexte, je trouve plus raisonnable de penser que ces autres traitements naturels ne sont probablement pas plus efficaces au-delà d’un effet placebo.

Voici les conclusions d’une revue Cochrane sur le sujet :

L’acupuncture et l’acupuncture au laser pourraient n’avoir que peu ou pas d’effet à court terme sur les symptômes du canal carpien comparativement au placebo ou à l’acupuncture simulée.

Il n’est pas certain que l’acupuncture et les interventions connexes soient plus efficaces ou moins efficaces pour soulager les symptômes que les corticoïdes pour les blocs nerveux, les corticoïdes oraux, la vitamine B12, l’ibuprofène, les attelles ou lorsqu’elles sont associées à des AINS et à des vitamines, étant donné que le degré de certitude des conclusions tirées à partir des données probantes est faible ou très faible et que la plupart des données proviennent d’observations à court terme.

Choi 2018

***

J’espère qu’après avoir lu cet article, vous avez un avis plus clair sur le traitement kiné (ou autre) le plus adapté à votre propre façon d’envisager les soins pour ce type de problème.

Des questions, des remarques ? L’espace commentaire est prévu à cet effet !

📬

Cet article vous a plu ? Vous pouvez vous abonner pour être informé des nouveaux articles :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

  1. Combien de temps dure une névralgie cervico-brachiale
  2. Traitement kiné de l’hallux valgus non opéré
  3. Un traitement naturel de l’arthrose ?

📚 SOURCES

J’ai identifié ces publications par des recherches via la Medline/Pubmed, la plus grosse base de donné au monde d’études en médecine. J’ai utilisé les précieux services de Sci-Hub pour consulter les articles qui n’étaient pas en accès libre.

Revue récente générale en accès libre : Genova A, Dix O, Saefan A, Thakur M, Hassan A. Carpal Tunnel Syndrome: A Review of Literature. Cureus. 2020 Mar 19;12(3):e7333. doi: 10.7759/cureus.7333. PMID: 32313774; PMCID: PMC7164699.

Et : Malakootian M, Soveizi M, Gholipour A, Oveisee M. Pathophysiology, Diagnosis, Treatment, and Genetics of Carpal Tunnel Syndrome: A Review. Cell Mol Neurobiol. 2022 Oct 10. doi: 10.1007/s10571-022-01297-2. Epub ahead of print. PMID: 36217059.

Liste et évaluation des traitements conservateurs : Ostergaard PJ, Meyer MA, Earp BE. Non-operative Treatment of Carpal Tunnel Syndrome. Curr Rev Musculoskelet Med. 2020 Apr;13(2):141-147. doi: 10.1007/s12178-020-09616-0. PMID: 32124335; PMCID: PMC7174467.

et aussi : Karjalanen T, Raatikainen S, Jaatinen K, Lusa V. Update on Efficacy of Conservative Treatments for Carpal Tunnel Syndrome. J Clin Med. 2022 Feb 11;11(4):950. doi: 10.3390/jcm11040950. PMID: 35207222; PMCID: PMC8877380

et aussi : Hernández-Secorún M, Montaña-Cortés R, Hidalgo-García C, Rodríguez-Sanz J, Corral-de-Toro J, Monti-Ballano S, Hamam-Alcober S, Tricás-Moreno JM, Lucha-López MO. Effectiveness of Conservative Treatment According to Severity and Systemic Disease in Carpal Tunnel Syndrome: A Systematic Review. Int J Environ Res Public Health. 2021 Feb 28;18(5):2365. doi: 10.3390/ijerph18052365. PMID: 33671060; PMCID: PMC7957741.

Énumération des différentes techniques utilisées par les kinés, sur les canals carpiens opérés ou non opérés : Zaralieva A, Georgiev GP, Karabinov V, Iliev A, Aleksiev A. Physical Therapy and Rehabilitation Approaches in Patients with Carpal Tunnel Syndrome. Cureus. 2020 Mar 3;12(3):e7171. doi: 10.7759/cureus.7171. PMID: 32257712; PMCID: PMC7117610.

Gräf JK, Lüdtke K, Wollesen B. Physio- und sporttherapeutische Interventionen zur Behandlung eines Karpaltunnelsyndroms : Eine systematische Übersichtsarbeit [Physiotherapy and sports therapeutic interventions for treatment of carpal tunnel syndrome : A systematic review]. Schmerz. 2022 Aug;36(4):256-265. German. doi: 10.1007/s00482-022-00637-x. Epub 2022 Mar 14. PMID: 35286465; PMCID: PMC9300529.

Ondes de choc : Chen KT, Chen YP, Kuo YJ, Chiang MH. Extracorporeal Shock Wave Therapy Provides Limited Therapeutic Effects on Carpal Tunnel Syndrome: A Systematic Review and Meta-Analysis. Medicina (Kaunas). 2022 May 19;58(5):677. doi: 10.3390/medicina58050677. PMID: 35630095; PMCID: PMC9144370.

Thérapies manuelles : Jiménez-Del-Barrio S, Cadellans-Arróniz A, Ceballos-Laita L, Estébanez-de-Miguel E, López-de-Celis C, Bueno-Gracia E, Pérez-Bellmunt A. The effectiveness of manual therapy on pain, physical function, and nerve conduction studies in carpal tunnel syndrome patients: a systematic review and meta-analysis. Int Orthop. 2022 Feb;46(2):301-312. doi: 10.1007/s00264-021-05272-2. Epub 2021 Dec 3. PMID: 34862562; PMCID: PMC8782801.

Médecines alternatives et complémentaires : Li T, Yan J, Hu J, Liu X, Wang F. Efficacy and safety of electroacupuncture for carpal tunnel syndrome (CTS): A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Front Surg. 2022 Sep 23;9:952361. doi: 10.3389/fsurg.2022.952361. PMID: 36211261; PMCID: PMC9539120.

Habitudes de vie : Lampainen K, Hulkkonen S, Ryhänen J, Curti S, Shiri R. Is Smoking Associated with Carpal Tunnel Syndrome? A Meta-Analysis. Healthcare (Basel). 2022 Oct 11;10(10):1988. doi: 10.3390/healthcare10101988. PMID: 36292435; PMCID: PMC9601480.

Ameli.fr Demande d’accord préalable pour libération du nerf médian au canal carpien

Revues Cochrane sur les traitements chirurgicaux et conservateurs

Ashworth NL, Bland JD P, Chapman KM, Tardif G, Albarqouni L, Nagendran A. Local corticosteroid injection versus placebo for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2023, Issue 2. Art. No.: CD015148. DOI: 10.1002/14651858.CD015148. Accessed 15 March 2023.

Rankin IA, Sargeant H, Rehman H, Gurusamy KS. Low‐level laser therapy for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2017, Issue 8. Art. No.: CD012765. DOI: 10.1002/14651858.CD012765. Accessed 15 March 2023.

Page MJ, O’Connor D, Pitt V, Massy‐Westropp N. Therapeutic ultrasound for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 3. Art. No.: CD009601. DOI: 10.1002/14651858.CD009601.pub2. Accessed 15 March 2023.

O’Connor D, Page MJ, Marshall SC, Massy‐Westropp N. Ergonomic positioning or equipment for treating carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD009600. DOI: 10.1002/14651858.CD009600. Accessed 15 March 2023.

Vasiliadis HS, Georgoulas P, Shrier I, Salanti G, Scholten RJPM. Endoscopic release for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 1. Art. No.: CD008265. DOI: 10.1002/14651858.CD008265.pub2. Accessed 15 March 2023.

Scholten RJPM, Mink van der Molen A, Uitdehaag BMJ, Bouter LM, de Vet HCW. Surgical treatment options for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 4. Art. No.: CD003905. DOI: 10.1002/14651858.CD003905.pub3. Accessed 15 March 2023.

Page MJ, O’Connor D, Pitt V, Massy‐Westropp N. Exercise and mobilisation interventions for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 6. Art. No.: CD009899. DOI: 10.1002/14651858.CD009899. Accessed 15 March 2023.

Vasiliadis HS, Georgoulas P, Shrier I, Salanti G, Scholten RJPM. Endoscopic release for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 1. Art. No.: CD008265. DOI: 10.1002/14651858.CD008265.pub2. Accessed 15 March 2023.

Verdugo RJ, Salinas RA, Castillo JL, Cea G. Surgical versus non‐surgical treatment for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 4. Art. No.: CD001552. DOI: 10.1002/14651858.CD001552.pub2. Accessed 15 March 2023.

Karjalainen TV, Lusa V, Page MJ, O’Connor D, Massy-Westropp N, Peters SE. Splinting for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2023, Issue 2. Art. No.: CD010003. DOI: 10.1002/14651858.CD010003.pub2. Accessed 15 March 2023.

Peters S, Page MJ, Coppieters MW, Ross M, Johnston V. Rehabilitation following carpal tunnel release. Cochrane Database of Systematic Reviews 2016, Issue 2. Art. No.: CD004158. DOI: 10.1002/14651858.CD004158.pub3. Accessed 15 March 2023.

Choi GH, Wieland LS, Lee H, Sim H, Lee MS, Shin BC. Acupuncture and related interventions for the treatment of symptoms associated with carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2018, Issue 12. Art. No.: CD011215. DOI: 10.1002/14651858.CD011215.pub2. Accessed 15 March 2023.

photo de nelly darbois, kinésithérapeute et rédactrice web santé
Rédigé par Nelly Darbois

J’aime écrire des articles qui répondent à vos questions. En me basant sur mon expérience de kiné & rédactrice scientifique, et sur des recherches approfondies dans la littérature scientifique internationale.

J’habite en Savoie 🌞❄️, où j’ai crée ce site dorénavant visité par plus de 6 000 personnes chaque jour.

# Mes ebooks pour les patient(e)s
# Mes ebooks pour les kinés

Publié par Nelly Darbois

J'aime écrire des articles qui répondent aux questions des internautes en me basant sur mon expérience et des recherches approfondies dans la littérature scientifique internationale. J'habite en Savoie 🌄❄️ où je travaille comme kiné et créatrice de contenu pour des revues scientifiques et des sites web.