Fracture de la rotule : traitement, rééducation, temps de guérison

Infographie sur la fracture de rotule, son traitement, sa rééducation, son temps de guérison

On vous a diagnostiqué une fracture de la patella ? Cela signifie que votre rotule est cassée. Quelque soit la prise en charge dont vous bénéficiez, il faudra quelques semaines à votre rotule pour bien consolider.

Voici les réponses aux questions que vous vous posez sûrement sur le traitement, la rééducation, le temps de guérison et les éventuelles séquelles d’une fracture de la rotule.

Pour répondre à ces questions, je me base :

  • sur mon expérience de 10 ans comme kinésithérapeute en service de chirurgie traumatologique, en centre de rééducation et libéral ;
  • sur des recherches et lectures approfondies de la littérature médicale internationale sur la prise en charge d’une fracture de rotule.

Vous pouvez laisser en commentaire toute question complémentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Voici pour commencer le sommaire de cet article :

Le contenu de cet article résumé en vidéo (durée = 8 min)

Différents types de fracture de rotule

1 % de toutes les fractures qui surviennent chez l’être humain touchent la rotule, qu’on appelle aussi patella. Elles arrivent souvent suite à un choc sur le genou plié (en tombant ou lors d’un accident de voiture), souvent chez les personnes entre 20 et 50 ans, et plus chez les femmes que les hommes. Une fracture de la rotule chez la personne âgée (plus de 65 ans) est traité de manière similaire.

Une fracture de la patella passe rarement inaperçue. Ses symptômes sont :

  • des douleurs importantes au niveau du genou ;
  • un gonflement et un hématome aux environs de la rotule ;
  • une difficulté pour marcher, plier ou tendre le genou.

Une radiographie du genou permet de confirmer avec certitude le diagnostic, mais aussi le type de fracture.

La fracture peut avoir différentes caractéristiques :

  • elle est non déplacée (les fragments osseux se touchent ou presque) ou déplacée (les fragments osseux ne sont plus en contact, ils sont espacés de plus de 2 mm) ;
  • elle peut être verticale ou transversale (os brisé en 2 dans ces 2 cas ; la fracture transverse est plus fréquente) ou comminutive (os brisé en plus de deux fragments), plus rarement stellaire, ostéochondrale ou apicale ;
  • elle est ouverte ou fermée.
Radiographie d'une fracture transverse et déplacée de la rotule nécessitant une opération
Fracture transverse de la rotule. L’écart entre les 2 fragments osseux est très important. Il s’agit donc d’une fracture déplacée, nécessitant une opération. Source : Mao 2013

Quelque soit le type de fracture de rotule que vous avez, la prise en charge est la même dans les grandes lignes. L’équipe médicale et paramédicale qui vous prend en charge là personnalisera en fonction du type de fracture, de votre état de santé, de vos antécédents.

Traitement d’une fracture de rotule non déplacée (non opérée)

Le plus souvent, une fracture de rotule non déplacée ne sera pas opérée. On parle de traitement conservateur. On sait qu’elle va consolider sans qu’il y ait besoin de chirurgie. Le traitement consistera donc simplement en :

  • une supervision médicale et paramédicale ;
  • une immobilisation relative du genou ;
  • des exercices de rééducation et de reprise des activités, progressivement.

Immobilisation du genou

Peut-on plier et tendre le genou juste après une fracture de la rotule non opérée ? C’est une question pertinente. Normalement, le médecin que vous avez consulté devra vous faire des recommandations à ce sujet. Mais il n’y a pas de réel consensus, et encore moins d’études comparatives qui nous permettraient de dire avec une grande certitude qu’il faut ou qu’il ne faut pas plier ou immobiliser le genou.

Que doit-on faire alors ?

L’attelle

En général, une attelle va vous être prescrite. Elle permet de garder le genou tendu ou avec un tout petit peu de flexion (10°). Certaines équipes vous diront de garder cette attelle H24 pendant 10 jours, d’autres pendant 4 à 6 semaines. D’autres vous diront de l’enlever pendant les séances de kinés et la nuit. D’autres enfin vous diront de mettre l’attelle seulement pour vous soulager lorsque vous avez mal, ou pour vous déplacer. Peut-être même qu’on ne vous prescrire même pas d’attelle !

Il est très difficile de donner une recommandation générale à ce sujet. Cela dépend vraiment de vos habitudes de vie, de la saison (ces attelles très chaudes et très engloblantes sont beaucoup plus supportables en plein hiver que l’été par 40°), de votre douleur, de l’appréhension que vous avez à l’idée de ne pas consolider ou de vous enraidir…

Discutez-en avec votre médecin ou kiné. Pesez les pour et les contre à porter plus ou moins l’attelle dans votre situation. Généralement, il y a tout de même plus de contre que de pour.

En règle générale, les personnes que je prends en charge portent l’attelle pour les déplacements les premiers jours, mais l’enlèvent la nuit et lorsqu’elles sont assises ou couchés. Puis elles l’abandonnent totalement et progressivement au bout de quelques jours, tout au plus 3 ou 4 semaines.

Il arrive parfois que les personnes n’aient pas d’attelle prescrite. S’il n’y a pas de douleur ou de gène (au repos comme debout ou à la marche), tout va bien, on peut se passer d’attelle dans ce cas.

Attelle d'immobilisation du genou après une fracture de rotule
C’est probablement ce type d’attelle que vous aurez après une fracture de rotule, opérée ou non.

Plier et tendre le genou

À partir du moment où vous enlevez l’attelle de temps en temps ou tout le temps, il se pose une question importante : que faire de votre jambe ? Vaut-il mieux là laisser pliée ou tendue ?

La rotule consolide mieux lorsque la jambe est tendue, car le muscle (le quadriceps) qui s’insère dessus tire un peu sur la rotule lorsque le genou est plié. En général, on recommande donc :

  1. d’avoir assez souvent la jambe tendue, mais pas tout le temps non plus pour éviter qu’elle s’enraidisse ;
  2. de ne pas dépasser pendant 4 à 6 semaines 90° de flexion de genou (jambe à la verticale par rapport à la cuisse).

Un des plus gros enjeux de la prise en charge en kinésithérapie est justement de trouver le bon dosage pour vous.

Le genou doit être assez souvent tendu, et peut être plié sans forcer jusqu’à 90° pendant 4 à 6 semaines.

L’appui sur la jambe fracturée

Là encore, on voit différentes recommandations concernant l’appui sur la jambe fracturée. Le plus souvent, l’appui est autorisé : vous pouvez vous mettre debout en appuyant sur la jambe où la patella est fracturée, et même marcher.

Mais vous aurez en général besoin de 2 cannes béquilles pour ne pas mettre tout le poids de votre corps sur la jambe fracturée. Au fil des jours et des semaines, vous appuierez de moins en moins sur les béquilles, jusqu’à ne plus en avoir besoin.

La marche est possible en appuyant sur la jambe fracturée, plutôt avec 2 cannes béquilles que sans rien.

Rééducation d’une fracture non opérée

Des séances de kinésithérapie sont souvent prescrites en cas de fracture de rotule même non déplacée et non opérée (en attendant l’accès direct à la kinésithérapie). Elles ont lieu en général en cabinet ou à domicile, parfois même en téléconsultation et télé-soin.

Le but de ces séances est de :

  • répondre aux questions que vous vous posez, vous rassurer ;
  • vous aider à trouver le bon équilibre pour vous entre repos et marche, flexions de genou répétées ou jambe continuellement en extension ;
  • vous aider dans un second temps à reprendre toutes vos activités plus physiques d’avant (marche sans béquilles, course à pied, port de charge, sports, conduire une voiture…)

La kinésithérapie ne permet pas d’accélérer le processus de consolidation osseuse, qui prend au minimum 4 à 6 semaines. L’objectif est simplement de vous aider à traverser cette période plus sereinement et à pouvoir reprendre dès que possible vos activités, sans enraidissement ou perte musculaire trop importante.

Il n’y a pas de nombre minimal de séances de kiné : certaines personnes auront besoin de seulement 3 à 5 séances, d’autres auront besoin de 2 ou 3 séances par semaine durant plusieurs semaines. Il n’y a pas besoin non plus de matériel spécifique tel que de l’électrothérapie : son utilisation ne vous fera pas récupérer plus vite.

Le but de la rééducation après une fracture de rotule est de reprendre progressivement ses activités d’avant en retrouvant une flexion et une extension du genou totale, et suffisamment de force dans le quadriceps (le muscle de la cuisse).

Traitement d’une fracture de rotule déplacée

Parfois la fracture de la patella est trop importante pour qu’on pense qu’elle puisse consolider sans qu’elle soit opérée. Dans ce cas, une opération est réalisée le jour même, ou dans les jours qui suivent l’accident.

Chirurgie : cerclage, haubanage

Il existe différentes techniques de chirurgie de la rotule. Actuellement, nous n’avons pas assez de recul pour savoir si certaines techniques chirurgicales sont meilleures que d’autres (Cochrane 2021).

Chaque équipe chirurgicale a ses propres habitudes. L’équipe qui vous a opéré est la plus à même de vous expliquer ce qu’elle a réalisé spécifiquement sur vous. Vous sortez aussi de l’hôpital avec un compte-rendu opératoire qui résume l’opération (vous allez apprendre du nouveau vocabulaire !!).

Fracture de la rotule opérée par cerclage et haubanage
À gauche, la fracture comminutive (beaucoup de fragments osseux séparés). À droite, la rotule après l’opération. On voit les fils en forme de hauban qu’a mis l’équipe chirurgicale, en plus de broches et des agrafes (pour la cicatrice). Source : Hyung Keun Song 2014

En général, le chirurgien ou la chirurgienne :

  • réduit la fracture (remet aux bons endroits les différents bouts d’os) ;
  • pose des broches pour faire tenir entre eux les différents fragments osseux ;
  • pose de sortes de fils en métal pour consolider l’ensemble (le fameux cerclage-haubanage).

La chirurgie consiste à remettre dans l’axe et stabiliser les différents segments osseux.

Des bas ou chaussettes de contention vous seront certainement prescrits pour limiter le risque de phlébite (survenant dans tous les cas très rarement).

Chaussettes de contention mixte
44,95
  • Chaussettes de contention pour faire diminuer oedème de cheville
Bas de contention mixte
33,90
  • Bas de contention pour faire diminuer un oedème de cheville

L’immobilisation

Le plus souvent, une attelle vous sera prescrite pour immobiliser le genou jambe tendue. C’est comme cela que la patella consolide le mieux. Selon les situations, vous pourrez avoir comme consigne :

  • de garder l’attelle H24 pendant 3 à 6 semaines (l’enlever seulement pour vous laver) ;
  • de là garder la journée ;
  • de là porter que si vous changez de position, marchez, êtes debout ;
  • de là porter qu’en cas de douleur.

Il n’y a pas d’études comparatives qui nous permettent de dire qu’il vaut mieux porter l’attelle tout le temps ou très peu. Plus votre fracture est complexe et instable, plus il vous sera recommandé d’être prudent, de garder l’attelle, et de limiter la flexion de genou.

Dans tous les cas, vous devrez limiter la flexion de genou dans les semaines qui suivent l’opération. En général, il est recommandé de ne pas dépasser 90° durant 3 à 6 semaines. C’est aussi la douleur qui doit vous guider.

L’appui sur la jambe fracturée

Le plus souvent, l’appui est autorisé le jour même de l’opération. C’est-à-dire que vous pouvez marcher en posant votre pied par terre, en fonction de la douleur. Vous aurez besoin de cannes béquilles pour soulager un peu l’appui (votre kiné peut vous faire une ordonnance). Progressivement, vous appuierez de plus en plus sur votre jambe opérée, jusqu’à ne plus avoir besoin de béquilles (au bout de 2 à 6 semaines après l’opération en moyenne).

Faites-le point avec une personne qui a accès à votre dossier médical et chirurgical pour savoir si vous avez bien l’autorisation d’appuyer, et si oui, si c’est à 100% de votre poids de corps ou non.

Après une opération pour une fracture de la rotule, l’appui est le plus souvent autorisé.

La rééducation

Que vous ayez été opéré ou non de la rotule, la rééducation se déroule à peu près de la même façon. Le but est de vous accompagner dans la reprise progressive de toutes vos activités d’avant :

  • marcher ;
  • reconduire ;
  • faire du sport.

Pour cela, votre kinésithérapeute vous aidera à :

  • retrouver une bonne mobilité en flexion et extension du genou ;
  • éviter l’enraidissement des autres articulations ;
  • récupérer en force musculaire ;
  • marcher progressivement sans les béquilles.

En général, vous débutez la kinésithérapie à l’hôpital dès le lendemain de l’intervention. Vous continuez ensuite en libéral (à domicile ou en cabinet). Certaines personnes se contentent de quelques séances. Elles se prennent ensuite en charge par elle-même, en faisant ponctuellement un point avec leur kiné. D’autres sont demandeuses d’une prise en charge plus régulière, en général une à trois fois par semaine durant quelques semaines à quelques mois.

Le TENS peut soulager vos douleurs dans les jours qui suivent l’opération, mais il n’est pas du tout indispensable.

Il n’y a pas d’études qui comparent la récupération des personne ayant eu peu VS beaucoup de kinésithérapie. Discutez avec votre kinésithérapeute de ce qui vous convient le mieux !

Peut-on marcher avec une fracture de la rotule ?

Peur-on marcher avec une fissure de la rotule, ou une fracture ?

Oui, le plus souvent, vous pouvez remarcher tout de suite. Que vous ayez été opéré ou non. Vous aurez sûrement besoin de cannes béquilles au début pour soulager l’appui sur votre jambe. Progressivement, vous appuierez moins sur les béquilles, jusqu’à vous en penser totalement.

La douleur doit vous guider !

Le plus souvent, on peut remarcher tout de suite malgré une fissure ou fracture de la patella.

Quel est le temps de guérison d’une fracture de rotule ?

Il est tout à fait normal que vous vous préoccupiez de combien de temps il faut pour récupérer ! Sachez qu’il est impossible de le prédire avec certitude. Beaucoup de paramètres entrent en jeu :

  • le type de fracture de rotule ;
  • votre état de santé général ;
  • vos antécédents sur ce genou ;
  • si vous fumez ou non ;
  • votre poids ;
  • etc.

Voici les délais moyens que j’observe chez les personnes que je prends en charge. Il n’existe pas de données issues de la littérature médicale.

ÉtapeDélais habituel à partir du jour de la fracture
Vous avez bien moins de douleurs2-3 semaines
Vos os sont bien consolidés6-8 semaines
Votre œdème (gonflement) du genou disparaîtPlusieurs semaines voire mois
Vous reprenez la marche avec béquilles Tout de suite
Vous reprenez la marche sans béquilles6 semaines-3 mois
Vous pouvez conduire une voiture6 semaines-12 semaines
Vous reprenez le travail2-4 mois
C’est la reprise du sport !2-6 mois
Vous avez totalement récupéré fonctionnellement et musculairement4 mois – 1 an
Temps de guérison et de récupération habituelle après une fracture de la rotule, opérée ou non

Sachez qu’aucune technique de kinésithérapie ne permet ‘accélérer le temps de consolidation osseuse : ce temps est incompressible.

Si vous fumez, vous pouvez en revanche accélérer le temps de consolidation en arrêtant (ou diminuant) la consommation de tabac. Ceci aura aussi un effet positif sur la cicatrisation de votre cicatrice si vous êtes opéré.

Y a-t-il des séquelles après une fracture de la rotule ?

Gardez en tête que dans la très grande majorité des cas, les personnes récupèrent totalement après une fracture de la rotule. Vous pourrez reprendre toutes vos activités du quotidien, et tous les sports. Cela prendre 2 mois dans le meilleur des cas, et jusqu’à 6 mois/1 an (plus rarement).

De nombreuses personnes se questionnent tout de même sur les séquelles possibles après une fracture de rotule. Voici quelques mots à ce sujet, bien qu’elles soient l‘exception plutôt que la règle.

Les complications suivantes peuvent se passer :

  • raideur du genou (sans que cela soit forcément gênant pour la vie de tous les jours) ;
  • infection (seulement en cas d’opération ; 0 à 5% des cas opérés) ;
  • douleur au genou ;
  • problème avec le matériel chirurgical pour les fractures opérées (0 à 22% selon les études) ;
  • retard de cicatrisation, désunion de la cicatrice (1 à 7%) ;
  • arthrose du genou. 8 ans après la fracture, 50 % des personnes ont de l’arthrose. Attention cependant, ce chiffre pourrait être aussi élevé si on faisait des radios chez des personnes similaires n’ayant pas eu de fracture. De plus, de l’arthrose vue à la radio n’est pas forcément signe de douleur ou de problème au genou.

Le fait d’avoir du diabète ou d’avoir fait un AVC par le passé augmente le risque de faire une infection ou d’avoir une désunion. Mais même dans ce cas, cela reste très rare, et il y a beaucoup plus de chances que vous ne fassiez pas de complication.

Les séquelles et complications sont rares après une fracture de rotule.

💫Vous souhaitez être tenu au courant quand je publie de nouveaux articles ? Mettez votre mail ci-dessous :

Vous pourrez être intéressé par ces articles :

📘 Sources scientifiques 📘

Pour répondre aux questions des patients et des internautes, j’ai identifié les publications scientifiques sur la fracture de rotule les plus fiables et pertinentes. J’ai pour cela utilisé la base de donnée de la Medline. Les mots clés utilisés étaient « patellar fracture » ou « patella fracture », dans le titre.

Sur les 175 publications recensées ces 20 dernières années, j’ai sélectionné les suivantes, après lecture de leur titre et résumé. Pour avoir accès aux études, j’utilise l’excellent site et projet sci-hub.

Steinmetz S, Brügger A, Chauveau J, Chevalley F, Borens O, Thein E. Practical guidelines for the treatment of patellar fractures in adults. Swiss Med Wkly. 2020 Jan 15;150:w20165. doi: 10.4414/smw.2020.20165. PMID: 31940427.

Sayum Filho J, Lenza M, Tamaoki MJS, Matsunaga FT, Belloti JC. Interventions for treating fractures of the patella in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2021, Issue 2. Art. No.: CD009651. DOI: 10.1002/14651858.CD009651.pub3.

Greenberg A, Kadar A, Drexler M, Sharfman ZT, Chechik O, Steinberg EL, Snir N. Functional outcomes after removal of hardware in patellar fracture: are we helping our patients? Arch Orthop Trauma Surg. 2018 Mar;138(3):325-330. doi: 10.1007/s00402-017-2852-2. Epub 2017 Nov 28. PMID: 29185046.

Kadar A, Sherman H, Glazer Y, Katz E, Steinberg EL. Predictors for nonunion, reoperation and infection after surgical fixation of patellar fracture. J Orthop Sci. 2015 Jan;20(1):168-73. doi: 10.1007/s00776-014-0658-4. Epub 2014 Oct 13. PMID: 25308213.

Petrie J, Sassoon A, Langford J. Complications of patellar fracture repair: treatment and results. J Knee Surg. 2013 Oct;26(5):309-12. doi: 10.1055/s-0033-1353990. Epub 2013 Aug 16. PMID: 23955187.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

8 commentaires sur « Fracture de la rotule : traitement, rééducation, temps de guérison »

  1. Bonjour, j’ai 17 ans et j’ai eu un accident de moto le 23 octobre 2021, cela va donc faire 6 mois au mois d’avril. Le diagnostique a été une fracture de la rotule. Seulement voilà, au bout de presque 6 mois, je marche toujours avec mes béquilles, j’ai mal constamment, je n’arrive qu’à plier à environ 110 degrés et je n’arrive pas à dérouler correctement la jambe pour marcher, ce qui veut dire que je marche là jambe tendue.
    J’ai vu mon chirurgien 2 semaines après ma fracture puis 2 mois après, ces deux premières fois il m’a dit qu’il ne souhaitait pas opérer premièrement car j’ai 17 ans mais aussi car selon lui je me remettrai sans opération. Je l’ai revu pour la dernière fois fin janvier, il ne s’est pas focalisé sur l’état de mon genou mais uniquement sur la façon dont je marchais il a également dit que je devais garder mes béquilles jusqu’au mois de mai (mois ou je le revois) et qu’arrivé au mois de mai je serai totalement rétablie. Seulement, je doute de ses propos car je devrais au moins être capable de marcher normalement, ce qui n’est pas le cas. Que me conseillez-vous de faire ?

    1. Bonjour,
      Avez-vous été pris en charge en kinésithérapie ? Êtes-vous encore suivi en kiné ?
      Sur la base de ce que vous décrivez, je pense qu’il serait bon de faire le point avec un kiné qui vous donnera un avis complémentaire à celui de votre chirurgien. Si votre chirurgien n’a pas fait d’ordonnance pour des séances de kiné, votre médecin traitant peut vous en faire une, afin que vous soyez remboursé.
      L’objectif de cette prise en charge kiné serait de faire un bilan précis de votre état actuel et de vous donner des exercices spécifiquement adaptés aux difficultés que vous rencontrez.
      Bien à vous,

      1. Bonsoir,
        Oui, j’ai des rendez vous chez le kiné 3 fois par semaine. Seulement elle pense qu’il faudrait opérer car selon elle ce n’est pas normal, seulement nous n’arrivons pas à contacter mon chirurgien, nous tombons toujours sur la messagerie…
        Nous faisons des exercices pour récupérer la flexion mais également la force dans ma jambe et cela fonctionne mais les douleurs sont là alors qu’on ne force pas.

      2. Bonsoir, difficile dans ce cas sans connaître dans le détail votre dossier de vous éclairer de manière plus personnalisée. J’espère que les choses vont s’améliorer,
        Bien à vous

  2. Bonjour cela fait 6 mois que j ai une fracture de la rotule et c est toujours enflé que puis je mettre dessus car calme gêne beaucoup. Malgré la glace, bandage avec alcool modifié merci

    1. Bonjour, difficile de vous répondre sur la base de ces seuls élements ; en avez-vous déjà parlé avec les pros de santé qui vous suivent ? (Medecin, kiné…)
      Sur l’oedème isolé (sans autre signes associés),à part la contention (bas de contention), je ne vois rien d’autres à vous proposer sur la base de ces seuls élements.
      Bien à vous,

  3. Bonjour, généralement combien de temps après la mise en place des broches et du cerclage le matériel peut-il être retiré ? Cela fait 6 mois que j’ai été opérée 3 mois que le chirurgien m’a dit que ma fracture était consolidée. Il était tellement enthousiaste qu’il me proposait de retirer mes broches quelques jours après le 14/04 mais pour moi cela été trop tôt surtout que j’ai fait une fracture avec luxation et rupture de 2 ligaments rotuliens et que j’ai depuis 2002 une dysplasie trochléenne qui a été diagnostiquée du coup peur que ça rebouge.
    Aujourd’hui d’après mon kiné et mon médecin traitant il serait judicieux de les retirer au + vite car des douleurs que je n’avais pas après l’opération apparaissent, des raideurs reviennent et actuellement j’ai une inflammation du genou que l’on arrive pas à soigner (pour eux il peut déjà les retirer sans danger) sauf que coup de théâtre le chirurgien ne veut plus me les retirer pour l’instant il me dit qu’il faut attendre les 1 an de la première intervention (ce qui veut dire qu’il faudrait que j’attende jusqu’au 23/01/2023) mais me programme l’opération au 09/12/2022).
    D’autre part, quels sont les risques si on retire le matériel trop tôt ? Merci de votre aide cdt.

    1. Bonjour, je n’ai pas regardé la littérature scientifique spécifiquement sur ce point, mon avis aura donc moins de valeur que celui des pros de santé qui vous suivent et connaissent votre situation…
      De mon expérience, l’ablation dépend bcp des habitudes et du calendrier des chirs. En général, qqs mois, souvent 1 an, parfois plus après l’intervention, voire jamais si le matériel ne gène pas.
      Dans votre cas, si le chir ne souhaite pas opérer,je ne vois pas trop quelle alternative vous avez ? A moins d’éventuellement solliciter un second avis chirurgical, étayé d’un courrier de votre médecin ?
      Bien à vous,
      Nelly

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :