Créer un site internet de kinésithérapeute : guide complet

créer un site internet de kinésithérapeute

Vous avez envie de créer un site internet pour votre activité de kinésithérapeute ? Étant moi-même kiné ET rédactrice de sites web (notamment celui-ci que vous êtes en train de lire 🙂), je pense pouvoir vous donner quelques conseils à ce sujet !

Dans cet article, je réponds à toutes les questions que se posent le plus souvent les kinés sur les sites internet : quel intérêt ? Quel type de site créer ? Comment le créer au meilleur rapport qualité prix ? Déléguer ou faire soi-même ? Que dit la loi et l’ordre des kinés à leur sujet ?

J’essaie de vous partager au mieux mon expérience à ce sujet.

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, j’y répondrai avec plaisir. Normalement, les informations contenues dans cet article vous permettront d’être 100 % autonome pour créer votre propre site web (quelques pré-requis minimums sont tout de même nécessaires). Ou de trouver le prestataire idéal pour déléguer cette création.

Si vous souhaitez être accompagné pour la création de votre site par moi-même, vous pouvez faire appel à mes services de création de site web kiné ou d’audit de votre présence digitale.

♻️ Dernière mise à jour : septembre 2022
👩‍⚖️ Liens d’intérêt : déclaration complète ici. Je propose moi-même des services pour aider les kinés à créer leur site web, ce qui peut sans doute m’inciter à voir plus de bénéfices au fait de disposer d’un site web. Aucun lien de cet article n’est affilié.

Pourquoi créer un site web pour son activité de kinésithérapeute

Je fais le constat que de nombreux kinés n’ont pas de site internet, bien qu’il n’y ait pas de chiffres précis à ma connaissance à ce sujet. La raison souvent avancée pour ne pas créer de site est que les kinés ont très facilement une patientèle rapidement, sans avoir besoin d’être visible ou même simplement présent sur internet.

Effectivement, il est peu probable que créer un site soit pertinent pour vous si :

  • vous êtes satisfait du nombre de patient que vous avez actuellement pour répondre à votre offre ;
  • vous n’avez pas pour projet de vous spécialiser ou diversifier différemment ;
  • vous ne souhaitez pas trouver des collaborateurs ou assistant(e)s, ou revendre votre cabinet ou patientèle.

Voici cependant les situations où disposer d’un site web pour présenter votre activité peut être selon moi pertinent, à condition qu’il soit bien conçu. Et les raisons qui expliquent cela.

  1. Vous souhaitez prendre en charge (vous-même ou un assistant/collaborateur) plus de patient(e)s. Être présent sur internet via un site vous permet d’augmenter votre visibilité sur internet. Si certaines personnes comptent surtout sur le bouche à oreille pour trouver un kiné, d’autres privilégient internet. Les professionnels disposant de sites internet bien conçus sont plus visibles que les autres dans les moteurs de recherche, toutes choses égales par ailleurs.
  2. Vous exercez certaines spécialités que vous souhaitez développer. Votre site internet vous permet de créer du contenu sur ces spécialités. Les internautes tomberont ainsi plus facilement sur votre site internet en tapant dans leur moteur de recherche le nom de ces spécialités, ou des mots du même champ sémantique. De plus, ils seront rassurés sur le fait que vous disposez d’une certaine expertise sur le sujet. Voici quelques-unes des spécialités ou techniques souvent recherchées par les internautes sur les moteurs de recherche (source : Planificateur de mots clés Google) :
    • kiné vestibulaire ;
    • rééducation périnéale ;
    • rééducation maxilo-faciale ;
    • drainage lymphatique manuel ;
    • kiné parkinson.
  3. Vous proposez des prestations hors nomenclature. Un site web est un des endroits idéaux pour les présenter. Vous n’avez pas besoin de les promouvoir ou d’y renvoyer : les internautes tombent directement dessus s’ils cherchent des informations sur ce sujet. Vous pouvez les présenter aussi longuement que vous voulez. Vous pouvez prendre le temps nécessaire pour expliciter les modalités pratiques et ce qui vous motive à proposer cela.
  4. Vous souhaitez gagner en autorité/notoriété sur un sujet particulier. Vous serez plus visible pour les patient(e)s, mais aussi pour les autres soignant(e)s, les journalistes locaux voire nationaux, les dirigeants ou salariés des PME locales, etc. Si vous créez du contenu au-delà de la simple présentation de votre activité, vous pourrez montrer votre expertise. Ce qui peut vous ouvrir des portes pour d’autres activités que l’exercice clinique pur.
  5. Vous voulez être plus attractif pour de futurs collaborateurs/assistants ou successeurs. Toutes choses égales par ailleurs, reprendre ou participer à une activité de kiné qui dispose d’un site internet est plus attractif. C’est en effet une source d’acquisition de patientèle durable et fiable. Vous pouvez aussi présenter en quelques photos votre environnement de travail, et en quelques mots votre façon de pratiquer. C’est toujours rassurant.
  6. Améliorer les chances de succès de certaines de vos prises en charge. Certaines personnes aiment se documenter en profondeur sur les professionnels auxquels ils ont recourt. Si elles viennent vers vous après avoir découvert vote façon de travailler sur votre site, il y a plus de chances que leurs attentes soient plus proches de ce que vous pourrez leur proposer. Et cela augmente les chances de succès de la prise en charge. J’en fais régulièrement l’expérience est c’est très gratifiant et agréable, pour nous kiné comme nos patient(e)s.

Bien évidemment il existe d’autres moyens de remplir ces objectifs ! Mon but n’est pas de vous convaincre que la création d’un site est la meilleure option, car cela dépend beaucoup de vos préférences et compétences actuelles. En lisant cet article en entier, vous devriez arriver à déterminer si c’est l’option à privilégier ou non dans votre cas.

Disposer d’un site internet est intéressant pour développer sa patientèle, diversifier son activité ou être plus attractif pour des collaborateurs/remplaçants/successeurs.

Quelles sont les obligations légales concernant le site internet d’un kiné ?

Le Code de la santé publique et l’Ordre des kinés imposent et interdisent certaines choses concernant le contenu du site internet. Tout est formalisé dans un document de 2022 réalisé par le CNOMK (lien en fin d’article).

Ce que vous devez obligatoirement mentionner

✅ Voici les choses qui doivent obligatoirement figurer sur votre site :

  • noms et prénoms du titulaire
  • adresse du cabinet principal et éventuellement celle du cabinet secondaire ;
  • numéro de téléphone, le mail ;
  • numéro d’enregistrement à l’ordre (ou d’enregistrement sous le régime de la libre prestation de service) et le numéro d’enregistrement au RPPS ;
  • le montant des honoraires pratiqués et les modes de paiement acceptés ;
  • les mentions légales applicables aux entrepreneurs individuels exerçant une activité réglementée ;
  • les informations relatives à l’accessibilité du cabinet ;
  • si vous exercez en société :
    • La dénomination ou raison sociale ;
    • Le siège social ;
    • Le numéro d’inscription au tableau de l’Ordre ;
    • L’inscription au registre du commerce et des sociétés ;
    • La situation conventionnelle ;
    • Les mentions légales applicables aux sociétés ayant une activité réglementée (ici)
  • si vous exercez en société d’exercice libéral :
    • La forme sociale accompagnée de l’activité exercée. Ex : SELARL de masseurs- kinésithérapeutes, SELAFA de masseurs-kinésithérapeutes etc. ;
    • Le capital social

⚠️ Auparavant, vous étiez contraint dans le choix de l’url de votre site, qui devait contenir votre nom et le fait que vous êtes kiné. C’est pour cela que j’avais choisi moi-même « kinedarbois.fr ». Maintenant, vous êtes libre de choisir n’importe quel url.

De nombreuses informations administratives doivent normalement être renseignées sur le site web.

Ce que vous n’avez pas le droit d’indiquer

❌ Voici les choses que vous n’avez pas le droit de faire figurer :

  • Toute référence à une marque, méthode ou concept : ne peut pas être indiqué comme relevant des spécificités d’exercice. (Assez flou.)
  • Aucune mention relative à la pratique d’une technique ou méthode insuffisamment éprouvées et pouvant être considérées comme une dérive thérapeutique (assez subjectif).
  • Des informations médicales sans caractère objectif ou sans finalité scientifique, préventive ou pédagogique, ou sans qu’elles constituent un élément de valorisation personnelle du praticien et de son cabinet.
  • Relayer des informations à caractère promotionnel évidentes ou dissimulées (ex : publireportage) émanant de laboratoires ou de fabricants de matériels.
  • Icône de contact avec un site commercial (?).
  • Liens commerciaux (?).

Il n’est non plus autorisé de :

  • passer des annonces publicitaires (par exemple via Google Ads ou Facebook Ads) ;
  • payer pour être mieux référencé dans des annuaires en ligne.

Tout ce qui s’apparente de près ou de loin à de la publicité ne peut pas figurer sur un site de kiné (avec toute la difficulté de savoir ce qu’on met précisément derrière publicité, puisqu’on peut tout de même par exemple présenter des services hors nomenclature).

Mes conseils pratico-pratiques

Cela peut paraître très contraignant : cela fait beaucoup d’informations, on ne comprends pas forcément pourquoi, et certaines choses sont assez floues ou contradictoires : des interprétations différentes semblent possibles.

Gardez en tête que cela n’est à faire qu’une fois ! Vous pouvez aussi décider sciemment de ne pas renseigner certaines informations que vous trouvez non pertinentes, au moins dans un premier temps.

Il y a comme souvent un énorme décalage entre ce que prévoient les textes de loi et la réalité du « terrain ». La plupart des sites de kinés que j’ai consulté ne respectent pas l’ensemble de ces obligations (sans doute involontairement). Cela n’est certes pas suffisant pour justifier de ne pas les suivre à son tour. Mais cela laisse penser que ces textes sont en décalage avec le quotidien des kinés et des attentes de leur patientèle.

Je vous conseille de créer votre site complètement librement, sans vous préoccuper des obligations et interdits. Une fois que vous avez tout finalisé, vérifiez si vous respectez l’ensemble des obligations et interdits, et faites les modifications nécessaires.

Pour les choses obligatoires à mentionner, s’il y a des choses que vous n’avez pas mis spontanément, je vous recommande de tout mettre dans une page « Mentions légales ». Ainsi, cela ne détériore par l’expérience des internautes sur vos pages (qui ont souvent aucun intérêt à connaître par exemple tous vos numéros d’activité professionnelle).

Les différents types de sites web et comment choisir le plus pertinent

N’hésitez pas à parcourir différents sites internet de kiné pour avoir un aperçu de ce qui se fait. Pour cela, tapez par exemple dans Google Maps « kiné Lille », « kiné Grenoble », « kiné Chambéry » et cliquez sur l’icone « site web » des différents kinés listés.

Voici grosso-modo les principaux types de sites qui peuvent être pertinents. Gardez bien en tête celui qui vous inspire le plus, cela vous aidera pour les étapes d’après (choix de déléguer ou non sa création ; choix de l’hébergeur et du nom de domaine ; création du contenu).

  • Les sites qui vont à l’essentiel. Constitués d’une seule page (site one-page, site vitrine) ou de quelques-unes. Il n’y a pas de section Blog ou Actualités. Vous le créez une fois, assez rapidement, puis vous n’y touchez plus, ou très rarement pour des changements d’informations administratives.
    • Avantages : gain de temps/ d’argent pour les réaliser. Largement suffisant pour répondre aux attentes des patient(e)s.
    • Inconvénients : souvent moins bien référencés.
  • Les sites intermédiaires. Constitués de plusieurs pages (site multi-page, site vitrine). Vous aurez en général une page Accueil, À propos/Qui suis-je/ Qui sommes-nous/ L’équipe, Prestations, Locaux, Contact. Ce sont ceux qu’on trouve plus fréquemment.
    • Avantages : meilleur référencement. Plus de possibilités pour « mettre sa patte », montrer son expertise.
    • Inconvénients : prends plus de temps ou d’argent à créer.
  • Les sites plus fournis. Constitués de plusieurs pages, et souvent d’une partie Blog/Articles. Ce sont les plus rares.
    • Avantages : les mieux référencés. Les plus professionnels. Peut ouvrir d’autres opportunités professionnelles.
    • Inconvénients : plus coûteux en temps/argent.

Ayez bien en tête quel type de site vous voulez : tout sur une seule page, quelques pages (en général, 4 à 6), ou un site beaucoup plus dense et fournit.

Créer son site tout seul ou déléguer ? Comment choisir

Pour créer votre site, 2 options s’offrent à vous :

  • vous vous en chargez à 100 % tout seul ;
  • vous déléguez 100 % du travail (ou plus vraisemblablement, une partie du travail) à une autre personne (quelqu’un de votre entourage, prestataire).

Il existe de nombreux outils en ligne facilitant la création autonome de site web par des personnes qui n’y connaissent rien. Il n’y a par exemple pas du tout besoin de s’y connaître en code.

Pour se lancer dans cette aventure seul, il faut tout de même selon moi :

  • être prêt à y consacrer plusieurs heures, même pour un site one-page ;
  • être déjà suffisamment à l’aise avec des logiciels de traitements de texte ;
  • avoir la capacité de se représenter le résultat auquel on veut aboutir ;
  • avoir un bon orthographe, de bonnes capacités de rédaction ;
  • ne pas avoir peur de passer beaucoup de temps sur des choses parfois un peu énervantes.

Sachez que même si vous déléguez, vous devrez y consacrer un peu de temps pour expliquer comment vous voyez votre site, ou renseigner des informations administratives, donner des photos, écrire certains textes, etc.

Si vous déléguez, cela vous coûtera quelques centaines d’euros (voire milliers) en une fois (si vous vous sentez d’assurer la maintenant derrière), ou quelques dizaines d’euros par mois. Si vous vous en chargez vous-même, quelques cheveux perdus, mais la satisfaction d’avoir réalisé cela tout seul et acquis de nouvelles compétences !

Comment créer son site de kiné tout seul

Je vous guide pas à pas dans les différentes étapes en autonomie (en mode DIY) de création de votre site de kiné. Si vous souhaitez être accompagné de manière encore plus personnalisée, consultez mes offres de site web pour kiné.

Choix d’un site one page, multi page ou plus fouillé

J’ai déjà développé ce point ici. Il est important de savoir si vous voulez un site d’une seule page ou de plusieurs pages, car cela va déterminer l’hébergeur vers lequel vous allez vous tourner. Et vous devrez tout recommencer à 0 si vous souhaitez changer par la suite.

Choix de l’hébergeur

Rien qu’en France, il existe des centaines d’hébergeurs généralistes différents. Pour rappel, l’hébergeur, c’est là où vous stockez les pages de votre site, afin qu’il soit diffusé et accessible partout sur internet. Il est donc indispensable d’en avoir un.

Le plus souvent, les hébergeurs proposent aussi des outils pour créer directement votre site depuis leur plateforme. C’est en tout cas l’option à privilégier si vous êtes néophyte dans le domaine de la création de site web.

Afin de vous faire gagner du temps, voici les hébergeurs que je vous recommande. Il s’agit d’hébergeurs généralistes, non dédiés spécifiquement aux kinés. Je parle de ceux dédiés spécifiquement aux kinés ici. J’indique à chaque fois les avantages et les inconvénients de chacun selon moi, pour un kiné qui souhaite créer son site tout seul sans être expert de la création de site web.

HébergeurTarifAvantagesInconvénientsType de site
GoogleMyBusinessGratuit (sans publicité)Le plus rapide à prendre en main
– Bien référencé car service Google
– Pas de publicité
– Pas du tout personnalisable
– Mise en page assez sommaire
One-page + articles de blog
🥇 WordPress.comGratuit (avec publicités)Très personnalisable
– Rendu tout à fait professionnel
– Évolutif
– Prise en main un peu longue, mais reste accessibleOne-page ou multi-page
WixGratuit (avec publicités)– Rendu tout à fait professionnel
– Évolutif
Prise en main peu intuitive, bugs fréquentsOne-page ou multi-page
Blogspot – BloggerGratuit (sans publicité)– Assez personnalisable– Mise en page assez sommaire
– Rendu peu moderne
– Peu évolutif
– Prise en main un peu longue, mais reste accessible
One-page ou multi-page
HubsideGratuit (sans publicité)– Joli rendu
– Très peu personnalisable
– Mauvais référencement
One-page, multipage (mais sans blog/actualités)
O2switch + WordPress.frPayant – minimum 5 euros/mois– Personnalisable sans limites
– Rendu très professionnel
– Nom de domaine personnalisé compris dans le prix
Prise en main beaucoup plus longue
– Opérations de maintenance régulières
One-page, multipage
Comparatif des différents hébergeurs pertinents pour les kinésithérapeutes souhaitant créer eux-même leur site web

Si vous souhaitez passer le moins de temps possible à créer votre site, quitte à avoir un rendu de qualité moindre et un site composé d’une seule page, je vous recommande d’utiliser GoogleMyBusiness.

Si vous êtes prêt à vous prendre un peu la tête en comprenant le fonctionnement d’un nouvel outil, afin d’avoir un site au rendu plus professionnel, je vous recommande WordPress.com. Gratuit à condition d’accepter un peu de publicité.

Je vous recommande de ne pas passer trop de temps à essayer de trouver l’hébergeur parfait. On peut y passer un temps considérable, ce qui ne nous fait pas avancer pour autant d’un chouilla dans la création de notre site…

Choix du nom de domaine

Le nom de domaine, c’est l’adresse (ou url) de votre site web.Si vous souhaitez avoir quelque chose comme « votrenom.fr » ou « votrenom.com », il vous faudra payer, en général une dizaine d’euros par an. Ce quelque soit l’hébergeur que vous avez choisit.

Dans un premier temps, je vous suggère de ne pas choisir un url payant. Cela n’altérera pas la qualité de votre contenu ou de votre référencement. Et vous pourrez toujours choisir un nom de domaine dans un second temps, si vous avez pris goût à la gestion d’un site internet et que vous souhaitez développer plus votre site. J’ai moi-même longtemps eu plusieurs années comme url kinedarbois.wordpress.com, et non comme aujourd’hui kinedarbois.fr.

Dans ce cas, votre url sera :

  • cequevousvoulez.wordpress.com si vous choisissez wordpress comme hébergeur ;
  • cequevousvoulez.business.site si vous choisissez GoogleMyBusinnes comme hébergeur ;
  • cequevousvoulez.wixsite.com si vous choisissez Wix ;
  • etc.

Si vous souhaitez maximiser l’aspect très professionnel de votre site web, optez dès le début pour un nom de domaine personnalisé payant du type cequevousvoulez.fr. Tous les hébergeurs le proposent. Sinon, contentez-vous de l’url gratuit fournit par votre hébergeur.

Choix du thème, de la mise en page, de l’apparence

Quelque soit l’hébergeur par lequel vous passez, vous aurez le choix entre différents styles de mise en page : agencement des éléments, couleurs, typographies… Cela passe en général par le choix d’un thème.

Tous les hébergeurs listés précédemment proposent plusieurs thèmes, voire des dizaines. C’est clairement une étape qui peut vous prendre énormément de temps, sans vraiment faire avancer le schmilbick. Sachez que vous pourrez toujours dans un second temps changer de thème.

Si vous utilisez wordpress.com ou wordpress.fr, je vous conseille d’utiliser ce thème gratuit et simple, qui convient parfaitement à l’activité des kinés : Balsana. C’est le thème que j’utilise sur kinedarbois.fr, mais vous pouvez facilement choisir d’autres couleurs.

Création du contenu

À ce stade, il n’y a toujours pas de contenu à proprement parlé sur votre site. C’est seulement maintenant que vous allez commencer à créer le contenu de chaque page de votre site (textes, iconographie).

Réfléchissez déjà à la structure globale de votre site :

  • type de contenu des différentes section de la page, pour un site one-page ;
  • nombre et sujets des différentes pages, pour un site multipages.

Faites des schémas sur papier de l’apparence et du type d’info que vous souhaitez faire figurer sur chaque page.

Réfléchissez également aux informations que vous souhaitez faire figurer sur toutes les pages, grâce au pied de page (possible par exemple sur wordpress).

Voici les sections ou pages que je recommande pour un site de kiné minimaliste :

  • page (ou section) d’accueil :
    • photo de vous ou du cabinet ;
    • noms ou « spécialisations » du cabinet ;
    • phrase sympathique de bienvenue sur votre site ;
    • boutons d’appel à l’action pour vous contacter par téléphone ou mail ou via un agenda en ligne.
  • page Qui suis-je / Qui sommes-nous : photo et description des différentes personnes qui travaillent au cabinet ;
  • page Services/ Prestations/Prises en charge : vous décrivez votre activité conventionnée et éventuellement non conventionnée ;
  • page Contact : toutes les infos pour prendre rendez-vous, vous contacter, venir au cabinet.

Pour un site plus fournit, vous pouvez ajouter :

  • une page présentant vos locaux, vos équipements ;
  • une section Blog/Actualités/Conseils où vous publiez régulièrement de nouveaux articles ;
  • une page Ressources où vos patient(e)s peuvent télécharger des documents.

N’oubliez pas de visualiser le rendu de votre site sur smartphone, car plus d’un internaute sur 2 est sur smartphone et non sur ordinateur (75 % des visiteurs de mon site par exemple). Pour cela, regardez le rendu sur votre smartphone, ou utilisez les aperçus format mobile disponibles sur votre plateforme de création de site web.

Éviter d’ajouter trop d’onglet dans le menu de navigation : 4, 5, 6 est un maximum. Après, on est perdu, on ne sait plus vers où se tourner ! Si vous voulez plus de pages, faites-en sorte qu’on y accède par d’autres endroits que le menu principal (en haut et/ou bas de page).

Voici quelques aperçus de sites web de kinés,pour vous donner des idées.

Vérification des obligations légales

Consultez la liste des choses obligatoires et interdites à faire figurer, point par point. Vérifiez que chacune soit bien présente ou absente.

Pour les informations absentes, je vous recommande de les ajouter dans une page intitulée « Mentions légales », accessible simplement par un lien dans le pied de page de votre blog (pas besoin de le mettre dans le menu principal).

Les différents prestataires pour déléguer la création de son site web de kiné

Vous souhaitez être accompagné pour créer votre site web ? Voir déléguer complètement cette tache (en sachant qu’il vous faudra toujours fournir quelques infos administratives, et vos envies de rendu et de contenu) ?

Je vous présente les différents types de prestataires généralistes, puis les prestataires qui proposent des services spécifiquement dédiés aux kinés.

Les différents types de prestataires

Voici les différents types de prestataires français proposant aux professionnels des services de création de site web. J’ai listé quelques avantages et inconvénients que je trouve à chacun (l’espace commentaire est là si vous avez des avis divergents 🙂).

Type de prestataireAvantagesInconvénientsOù les trouver
Freelance / IndépendantsTous les prix (discount ++ possible)
Rapide
Types de services proposés infinis
Plus d’incertitude sur le résultat finalBouche à oreille
Malt
Discount : Fiverr, 5euros
Agences digitales généralistesGarantie de bon résultat plus élevéePrix élevé
Souvent plus long
Bouche à oreille. Recherche Google locale ou de spécialité « agence web chambéry », « agence web professionnel de santé »
Entreprises spécialisées dans la création de sites web pour un ou plusieurs secteurs d’activité avec modèle-typePrix intermédiaires
On sait à quoi s’attendre en termes de résultats
Nécessite souvent de mettre la main à la patte
Sites souvent mal optimisés pour le référencement/ peu personnalisables
Voir le comparatif des concepteurs de sites web kiné
Liste des différents prestataires pour créer un site internet

Comparatif des concepteurs de sites web pour kiné

J’ai cherché à identifier de la manière la plus exhaustive possible (via des recherches Google ciblées) des concepteurs de sites web spécifiquement dédiés aux kinés français. J’ai bien fait le tri entre des prestataires qui avaient une page « site pour kiné » mais qui ne proposaient pas vraiment une offre spécifique aux kinés (ils ne figurent pas dans le tableau) VS ceux qui proposent vraiment une offre dédiée aux kinés.

Je les ai listé ci-dessous avec les avantages et inconvénients de chacun selon moi, à partir :

  • du descriptif présent sur leur site,
  • de la visite de quelques sites crées par eux.

Sachez que je n’ai jamais fait appel aux services d’aucuns d’entre-eux, ayant moi-même les compétences et l’appétence pour réaliser moi-même ce travail.

PrestataireTarifServiceAvantagesInconvénientsAvis Google
SimpleboDe 30 à 90 euros/ mois + frais de création 100 eurosAssistance pour création de site web Assez personnalisable
Beau rendu pro
Url personnalisable
Offre très claire
Abonnement mensuel ou annuel
Non conçu pour un bon référencement (sauf si souscription offre plus chère)
⭐⭐⭐⭐⭐ 912 avis
Kine-siteÀ partir de 42 euros/ moisAssistance pour création de site webAssez personnalisable
Url personnalisable
Abonnement mensuel
Non conçu pour un bon référencement (sauf souscription à tarif plus élevé)
– Infos sur les sites déjà crées seulement sur demande
– Offre dédiée aux pros de santé, pas spécifiquement aux kinés
⭐⭐⭐⭐⭐ 51 avis
FyzeaPas d’info en ligne actuellementPas d’info en ligne actuellementProposent d’autres services dédiés aux kinésPas d’info en ligne actuellement⭐⭐⭐⭐ 15 avis
Kineoweb650 euros (one page) ou
à partir de 35 euros/mois
Assistance pour création de site webURL personnalisableRAS 🙂⭐⭐⭐⭐⭐ 2 avis
Rdv-santeÀ partir de 25 euros TTC/ mois (one-page). + 25 euros/mois pour prise de rdv en ligne en susAssistance pour création de site webURL personnalisable– Offre dédiée aux pros de santé, pas spécifiquement aux kinés
– Pas d’info sur les sites déjà crées
⭐⭐⭐⭐⭐ 4 avis
ArtèsWeb???Assistance pour création de site webURL personnalisable
Bon référencement
Tout est personnalisable
Beau rendu pro
Pas d’info sur les tarifs, l’engagement
– Offre dédiée aux pros de santé, pas spécifiquement aux kinés
Aucun avis
Maddie39 euros/mois ou 399 euros/anSite web standard (c’est vous qui remplissez les infos) + Prise de rdv en ligne + Agenda en ligne– Spécialement dédiés aux kinés
– Tarifs très transparents
– Aspect « communautaires » sympas
– Abonnement mensuel ou annuel
Vous perdez tout votre référencement si vous ne voulez plus passer par eux un jour : le site n’est pas vraiment à vous
– Sites peu personnalisables et mal conçus pour le référencement
Url non personnalisable
⭐⭐⭐⭐⭐ 21 avis
Media Kiné30 euros TTC/moisAssistance pour création de site webURL personnalisable– Abonnement mensuel
– Pas d’info sur les sites déjà crées
Aucun avis
Comparatif des prestataires proposant la création de sites web pour les kinésithérapeutes francophones

Les critères à prendre en compte selon moi

Régulièrement, des kinés me sollicitent pour savoir quel est le meilleur prestataire selon moi. Il est très délicat de répondre à cette question, car tout dépend de vos priorités, du budget que vous êtes prêt à y consacrer, etc. Un peu d’ailleurs comme une prise en charge kiné : en fonction des préférences du patient (et du praticien), la prise en charge va varier pour une même pathologie !

Néanmoins, je peux vous dire quel prestataire m’inspire le plus au regard de mes critères à moi, que je vais formaliser.

J’accorde beaucoup d’importance au fait de ne pas être dépendante « à vie » d’un prestataire. Cela élimine d’office la solution Maddie. Car si vous passez par eux, vous n’êtes pas titulaire du site, hébergé sur leurs serveurs. Ils ont cependant l’avantage de proposer une offre de prise de rdv en ligne claire et à tarif concurrentiel par rapport à Doctolib (qui a cependant l’avantage d’attirer plus confiance, les internautes étant plus habitués à cette plateforme).

Les autres solutions peuvent permettre de récupérer un jour son site, à condition de bien l’avoir je pense clarifier en amont du contrat que vous allez signer, pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Kineoweb est le seul prestataire (avec moi-même) à proposer une solution sans abonnement annuel ou mensuel. Mais il s’agit d’un site one-page seulement pour Kineoweb.

Un bon compromis si vous êtes moins attaché que moi à cette notion d’indépendance est de se tourner vers Simplébo. C’est une entreprise avec énormément d’expériences dans le domaine, sur différents secteurs d’activité, et une bonne réputation. Et qui fait l’effort de proposer une offre ciblée pour les kinés. Elle est dans les prix du marché, le rendu est pro.

Si vous privilégiez des entreprises ciblant uniquement les kinés (et ostéopathes), alors, Kineoweb, Kine-site ou Fyzea semblent faits pour vous. Même si je regrette que l’on n’ait pas accès aux sites déjà crées par eux (contrairement au autres prestataires). Édit : si, Kineoweb montre des exemples sur sa page d’accueil. Je le recommande donc plus que les 2 autres.

Penser à bien référencer (légalement) son site

Si vous suivez bien mon guide pas à pas pour créer votre site web vous-même en mode Do it yourself, vous n’avez cependant encore presque rien fait pour assurer son bon référencement rapide sur les moteurs de recherche. Ou en d’autres termes, pour que les patient(e)s qui cherchent vos services dans votre localité tombent sur vous en faisant des rhecherches sur internet (plutôt que nulle part, ou sur des sites ne proposant pas spécifiquement ce qu’ils recherchent).

Améliorer le référencement d’un site est une tache spécifique. Il existe des professionnels spécialisés dans cette tache, qui ne s’occupent que de ça. Vous trouverez sur internet énormément d’infos à ce sujet, parfois pertinentes, d’autres moins.

Voici quelques conseils spécifiquement applicables aux kinés, sur la base des bonnes et mauvaises pratiques que j’ai pu observer en consultant différents sites de confrères et consoeurs. Tous ces conseils respectent le cadre réglementaire.

  • Créez une page GoogleMyBusiness. Renseignez le plus d’informations possibles.
  • Ajoutez vos informations et votre site internet sur le plus d’annuaires en ligne (gratuit) possible (Pages Jaunes, Cylex, Keskeces, etc.).
  • Sur chacune des pages de votre site, mettez des titres en H2, H3, éventuellement H4.
  • Faites des liens entre chacune de vos pages sur des mots clés ciblés. Par exemple, si vous proposez de la rééducation périnéale, et que vous avez crée un article sur ce sujet, faites des liens vers cet article sur les mots « rééducation périnéale » lorsqu’ils apparaissent naturellement sur des pages de votre site, notamment sur votre page d’accueil.
  • Lorsque vous ajoutez des images ou photos, renommez le nom du fichier sur des mots clés ciblés (par exemple, kine-du-sport). Renseignez la balise Alt avec des mots clés ciblés.
  • Ajoutez votre site sur la GoogleSearchConsole.

Si vous souhaitez des conseils plus aboutis et personnalisés, consultez mes services dédiés aux kinés pour leur site web ou leur présence digitale.

site web kiné création accompagnement

Vous arrivez au bout de cet article consacré à la création de site web pour kiné ! Si vous avez des questions, des avis divergents ou complémentaires aux miens, vous pouvez les partager en commentaire. J’espère dans tous les cas vous avoir aidé à y voir un peu plus clair dans les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous pour créer votre site web.

Cet article vous a plu ? Pour être tenu au courant de la parution de nouveaux articles 👇 :

Quelques autres articles pour les kinés :

📚 Sources

Cnomk 2022. Recommandations relatives à la communication du masseur-kinésithérapeute. Plus particulièrement, l’annexe 4 : Recommandations relatives à la
création de sites internet par les masseurs-kinésithérapeutes

Google. Consignes aux webmasters pour optimiser le référencement d’un site internet.

Publié par Nelly Darbois

Kinésithérapeute à domicile à Saint-Alban Leysse et ses environs (Savoie), rédactrice scientifique, journaliste santé.

2 commentaires sur « Créer un site internet de kinésithérapeute : guide complet »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :